Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Le Brésil et la Chine développent leurs liens commerciaux dans les produits agricoles

29 octobre 2019, Soybean and Corn Advisor

Le président brésilien, Jair Bolsonaro, était à Beijing la semaine dernière pour rencontrer le président chinois Xi Jinping afin de célébrer les 45 ans de relations diplomatiques entre les deux pays. Dans le cadre des réunions, les deux présidents ont signé huit nouveaux accords commerciaux, dont la plupart sont centrés sur les produits agricoles, notamment la viande transformée, la farine de graine de coton et les énergies renouvelables.

Les deux pays devraient continuer à développer leurs relations commerciales. Selon la ministre brésilienne de l'Agriculture, Tereza Cristina, en 2018, la Chine a acheté pour 31 milliards de dollars US de produits agricoles brésiliens, soit une augmentation de 70% par rapport à 2015. Sur le total des exportations brésiliennes vers la Chine en 2018, 88% étaient du soya. Le bœuf arrive en deuxième position avec 4,7%. Le soya et la viande (bœuf, volaille et porc) représentent 96% des exportations agricoles du Brésil vers la Chine. Le montant total des échanges commerciaux entre le Brésil et la Chine en 2018 s'élevait à 113 milliards de dollars US. Les produits de base constituaient les principaux composants.

En 2018, la Chine a importé pour 140 milliards de dollars US en produits agricoles à travers le monde entier. Le ministre brésilien de l'Agriculture estime donc que les exportations de produits agricoles vers la Chine et les investissements chinois au Brésil sont largement optimisés.

En septembre dernier, les Chinois ont autorisé 25 autres installations brésiliennes de transformation de la viande d’exporter leurs produits vers la Chine, ce qui porte à 89 le nombre total d’installations en cours d’approbation.

Selon la ministre Cristina, le Brésil est le troisième plus gros producteur de produits alimentaires au monde, et il conserve 66,3% de ses produits d'origine. Selon ses mots, le Brésil "produit et conserve" en même temps. Elle pense qu'il existe de nombreuses opportunités d'investissement pour la Chine au Brésil, en particulier dans le secteur agricole ainsi que dans le secteur des transports, où la privatisation des autoroutes, des chemins de fer, des ports et des aéroports est forte.

Le président Xi Jinping se rendra au Brésil en novembre après avoir participé à la réunion de coopération économique Asie-Pacifique au Chili. Dans ses remarques à Beijing la semaine dernière, le président Xi a indiqué que la relation entre la Chine et le Brésil était une situation gagnant-gagnant offrant des avantages mutuels et un avenir meilleur pour les deux pays. On s'attend à ce que les deux pays signent davantage d'accords lors de la visite de Xi au Brésil.

Les deux pays ont également annoncé un accord conjoint entre Embrapa et l'Académie chinoise des sciences pour la création de laboratoires dédiés à l'amélioration de la production de soya et à l'agriculture durable.


Partager cet article