Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Les agriculteurs brésiliens contractent leur soya à un rythme record

17 août 2020, Soybean and Corn Advisor

Les agriculteurs brésiliens commenceront à planter leur soya 2020/21 à la mi-septembre, à condition que l'humidité du sol soit suffisante pour la germination et l'établissement des semis. Alors qu'ils se préparent à commencer à semer leur soya, ils sont également en train de contracter énergiquement leur production de soya prévue pour 2020/21.

Le président de l'Association brésilienne des producteurs de soya (Aprosoya Brasil) estime que jusqu'à 50% de la production de soya prévue pour 2020/21 a déjà fait l'objet de contrats à terme. L’analyste de Datagro, Flavio Roberto de Franca Junior, estime que 41,6% du soya est déjà vendu à terme contre 20,1% l'an dernier et 18,6% pour la moyenne des 5 dernières années. Le cabinet de conseil Safras & Mercado estime que 45% du soya a fait l'objet de contrats à terme et que la situation devrait passer de 55% à 60% au moment de la plantation du soya.

Quel que soit le pourcentage réel, il s'agit d'un rythme record de ventes à terme pour le soya brésilien. Le record précédent pour cette période de l'année était de 26% et il datait de 2015. Les agriculteurs brésiliens sont des vendeurs avides afin de profiter des très bons prix du soya.

Les prix domestiques du soya sont élevés au Brésil en raison de la dévaluation de la monnaie brésilienne et d'une forte demande de soya tant au niveau national qu'international. Le Center for Advanced Studies in Applied Economics (Cepea) a rapporté vendredi dernier que le prix au comptant du soya au port de Paranagua était de 126,23 reals par sac (environ 10,70 $ US le boisseau), soit 49,2% de plus que l'année dernière à la même époque où il était de 84,59 reals par sac (environ 7,20 $ US par boisseau).

En général, les agriculteurs brésiliens n'aiment pas mettre à terme plus des deux tiers environ de leur production prévue en raison de l'incertitude entourant les conditions météorologiques. Actuellement, il y a environ 60% de chances qu'un La Nina se développe au cours des trois derniers mois de 2020. Un La Nina entraîne généralement un temps plus sec que la normale dans le sud du Brésil pendant les mois d'octobre, de novembre et de décembre.


Partager cet article