Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Argentine : état du soya et du maïs

05 décembre 2019, Soybean and Corn Advisor

Le sud de Buenos Aires et le sud de La Pampa ont reçu des précipitations la semaine dernière, ce qui a permis de soulager une partie de la sécheresse, mais cela n'a pas complètement reconstitué l'humidité du sol. La région de production principale du centre de l'Argentine est celle qui continue de recevoir le plus de précipitations et la situation en matière d'humidité dans le centre de l'Argentine reste favorable. Il y a eu aussi des pluies dans le nord du pays, ce qui devrait ouvrir la voie aux ensemencements de soya à partir du mois actuel.

Les prévisions annoncent des conditions sèches au moins pour les 10 prochains jours, ce qui entraînera un stress hydrique accru, en particulier dans les régions du sud et de l'ouest. L’essentiel, c’est que le temps en Argentine continue d’être très inégal, et qu’il ne devrait pas en être ainsi à cette période-ci de l’année.

Le soya en Argentine est semé à 39%, soit à 1,7% de moins que l'année dernière. Cela représente une avance de 7,7% sur la semaine. La culture de soya la plus hâtive se situe dans les zones de production principales où la culture est plantée à 60-65%. Dans le sud de l'Argentine, le soya est ensemencé à 15-30% et il n'a pas encore été semé dans l'extrême nord de l'Argentine.

Le soya est en cours de développement végétatif et la récolte est jugée à 34% «passable», 62% «bonne» et 3% «excellente». L'humidité du sol pour le soya est évaluée à 14,8% «déficiente à très déficiente» et à 31,4% à «optimum au surplus».

La semaine dernière, le Buenos Aires Grain Exchange et le gouvernement argentin ont augmenté leurs estimés de la superficie plantée en soya de 100 000 hectares, en partant de l'hypothèse que les agriculteurs pourraient transformer une partie de leur maïs prévu en soya. Le changement intervient parce que les agriculteurs craignent que la nouvelle administration, qui prendra le pouvoir le 10 décembre prochain, augmente les taxes à l'exportation et interfère potentiellement sur le marché de l'exportation du maïs.

Selon le Buenos Aires Grain Exchange, la récolte de maïs en Argentine était ensemencée à 46,2% à la fin de la semaine dernière. Cela représente une avance de seulement 0,5% pour la semaine. Les semis de maïs les hâtifs se trouvent dans les zones de production principales où la culture est plantée à environ 95%. Dans le sud de l'Argentine, le maïs est semé à 30-60% et aucun maïs n'a été planté dans l'extrême nord de l'Argentine.

Après plusieurs semaines de lenteur des semis, le rythme des semis de maïs devrait maintenant commencer à s'accélérer alors que la deuxième phase des ensemencements de maïs commence en Argentine.

Le maïs en Argentine est classé à 2,0% «pauvre», 44,6% «juste», 47,1% «bon» et 6,3% «excellent». Le classement du maïs cette semaine est légèrement supérieur à celui de la semaine dernière. L'humidité du sol pour le maïs est évaluée à 10,2% «déficiente à très déficiente» et à 34,5% «optimum au surplus», ce qui représente également une légère amélioration par rapport à la semaine dernière. Le maïs est au développement végétatif à 72% et en pollinisation à 7%.


Partager cet article