Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Les conditions sèches affectent le maïs safrinha dans le sud du Brésil

04 mai 2020, Soybean and Corn Advisor

Les conditions sèches dans le centre-sud du Brésil continue de frustrer les agriculteurs qui avaient espéré qu'une grande production de maïs safrinha profiterait alors que les prix domestiques sont très élevés du maïs. Mais ces grandes récoltes de maïs sont maintenant menacées par les conditions sèches.

Le deuxième plus gros État producteur de maïs safrinha au Brésil après le Mato Grosso est le Paraná et certaines parties de l'État n’ont pas eu de précipitations importantes depuis 5 à 6 semaines. Il y a des averses prévues cette semaine, mais il reste à voir si elles seront suffisamment fortes pour recharger les sols asséchés.

Selon le Département de l'économie rurale (Deral), au début de la semaine dernière, le maïs safrinha au Paraná était à 48% en développement végétatif, à 35% en pollinisation, à 15% au remplissage des grains et à 2% à maturité. La semaine dernière, Deral a évalué le maïs safrinha à 6% de mauvais, 30% de moyen et 64% de bon. Le pourcentage de la récolte jugée bonne est en baisse de 13 points par rapport à la semaine précédente et il diminuera probablement de nouveau dans leur prochain rapport hebdomadaire. Par conséquent, le maïs du Paraná est à un stade critique de développement qui déterminera le rendement final.

Les précipitations dans la municipalité de Tolède, située dans l'ouest du Paraná, étaient à 9% à la normale en mars dernier et à 22% à la normale en avril. Certains agriculteurs de la région ont déjà estimé que leurs rendements en maïs pourraient baisser de 30% ou plus.

Dans l'État voisin du Mato Grosso do Sul, la situation est similaire. La dernière pluie importante a eu lieu le 13 avril et les conditions sont sèches depuis. Bien que les pluies du 13 avril aient été bénéfiques, elles se sont également accompagnées d'une grêle généralisée qui a gravement touché le maïs en développement. Il y a de la pluie dans les prévisions pour cette semaine, mais la couverture reste incertaine.

Les agriculteurs du Mato Grosso do Sul ont réduit leur superficie de maïs safrinha de 9% cette année à 1,97 million d'hectares. La superficie a été abaissée car le retard de la récolte de soya a poussé les semis de maïs en dehors de la période d’ensemencement recommandée.

Outre les conditions sèches, le maïs safrinha du Paraná et du Mato Grosso do Sul peut également être affecté par le gel qui pourrait survenir avant la maturité de la récolte en juin et juillet.


Partager cet article