Nouvelles Soybean and Corn Advisor

La superficie de soya brésilien pourrait augmenter de 4,2% en 2020/21

31 juillet 2020, Soybean and Corn Advisor

Si les conditions sont favorables, les agriculteurs brésiliens commenceront à semer leur soya 2020/21 à la mi-septembre. Il est donc temps de jeter un premier regard sur la superficie potentielle de soya 2020/21. Ce sont mes estimations initiales et elles pourraient facilement changer avant que la plantation ne soit terminée.

Pour 2020/21, la superficie de soya du Brésil pourrait être en hausse de 4,2%. Les producteurs de soya brésiliens viennent de connaître une très bonne année 2019/20, une année qui les a laissés bien capitalisés et impatients d'investir leurs bénéfices records dans leur récolte de soya 2020/21.

La superficie de soya brésilien 2020/21 est estimée à 38,5 millions d'hectares (95,09 millions d'acres), ce qui représenterait une augmentation de 1,56 million d'hectares (3,85 millions d'acres) ou 4,2% par rapport à l'estimation de Conab qui est de 36,94 millions d'hectares (91,2 millions d'acres) pour la récolte 2019/20. 

La production brésilienne de soya 2020/19 est estimée à 131,0 millions de tonnes, ce qui représenterait une augmentation d'environ 10 millions de tonnes ou 8,3% par rapport à l'estimation de Conab qui est de 120,8 millions de tonnes pour la récolte 2019/20.

Les facteurs qui pourraient influencer l'expansion du soya au Brésil comprennent:

  • Des prix ​​nationaux record pour le soya de la récolte 2019/20 résultant d'une dévaluation de 30% de la monnaie brésilienne au cours du premier semestre 2020.
  • Les exportations de soya au cours du premier semestre de 2020 ont dépassé les estimations en raison de la forte demande de la Chine. Plus de 70% des exportations de soya du Brésil en 2019 étaient destinées à la Chine.
  • Les stocks domestques serrés de soya soutiendront les prix intérieurs.
  • Les agriculteurs ont déjà contracté à terme plus de 40% de leur production de soya 2020/21 à de très bons prix. En conséquence, ils ont déjà payé une grande partie de leurs intrants et leurs coûts de production pour leur récolte 2020/21.
  • Les bas prix du coton pourraient amener les agriculteurs de l'État de Bahia à remplacer une partie de la superficie de coton de la saison complète par du soya.
  • Les bas prix de l'éthanol pourraient inciter les agriculteurs de l'État de Sao Paulo à remplacer une partie de leur superficie de canne à sucre par du soya.
  • La Nina pourrait entraîner un temps sec dans le sud du Brésil entre août et septembre, ce qui pourrait retarder les semis du maïs de saison complète dans le sud du Brésil, ce qui entraînerait le passage d'une partie du maïs de saison complète vers le soya.
  • La pandémie de Covid-19 n'a entraîné que des retards mineurs dans la logistique de grain du Brésil, ce qui est bien meilleur que ce qui avait été prévu. Par conséquent, il n'y a pas de préoccupations immédiates concernant les balises logistiques si le Brésil produit une nouvelle récolte record de soya en 2020/21.
  • Dans les faits, l'achèvement de la route BR-163 dans le nord du Brésil a réduit le coût du transport du grain vers les ports du fleuve Amazone d'environ 25%.

Les facteurs qui pourraient limiter l'expansion du soya au Brésil comprennent:

  • Des prix domestiques élevés pour le bétail qui pourraient limiter la quantité de pâturages dégradés convertis en production de soya et de maïs.
  • Un renforcement de la devise brésilienne par rapport au dollar américain qui pourrait entraîner une baisse des prix du soya sur le marché domestique.
  • Une importante récolte de soya américaine 2020 et des achats chinois décevants de soya américain qui pourraient entraîner une baisse des prix internationaux du soya.

Séquence de plantation de soya au Brésil.

  • Les agriculteurs brésiliens commenceront à planter leur soya vers la mi-septembre à la fin de la période «sans soya».
  • Octobre et novembre sont considérés comme les deux principaux mois de semis du soya.
  • Les semis de soya à double récolte dans le sud du Brésil se termineront au début de décembre avec l'achèvement de la récolte de blé.
  • Le Mato Grosso est le plus gros État producteur de soya au Brésil et les semis de soya dans cet État doivent être achevés avant le 31 décembre et une deuxième récolte de soya safrinha est expressément interdite dans cet État.
  • Les semis de soya dans le nord-est du Brésil commenceront dès octobre en fonction du début de la saison des pluies estivales et les semis de soya se termineront en janvier.

Partager cet article