Nouvelle

Revue des marchés - 14 mai 21

14 mai 2021,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en baisse entre 20 ¼ et 37 cents.

  • En Ukraine, le ministère de l’Agriculture estime que les semis de grain 2021 sont presque terminés. 74 % de ce qui a été semé est du maïs. De plus, le ministère a déclaré que cette année, l’Ukraine pourrait récolter 75 millions de tonnes de grain ce qui est une hausse de 15,4 % par rapport à l’an dernier.
  • Seulement 25 % du maïs argentin a été récolté. En outre, le Buenos Aires Grains Exchange s’attend à une récolte de 46 millions de tonnes.
  • IHS Markit a augmenté son estimation des superficies ensemencées en maïs US à 96,8 millions d’acres, ce qui correspond à un sommet depuis 2012. La firme mentionne aussi qu’elle estime les rendements en maïs US à 180 boi./acre alors que l’USDA les estime à 179,5 boi./acre. IHS Markit évalue donc la production de maïs US à 16,018 milliards de boisseaux. L’USDA l’estime plutôt à 14,95 milliards de boisseaux.
  • L’USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation de 1,36 million de tonnes de maïs US 2021/22. La destination est la Chine.
  • CFTC : Le 11 mai dernier, les spéculateurs avaient réduit leurs positions dans le maïs US de 15 % à 316,336 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -297,312 contrats et le maximum de 401,993 contrats.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée avec des pertes entre 1 ¾ et 7 ¾ cents. Ceux de tourteau de soya US aux échéances les plus rapprochées ont également fermé dans le rouge entre 1,80 et 2,90 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fait l’inverse en terminant en hausse entre 152 et 180 points.

  • Datagro mentionne que les producteurs brésiliens ont vendu leur récolte de soya 2021/22 qui n’a pas encore été semée, à une hauteur de 15,2 %. Ceci se compare à 28,2 % l’an passé à la même période.
  • Lundi, le NOPA va présenter ses données sur la trituration pour le mois d’avril dernier. Les analystes anticipent une trituration moyenne de soya US à 168,7 millions de boisseaux. Si cela se réalise, ce sera un second record pour le mois. Le premier record établi à 171,8 millions de boisseaux remonte à 2020.
  • La firme IHS Markit a mentionné aujourd’hui qu’elle estime les superficies ensemencées en soya US à 88,5 millions d’acres avec des rendements à 51,0 boi./acre pour une production à 4,472 milliards de boisseaux. C’est plus que les évaluations de l’USDA, qui estime les superficies ensemencées en soya US à 87,6 millions d’acres, avec des rendements à 50,8 boi./acre pour une production de 4,405 milliards de boisseaux. Comme pour le maïs US, les superficies ensemencées en soya US évaluées par IHS Markit montrent une hausse inégalée depuis 2012.
  • CFTC : Mardi dernier, les spéculateurs avaient augmenté leurs positions dans le soya US de 1,7 % à 177,822 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de 5,813 contrats et le maximum de 238,394 contrats.

Blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en baisse entre 5 et 7 cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge aux échéances les plus rapprochées ont aussi fermé en recul entre ¼ et ½ cent. Celui juillet 21 a fait exception en terminant au neutre. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont fini avec des pertes entre ¼ et ½ cent.

  • FranceAgriMer a mentionné que les conditions du blé tendre français sont demeurées stables par rapport à la semaine passée. Il a également été noté que 79 % du blé de printemps français se trouve dans les catégories «bon à excellent».
  • CFTC : Mardi dernier, à Chicago, les spéculateurs avaient réduit leurs positions dans le blé de 5,9 % à 31,999 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -37,292 contrats et le maximum de 60,239 contrats. À Minneapolis, ils avaient augmenté leurs positions dans le blé de printemps de 3,2 % à 16,410 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -25,401 contrats et le maximum de 16,590 contrats.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en baisse entre 30 et 80 cents. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont fait l’inverse en clôturant dans le vert entre 65 et 75 cents.

  • Le 13 mai dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 72 cents à 131,73 $.
  • Aujourd’hui, l’USDA a rapporté des ventes au comptant à 120 $.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé était en progression partagée avec un «spread» Ch/Se élargi à 23,75 $. La découpe «Choice» a gagné de 16 cents à 316,94 $. Celle «Select» a perdu 2,72 $ à 293,19 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 640,000 têtes, soit à une augmentation de 2,000 têtes par rapport à la semaine précédente et à une hausse 121,000 têtes comparativement à l’an passé.
  • CFTC : Le 11 mai dernier, les spéculateurs avaient augmenté leurs positions dans le bœuf US de 12,4 % à 59,945 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de 13,204 contrats et le maximum de 92,088 contrats. Dans le veau US, ils avaient également augmenté leurs positions de 901 contrats à -12 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -8,895 contrats et le maximum de 7,706 contrats.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse entre 95 cents et 1,37 $.

  • Le 12 mai dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 1 cent à 110,94 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse était en recul de 1,20 $ à 112,25 $.
  • La valeur moyenne des découpes a baissé de 49 cents à 115,70 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,395 millions de têtes, ce qui représente une réduction de 13,000 têtes par rapport à la semaine précédente et une hausse de 261,000 têtes comparativement à l’an dernier.
  • Les données du ministère chinois de l’Agriculture montrent que le cheptel porcin chinois a retrouvé sa taille prépeste porcine africaine à 97,6 %,  
  • CFTC : Mardi dernier, les spéculateurs avaient réduit leurs positions dans le porc US de 0,3 % à 71,352 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de 4,698 contrats et le maximum de 78,112 contrats.

Dollar canadien


Partager cet article