Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

02 novembre 2020, RJO'Brien

Bon matin, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Le prix du porc a commencé la semaine dans le rouge en ouvrant à la baisse d’une cent la livre ce matin à Chicago. Les tendances baissières du marché cash et des découpes sont les principaux éléments expliquant la chute de ce matin. Encore vendredi, le prix du cutout a perdu -3.77 pour finir la semaine à 83.80 cents/lb, totalisant une baisse de 9.5 cents sur la semaine. C’est une fâcheuse situation pour les éleveurs ayant des porcs en attente, soit une grosse partie des éleveurs québécois. Le danger serait que la situation covideuse chez Olymel surviennent également dans les abattoirs américains ce qui pourrait exercer une forte pression baissière sur le prix cash américain (et le contrat de décembre) puisqu’on se retrouverait avec un goulot d’étranglement dans la chaine de production américaine, similairement à ce printemps.

Samedi, l’Allemagne a annoncé un cas de PPA dans une deuxième région de l’est du pays, le Saxe, qui touche la Pologne et la République Tchèque. L’animal contaminé est toujours un sanglier sauvage, mais il y a pas de signe d’avancement dans les pourparlers entre le ministère allemand de l’Agriculture et les gouvernements asiatiques. Une telle annonce aurait dû être positive pour le prix du porc américain, mais la reconstruction rapide du cheptel porcin chinois atténue déjà les perspectives d’exportations pour 2021. 

Prix du porc découpé – cent/lb

On ne peut pas dire que la pression baissière du prix provient d’une surabondance de viande puisque les abattages continuent d’être similaire à l’an dernier. Vraisemblablement, le 10% plus de viande que l’USDA s’attendait en septembre et le 6% plus de porcs en octobre/novembre semblent s’être envolés puisqu’on a aucune trace d’augmentation des abattages. Toutefois, le poids des carcasse augmente par +1 livre pour une 4ème semaine consécutive avec un poids moyen à 215.3 lbs/carcasse, soit 1% de plus que l’an dernier. C’est l’augmentation du poids qui vient expliquer la croissance de la production de +1.2% versus l’an dernier, avec 577.8 millions de livres.

Entre le 21 et 27 octobre, les spéculateurs ont légèrement réduit leur position d’achat dans le marché du porc. En baisse de 1,476 contrats, la position des spéculateurs était de 40,582 contrats au 27 octobre. Leur position nette d’achat représente toujours 15% des contrats existant ce qui est environ la même pondération qu’au printemps 2019. Le marché à terme serait donc vulnérable à une liquidation des spéculateurs au courant des prochaines semaines si le momentum ne change pas de direction.

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article