Nouvelles Banque Nationale

Marché du porc et des grains - RMS Commodités - Banque Nationale

08 janvier 2021, Banque Nationale

Bonjour,

8 janvier, 2021

PORC

• La majorité des contrats de porc ont terminé la journée en hausse hier. Le contrat de mai 2021 s’est apprécié le plus, clôturant à 77,925 cents US/lb avec un gain de 1,025 cent US/lb (+1,3%). Les gains des contrats d’avril et juin 2021 n’étaient pas loin derrière, soit 0,750 (+1%) et 0,775 (+0.9%) cent US/lb. Les échéances de février, juillet et octobre 2021 ont clôturé en légère baisse.
• Si l’indice de la découpe de porc U.S. était demeuré presque inchangé de mardi à mercredi, la journée d’hier a été bénéfique. En effet, le prix de la découpe s’est établi à 79,82 cents US/lb, soit un gain de 2,17 cents US/lb (+2,8%) par rapport au niveau de mercredi. Le rôti d’épaule (picnic) a terminé la journée avec un gain de 5,82 cents US/lb (+12,9%), tandis que le prix du flanc (belly) a grimpé de 7,20 cents US/lb (5,6%). Le prix du flanc s’est le plus apprécié parmi le prix des coupes depuis le 31 décembre, grimpant en tout de 19,93 cents US/lb (+17,8%).
• Après avoir chuté depuis la fin du mois d’octobre, le prix de l’indice cash CME a commencé à remonter depuis le début du mois de janvier. Le prix avait atteint un creux à 59,86 cents US/lb le 31 décembre, mais il a repris de la force au cours des trois derniers jours. L’indice s’est établi à 62,42 cents US/lb hier matin et 62,96 cents US/lb ce matin.
• Après plusieurs mois d’attente, c’est aujourd’hui que les contrats de porcs ont commencé à être échangés à la Bourse de Dalian en Chine. Les contrats ont terminé leur première séance boursière en baisse de près de 13%. Les contrats seront réglés avec une livraison physique de porcs vivants à des lieux déterminés, dont les installations de plusieurs géants chinois de la production porcine. La quantité sous-jacente des contrats est de 16 tonnes métriques de porcs vivants, soit l’équivalent d’un camion de transport rempli selon les standards de l’industrie porcine chinoise. Il s’agit du premier type de contrat à terme sur la livraison physique d'animaux vivants en Chine.

GRAINS

• Les prix des contrats à terme sur le soya et le maïs étaient en baisse hier après avoir grimpé en force depuis le début de l’année. Les ventes nettes d’exportations de soya U.S. de 116 800 tonnes métriques hier étaient à leur plus bas depuis le mois de mai 2019. Ce chiffre était également bien en dessous de la moyenne des attentes des analystes sondés par l’agence Bloomberg, soit 688 000 tonnes. Ce qui a fait le plus mal, ce sont surtout les annulations de cinq cargos de soya commandés par la Chine antérieurement. Avec le prix du soya à un sommet en 6 ans à Chicago, il est possible que la Chine soit plus consciencieuse dans ses achats et regarde davantage ses autres sources d’approvisionnement comme le soya du Brésil selon l’analyste Ken Morisson.
• En ce qui concerne le maïs, des représentants des producteurs agricoles se sont rencontrés hier avec le ministre de l’Agriculture de l’Argentine afin d’essayer de trouver un terrain d’entente concernant la suspension des exportations de maïs. Une source du gouvernement argentin consulté par Reuters a confirmé que la rencontre avait bel et bien eu lieu, sans pour autant donner plus de détails. Si rien ne change, les exportations de maïs seront interrompues jusqu’au 28 février en Argentine.
• Après avoir ouvert à en baisse hier soir, les prix des contrats à terme sur le soya sont de retour à la hausse ce matin. Selon la Bourse des grains de Buenos Aires, la sécheresse qui sévit en Argentine aura des répercussions sur le développement des cultures de soya. L’agence Maxar indique que les conditions climatiques actuelles dureront jusqu’à la fin du mois de janvier en Argentine et pourraient se prolonger jusqu’à avril dans certaines régions.

DEVISE USDCAD/NOUVELLES ÉCONOMIQUES

• Les données sur l'emploi de décembre ont été publiées ce matin aux États-Unis et au Canada. Aux États-Unis, 140k emplois ont été perdus contres des attentes de +50k, et le taux de chômage est demeuré à 6,7%. Au Canada, 62,6k emplois ont été perdu par rapport aux attentes de -37,5k, et le taux de chômage est passé de 8,5% à 8,6%.

CALENDRIER CETTE SEMAINE

• 12 janvier : USDA — Offre et demande globales d'agriculture - WASDE
• 14 janvier : USDA — Ventes nettes d’exportations pour les grains et le porc

Nous vous invitons à nous téléphoner au 514-394-4556

Spot USDCAD 1.2667
Spot CADUSD 0.7893

Bonne journée,

ÉQUIPE COMMODITÉS RMS BANQUE NATIONALE
Téléphone : 1-514-394-4556
Sans Frais : 1-844-394-4556

Sarah Gauthier (Directrice)
sarah.gauthier@bnc.ca

Myriame Landry, CFA (Associée)
myriame.landry@bnc.ca

Federic Rivard, agr. (Analyste)
frederic.rivard@bnc.ca

Avertissement :

Ce document est fourni à titre d'information seulement et ne constitue pas une offre pour une opération d'achat ou de vente de titres ou de produits financiers, quels qu'ils soient, ni une sollicitation en ce sens. Chaque utilisateur doit évaluer individuellement les mérites d'une opération particulière, en consultation avec ses propres conseillers professionnels, afin de procéder à une évaluation des particularités et des risques de l'opération à l'égard de la situation particulière reliée à l'opération. 


Partager cet article