Nouvelle

Revue des marchés - 3 avril 20

03 avril 2020,

Maïs

Ce vendredi, les contrats de maïs US septembre 20 et décembre 20 ont fini la journée en hausse de ¼ à 1 cent. Par contre, les contrats mai 20 et juillet 20 ont clôturé en baisse. Sur la semaine, le contrat mai 20 a reculé de 15 ¼ cents.

Ce matin, des exportateurs privés ont rapporté des ventes de 567,000 tonnes à la Chine. 69,000 tonnes seront livrées en 2019/2020 et 504,000 tonnes en 2020/2021.

Le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué cet après-midi que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient réduit leurs positions nettes vendeuses de 8,217 contrats. Les intérêts d’ouverture pour le maïs US ont également reculé de 35,719 contrats à 341,810 contrats.

Le Census Bureau a publié ses données hier. Il estime que 154,17 millions de boisseaux de maïs US ont été exportés au cours du mois de février dernier, ce qui correspondait à une augmentation de 57 % par rapport au mois précédent et à une autre de 8,3 % comparativement à l’an passé. Depuis de début de l’année commerciale jusqu’en février dernier, les exportations de maïs US ont totalisé 619 millions de boisseaux, soit à 35,9 % de la projection du USDA établie à 1,725 milliard de boisseaux. Comparativement à l’an passé, le cumulatif des exportations de maïs US depuis le début de l’année commerciale jusqu’en février a représenté 47,5 % de la prévision du USDA.

Selon le Buenos Aires Grain Exchange (BAGE), en date du 1er avril dernier, la récolte de maïs argentin était terminée à 22,2 %. Le BAGE projette également la production de maïs argentin à 50 millions de tonnes.

En mars dernier, les exportations de maïs brésilien ont été de 494,600 tonnes, lesquelles étaient une baisse de 332,100 tonnes comparativement à la même période l’an dernier. Les exportations brésiliennes d’éthanol ont totalisé 75,1 millions de litres en mars dernier, ce qui était une réduction de 41,5 % par rapport à l’an passé.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la session en baisse de 2 à 4 ½ cents. Sur la semaine, le contrat mai 20 a perdu 27 ¼ cents. Le tourteau de soya US a terminé la séance en baisse de 5,90 $/tonne. Sur la semaine, le contrat mai 20 a reculé de 19,90 $/tonne. Quant à l’huile de soya US, elle a clôturé en hausse de 19 points. Sur la semaine, elle a par contre baissé de 42 points.

Le NASS (USDA) a revu son estimation de la trituration de soya au cours du mois de février dernier à 175,26 millions de tonnes, soit à une baisse de 6,3 millions de boisseaux comparativement au chiffre présenté mercredi dernier. Ce résultat reste tout de même un record pour le mois. Officiellement, les exportations de soya US ont été de 101,37 millions de boisseaux au cours du février dernier, ce qui est une baisse de 4,5 % par rapport au mois précédent, mais aussi une augmentation annuelle de 10,17 %.

Cet après-midi, le rapport Commitment of Traders a indiqué qu’au 31 mars dernier, dans un effort de couvertures de positions à découvert, les spéculateurs actifs dans le soya US avaient augmenté leurs positions nettes acheteuses à 23,230 contrats. Dans le cas du tourteau de soya US, ils avaient des positions nettes acheteuses sur 49,619 contrats. Il s’agissait d’une augmentation hebdomadaire de 26,9 %. Pour l’huile de soya US, les spéculateurs avaient davantage de positions nettes vendeuses.

Le BAGE a abaissé sa projection de la récolte de soya argentin à 49,5 millions de tonnes en raison de la baisse des rendements.

Au cours du mois de mars dernier, le Brésil a exporté 11,64 millions de tonnes de soya, ce qui était une augmentation de 35,5 % par rapport à la même période l’an passé.

FCStone projette la production de soya brésilien à la baisse de 4 millions de tonnes comparativement au mois dernier à 120,1 millions de tonnes. La firme explique que les conditions chaudes et sèches du mois précédent ont motivé cette révision.

Blé

Les contrats de blé tendre rouge d’hiver US ont terminé la journée avec des gains de 7 ½ cents. Sur la semaine, par contre, ils ont perdu 22 cents. À Kansas, le contrat mai 20 a gagné 8 cents. Sur la semaine, il a reculé de 13 ¾ cents. Les contrats de blé de printemps ont pris 5 ½ cents. Sur la semaine, ils ont baissé de 9 ¾ cents.

Dans son rapport hebdomadaire, la CFTC a indiqué que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé US avaient augmenté leurs positions nettes acheteuses sur le blé tendre rouge d’hiver par 18,301 contrats à un total de 35,971 contrats. À Kansas, ils sont retournés en possession de positions nettes acheteuses après 4 semaines avec des positions nettes vendeuses. À Minneapolis, les gestionnaires actifs dans le blé avaient toujours des positions nettes vendeuses, mais ils les avaient réduites de 17,5 % à 13,445 contrats.

Les ventes à l’exportation de la semaine du 26 mars dernier ont été de 72,900 tonnes (2,679 millions de boisseaux). Celles de blé dur rouge d’hiver US ont représenté 74 % du total. Il y a eu une annulation nette des ventes de blé dur rouge de printemps US de 24,934 tonnes. Pour tous les types de blé US, les engagements à l’exportation de l’ancienne récolte ont été en hausse de 1,89 % comparativement à l’an passé avec 24,783 tonnes.

Les données du Census Bureau montrent que 80,25 millions de boisseaux de blé US ont été exportés en février dernier, ce qui est une augmentation de 17 % par rapport au mois précédent, mais aussi une baisse de 3 % comparativement à février 2019.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont fini la séance en baisse de 30 cents à 4,50 $. Les contrats de veau US ont également clôturé dans le rouge entre 2,42 $ et 3,55 $. Sur la semaine, le contrat avril 20 a perdu 12,82 $.

Le 2 avril dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 5,02 $ à 121,07 $.

Cette semaine, les ventes au comptant ont fonctionné au ralenti. Elles se sont situées entre 112 $ et 113 $.

Le rapport CoT montrait cet après-midi que mardi dernier, les spéculateurs actifs dans le bœuf US avaient réduit leurs positions nettes vendeuses par 2,777 contrats. Quant au veau US, les gestionnaires de fonds spéculatifs sont retournés aux positions nettes acheteuses avec 1,073 contrats.

Les données officielles du Census Bureau indiquent que les exportations de bœuf US au cours du mois de février dernier ont été de 257 millions de lbs, ce qui est un record pour le mois et une hausse de 4,9 % par rapport à janvier. Le Japon a été la principale destination avec 75,1 millions de lbs, ce qui a représenté une augmentation de 32 % comparativement à l’an passé. Par contre, la Corée du Sud a connu la plus forte hausse avec 32 % par rapport à janvier à 62,6 millions de lbs.

Selon le USDA, les ventes au comptant ont été limitées tout au long de la semaine. Ces dernières ont été aux alentours de 112 $ et 113 $, mais aujourd’hui certaines ont été rapportées à 105 $.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en baisse avec un «spread» Ch/Se qui s’est élargi à 14,60 $. La découpe «Choice» a perdu 2,20 $ à 230,44 $ et celle «Select» 6,28 $ à 215,84 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 626,000 têtes, ce qui était une baisse de 50,000 têtes par rapport à la semaine dernière. Le cumulatif annuel des abattages a été estimé à 8,645 millions de têtes, ce qui dépasse le rythme de l’an dernier par 2,5 %. Cette semaine, le USDA mentionne que la production de bœuf US a été de 519,3 millions de lbs, soit une augmentation de 503 millions de lbs comparativement à la même semaine l’an passé.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en baisse de 4,25 $ à 4,50 $. Sur la semaine, le contrat avril 20 a perdu 18,23 $.

Le 1er avril dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 1,38 $ à 63,08 $.

Le rapport de la CFTC indique que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le porc US avaient augmenté leurs positions nettes acheteuses de 1 % à 23,366 contrats.

Dans son rapport mensuel, le Census Bureau a indiqué que les expéditions de porc US ont été de 658,2 millions de lbs en février dernier. Encore une fois, la Chine a été la principale destination avec 192,5 millions de lbs, mais les exportations de porc US vers le Japon ont augmenté de 12 % comparativement à janvier dernier.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc US a augmenté de 1,48 $ à 57,37 $. Sur une base nationale, le prix moyen de la carcasse a reculé de 1,70 $ à 42,88 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,565 millions de têtes, ce qui est de 189,000 têtes de moins que la semaine passée. Le cumulatif annuel dépasse celui de l’an passé par 5 % à 35,864 millions de têtes. Le USDA estime la production hebdomadaire de porc US à 552 millions de lbs, ce qui est 4,4 % de plus qu’à la même semaine l’an dernier.


Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article