Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Les prix domestiques du soya se raffermissent au Brésil alors que l'offre se resserre

13 juillet 2020, Soybean and Corn Advisor

Alors que les agriculteurs brésiliens se préparent à semer leur récolte de soya 2020/21 à partir de septembre, ils accordent également une attention particulière au marché afin de juger quand vendre les 8 à 9% de leur production de soya 2019/20. Depuis le premier mois de l'année, les agriculteurs ont été des vendeurs très agressifs de leur soya afin de profiter de prix nationaux du soya élevés ou presque records.

Selon le cabinet de conseil Datagro, les agriculteurs brésiliens avaient vendu 91,2% de leur production de soya 2019/20 vers le 3 juillet contre 74,4% l'an dernier et 76,3% pour la moyenne quinquennale. Les ventes de la récolte de soya 2020/21 ont atteint 36,2%, contre 18,2% l'an dernier et 13,9% pour la moyenne des 5 dernières années.

Selon l'Institut d'économie agricole du Mato Grosso (Imea), les disponibilités du soya dans l'État du Mato Grosso se vendent à des prix parmi les plus élevés de ces dernières années. L’Imea a indiqué que la semaine dernière, le prix moyen du soya disponible dans l'État était de 101,58 reals par sac (environ 9,00 $ US par boisseau), ce qui était 1,5% plus élevé que la semaine précédente lorsque le soya avait fermé à 100,34 reals par sac (environ 8,90 $ US par boisseau).

La hausse des prix la semaine dernière est le résultat d'une combinaison de facteurs, notamment: une diminution de l'offre de soya, des prix plus élevés au Chicago Board of Trade et une monnaie brésilienne plus faible qui s'est échangée la semaine dernière à 5,39 reals brésiliens pour un dollar américain.

Les exportations record de soya au cours des quatre derniers mois ont entraîné un resserrement des disponibilités intérieures. De janvier à juin de cette année, le Mato Grosso a exporté 15,6% de soya de plus par rapport à la même période en 2019. L'USDA estime qu'à la fin de la campagne de commercialisation brésilienne, qui sera le 31 janvier 2021, l'approvisionnement en soya au Brésil sera le plus bas en quatre ans.


Partager cet article