Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Le maïs représentait 3,8% de la production d'éthanol au Brésil en 2019/2020

14 février 2020, Soybean and Corn Advisor

Pendant la saison des pluies d'été au Brésil, la plupart des sucreries suspendent leurs activités en raison d'un manque de canne à sucre disponible. Ils recommencent la transformation de la canne à sucre en mars ou avril lorsque la récolte de canne à sucre reprend. Pendant la période de l'année où la canne à sucre n'est pas disponible, les installations d'éthanol à base de maïs poursuivent leur production, ce qui permet une production d'éthanol à longueur d'année.

Selon l'Union des industries de la canne à sucre (Unica), actuellement dans le sud du Brésil, il y a deux sucreries qui transforment la canne à sucre, mais à travers le pays, 10 moulins utilisent du maïs pour produire de l'éthanol. Sept de ces 10 usines sont des usines de canne à sucre qui ont été modernisées pour utiliser du maïs pendant la période où la canne à sucre n'est pas disponible. Trois de ces 10 usines utilisent exclusivement du maïs pour produire de l'éthanol et elles fonctionnent toute l'année.

Depuis le début de la récolte jusqu'au 31 janvier dernier, le Brésil a produit 32,3 milliards de litres d'éthanol et au total, 1,24 milliard de litres ont été produits avec du maïs, soit 3,8% du total. La production d'éthanol à base de maïs au Brésil a augmenté de 101,7% en 2019/2020 par rapport à l'année précédente.

Unica a indiqué qu'au cours de la seconde moitié de janvier, 95% de l'éthanol produit au Brésil provenait du maïs. En plus de produire de l'éthanol à partir de maïs, au cours du mois de janvier, le Brésil a également importé 177 millions de litres d'éthanol.

Depuis le début de la récolte de canne à sucre 2019/2020 jusqu'au 31 janvier dernier, les sucreries brésiliennes ont transformé 578,8 millions de tonnes de canne à sucre, soit 2,6% de plus qu'au cours de la même période l'an dernier. Jusqu’à présent, ;a production totale de sucre 2019/2020 a été de 26,4 millions de tonnes, ce qui est essentiellement inchangé par rapport à l'année dernière.


Partager cet article