Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Les pluies aident à stabiliser le soya brésilien qui est récolté à moins de 1%

20 janvier 2021, Soybean and Corn Advisor

Il y a eu de bonnes averses dans une grande partie du Brésil la semaine dernière et les prévisions annoncent plus de pluie en début de semaine avec une tendance plus sèche plus tard dans la semaine. Les deux zones qui ont eu le moins de pluie la semaine dernière étaient le Rio Grande do Sul dans le sud du Brésil et le nord-est du Brésil, mais même ces deux régions ont reçu de la pluie la semaine dernière.

Je pense que le temps a été suffisamment bon pour stabiliser la récolte de soya et ce que nous devons surveiller pour l'avenir, c'est le retour d'un climat plus sec dans le sud du Brésil et le nord-est du pays. 

La récolte de soya brésilienne 2020-2021 est toujours inférieure à 1% puisqu’AgRural estime que la récolte est complétée à 0,4% contre 1,8% l'année dernière. La récolte de soya de cette année culminera à la fin de février ou au début de mars, soit à environ 2 à 3 semaines plus tard que la normale.

Les premiers 5 à 10% des plants de soya récoltés au Brésil auront des rendements inférieurs parce que le soya à maturation hâtive a été affecté par des périodes de temps sec en novembre et début décembre lorsque la culture remplissait les gousses. Certains des plants de soya hâtif auront des rendements de l'ordre de 35 à 45 sacs par hectare (31 à 40 boisseaux / acre). Les rendements du soya augmenteront à partir du 10 au 15 février environ, lorsque les agriculteurs commenceront à récolter le soya à maturation tardive. 

Si le temps en février devient plus sec comme certains le prévoient, cela pourrait avoir un impact sur le remplissage des gousses du soya à maturation tardive, mais pour vraiment nuire aux rendements, il doit y avoir des périodes de temps sec, pas seulement des précipitations inférieures à la normale. Au cœur de la saison des pluies, le Brésil peut recevoir beaucoup plus de précipitations que ce qui est nécessaire pour soutenir la culture, de sorte qu'une zone peut recevoir 50% de ses précipitations normales et être encore correcte pour obtenir des rendements normaux si les pluies sont réparties également.

Mato Grosso - Selon le Mato Grosso Institute of Agricultural Economics (Imea), la récolte de soya 2020/21 dans le Mato Grosso était terminée à 0,8% la semaine dernière. Cela se compare à 5,8% l'an dernier et à 4,6% pour la moyenne quinquennale. Les rendements hâtifs continuent d'être décevants car ce soya à maturation hâtive a été affectées par le temps sec lors du remplissage des gousses. Le soya qui sera récolté à partir du 10 février devraient avoir des rendements normaux.

Municipalité de Rondonopolis dans le Mato Grosso - Dans la municipalité de Rondonopolis, qui est située dans le sud-est du Mato Grosso, le démarrage des semis de soya a été retardé de 20 jours en raison du temps sec et ils ont été retardés de nouveau en novembre. En conséquence, la récolte de soya débutera entre le 5 et le 10 février et se prolongera jusqu'en mars.

Les agriculteurs s'attendent à des rendements inférieurs dans les zones localisées pour certains des plants de soya plantés plus hâtivement, mais le temps s'est amélioré en décembre et janvier, ce qui devrait se traduire par de bons rendements pour le soya semées tardivement. Même avec la récolte de soya retardée, les agriculteurs devraient toujours semer tout leur maïs safrinha prévu en raison des prix élevés pour le maïs. 

Municipalité de Nova Ubitata dans le Mato Grosso - Dans la municipalité de Nova Ubirata, située dans le centre-sud du Mato Grosso, les agriculteurs ont récolté entièrement leur soya irrigué et affichent des rendements inférieurs de 10 à 15% à ceux de l'année dernière. Le problème était les conditions chaudes et sèches pendant la plantation, ce qui a entraîné de faibles populations de plantes. Leurs pivots centraux ne pouvaient pas répondre à la demande en eau. 

Après la récolte du soya, les agriculteurs plantent leur maïs safrinha et on s'attend à ce que 70% du maïs soit semé dans la période idéale. 30% le seront après la fin de cette période. 

Paraná – Selon le Département d'économie rurale (Deral), le soya du Paraná est à 10% en développement végétatif, à 43% en floraison, à 44% au remplissage des gousses et à 2% en maturation. Le soya est jugé à 3% «pauvre», 15% «moyen» et 82% «bon». La récolte de soya dans l'État était encore inférieure à 1% plus tôt la semaine dernière. 

Dans la municipalité de Campo Mourao, située dans l'ouest du Paraná, une période sèche de 30 à 50 jours a retardé le début des semis de soya, mais depuis lors, les pluies sont plus régulières. En conséquence, les agriculteurs s'attendent à des rendements de soya plus ou moins normaux avec des champs à faible rendement. Le plus gros problème concerne le maïs safrinha qui sera planté beaucoup plus tard que la normale, ce qui augmente le risque de gel potentiel avant la maturation du maïs. 

Rio Grande do Sul - La plantation de soya à Rio Grande do Sul s'est terminée la semaine dernière avec 69% des plants en germination et en développement végétatif, avec 24% des plants en floraison et avec 7% des plants en remplissage des gousses. Les précipitations à travers l'État continuent d'être irrégulières avec une couverture moins que complète. 

Minas Gerais - On estime que la superficie de soya dans l'état de Minas Gerais a augmenté de 10,6% à 1,8 million d'hectares et que la production est estimée à 6,7 millions de tonnes, soit une hausse de 8,7% par rapport à l'an dernier. 

Conab estime la production brésilienne de soya à 133,6 millions de tonnes, ce qui est  une baisse de 0,76 par rapport à leur estimation de décembre, et l'USDA estime la récolte à 133,0 millions de tonnes, ce qui est inchangé par rapport à son estimation de décembre.

Le soya de nouvelle récolte devrait commencer à arriver dans les ports brésiliens vers le début et la mi-février, alors que les volumes augmentent en mars et avril. Les premières cultures de soya exportables peuvent provenir de l'État de Paraná, où la récolte hâtive commence à peine, mais la récolte principale commencera vers la mi-février.


Partager cet article