Nouvelle

Revue des marchés - 22 avril 20

22 avril 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la journée en hausse de 3 ½ à 8 ¼ cents.

Les données de l’EIA présentées ce matin indiquent que la production d’éthanol US durant la semaine du 17 avril dernier a été de 563,000 barils par jour, soit à une réduction hebdomadaire de 7,000 bpj. Même avec la réduction de la production hebdomadaire, les inventaires ont continué de croître de 220,000 barils à 27,689 millions de barils. La hausse a été plus marquée dans la région du Golf. Selon le US Grain Council, le 21 avril dernier, les prix FOB de l’éthanol US dans le Golf ont été de 98,5 cents le gallon. Ceux de l’essence ordinaire étaient de 59,8 cents le gallon.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation qui sera présenté demain, les analystes s’attendent à un résultat entre 600,000 et 1,1 million de tonnes pour le maïs US de l’ancienne récolte et dans le cas de la nouvelle récolte, ils anticipent un résultat entre 50,000 et 300,000 tonnes.

Soya

Le contrat de soya US mai 20 a clôturé en hausse de 4 cents. Par contre, ceux aux échéances les plus éloignées ont clôturé en baisse de ¾ à 5 ¾ cents. Le tourteau de soya US a reculé entre 80 cents et 2,10 $/tonne. Toujours à la fermeture, le contrat d’huile de soya US mai 20 avait gagné 22 cents, mais le contrat juillet 20 a été plus fort.

Ce matin, des exportateurs privés ont rapporté des ventes de 198,000 tonnes de soya US à la Chine. Les livraisons devraient se faire en 2019/2020.

En Argentine, un correspondant du USDA a abaissé son estimation de la superficie des ensemencements de soya 2020/2021 de 500,000 hectares à 51 millions d’hectares. Il mentionne que le fardeau des taxes à l’exportation justifie cet ajustement. En mars dernier, le gouvernement argentin avait augmenté la taxe à l’exportation de soya argentin de 30 % à 33 %.

Bunge a accepté de vendre 35 élévateurs à grain à Zen-Noh Grain Corp.

Pour la semaine du 16 avril dernier, les analystes s’attendent à des ventes de soya 2019/2020 entre 300,000 et 750,000 tonnes. Dans le cas de la nouvelle récolte, ils anticipent un résultat entre 50,000 et 300,000 tonnes.

Blé

Les contrats de blé ont fini la session en baisse. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont perdu entre 4 et 6 ¾ cents. Le blé tendre rouge d’hiver a clôturé dans le rouge de 2 à 3 ¾ cents. Les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont fini en baisse de 1 ¼ cents. Ceux aux échéances les plus éloignées ont terminé en recul d’une fraction de cent.

Une bonne partie de l’Oklahoma et du Kansas pourrait recevoir des averses au cours des 5 prochains jours.

Pour demain, les analystes s’attendent à des ventes à l’exportation entre 100,000 et 350,000 tonnes pour l’ancienne récolte et entre 200,000 et 500,000 tonnes pour la nouvelle.

Dans son appel d’offres hebdomadaire le ministère japonais de l’Agriculture recherche 115,059 tonnes de blé américain, canadien et australien.

Bœuf

À l’exception du contrat avril 20 qui a clôturé en baisse de 2,65 $, les contrats de bœuf US ont terminé la journée dans le rouge de 15 à 30 cents. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en hausse de 20 à 57 cents. Celui mai 10 a été l’exception puisqu’il a terminé en baisse de 7 cents.

Le 21 avril dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 3 cents à 119,66 $.

Lors de son encan en ligne tenu durant l’avant-midi, le Feeder Cattle Exchange (FCE) a estimé le prix moyen des bovins livrés entre 1 et 9 jours à 100 $. 449 têtes des 720 têtes pour ces dates de livraison ont été vendues. Pour les livraisons entre 1 et 17 jours, le FCE estime la moyenne de prix à 92,67 $. Pour ce segment, 411 des 3771 têtes offertes ont été vendues. Au total, 860 têtes sur les 4,671 têtes offertes ont été vendues.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en hausse avec un «spread» Ch/Se à 14,73 $. La découpe «Choice» a gagné 15,90 $ et celle «Select» 12,20 $.

Le rapport mensuel Cold Storage a été rendu public cet après-midi. Il indique qu’au 31 mars dernier, les inventaires de surgelé de bœuf US ont été de 502,424 millions de lbs, ce qui était une augmentation de 11,17 % par rapport à mars 2019 et le niveau le plus élevé depuis janvier 2019.

Vendredi, le rapport mensuel Cattle on Feed sera présenté. Les analystes s’attendent à une baisse des placements en mars dernier de 17,9 % par rapport à l’an passé. Ils prévoient aussi une augmentation annuelle de la commercialisation de 12,3 %. Les analystes interrogés estiment que les inventaires des parcs d’engraissement étaient de 11,379 millions de têtes au 1er avril dernier.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à seulement 255,000 têtes, ce qui est une baisse de 29,000 têtes comparativement à la semaine passée et de 101,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US ont terminé la session en baisse. Le contrat août 20 a été le plus faible. Celui mai 20 a été l’exception puisqu’il a clôturé en hausse de 2,95 $.

Le 20 avril dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 22 cents à 44,77 $.

Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en progression de 1,41 $ à 34,24 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en hausse de 3,03 $. Le flanc a franchi la barre des 100 $ à 101,32 $.

Le rapport Cold Storage présenté cet après-midi montre qu’au 31 mars dernier, les stocks de surgelé de porc US étaient en baisse de 4,17 % par rapport à février dernier à 621,933 millions de lbs. Par contre, les données indiquent également que les inventaires de flanc de porc US ont augmenté de 6,13 % par rapport à février dernier et de 34,1 % comparativement à la même période l’an passé à un total de 78,822 millions de lbs.

L’abattoir de Tyson Food à Columbus Junction a été rouvert après le nettoyage et la réorganisation de son personnel. Il avait été fermé après que 200 cas de COVID-19 aient été répertoriés. En temps normal, 1,400 personnes travaillent à cet abattoir.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,082 million de têtes, ce qui est une réduction de 202,000 têtes comparativement à l’an passé.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article