Formation Grainwiz
Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

États-Unis : les cultures 2019 dans l’est du Corn Belt continuent de se développer lentement

14 août 2019, Soybean and Corn Advisor

Maïs – Je n’accepte pas totalement les estimations de la production de maïs dans le rapport sur les cultures du mois d’août. Même si leur superficie semée en maïs semble élevée à 90,0 millions d’acres, je n’ai aucune raison de contester ce chiffre, je vais donc utiliser l’estimation de leur superficie. Je pense que leur pourcentage de la récolte semble élevé à 91,1 %, ce qui est fondamentalement le pourcentage normal. Mon pourcentage précédent de récolte de 88,5 % était peut-être trop faible, je l’ai donc augmenté cette semaine à 89,5 %. Je pense que leur rendement en maïs de 169,6 bo,/acre est trop élevé et je continue à utiliser un rendement de maïs de 160,0 bo./acre.

Le plus récent moniteur de sécheresse a révélé une zone étendue de conditions anormalement sèches s’étendant de l’est de l’Iowa jusqu’au centre de l’Indiana. Je pense que la zone anormalement sèche continuera probablement à s’étendre lors des du prochain moniteur de sécheresse.

La récolte de maïs 2019 aux États-Unis est à 90 % au stade de la soie, contre 96 % l’an dernier et 97 % pour la moyenne quinquennale. La récolte de maïs est à 39 % au stade pâteux, comparativement à 71 % l’année passée et  61 % pour la moyenne des 5 dernières années. Le maïs est également denté à 7 %, contre 24 % l’an dernier et 16 % pour la moyenne quinquennale.  

Il reste encore 10 % de la récolte de maïs non pollinisée et l’essentiel du retard de développement du maïs se poursuit dans l’est du Corn Belt. Au Michigan, 35 % du maïs n’a pas été pollinisé, en Ohio, c’est 29 % et en Indiana 21 %. L’est du Corn Belt est également la partie la plus sèche. L’Illinois rapporte que l’humidité du sol est à 62 % «déficiente à très déficiente». En Indiana, c’est 61 %, au Michigan 58 % et en Iowa 36 %. 

Soya – J’ai également des problèmes avec les estimations de la production de soya contenues dans le rapport sur les cultures du mois d’août. Leur superficie semée de 76,7 millions d’acres me semble faible, mais je n’ai aucun moyen de contester leur estimation, donc je vais utiliser leur chiffre sur la superficie plantée. Je pense que le pourcentage récolté de 98,9 % est trop élevé, je vais donc utiliser 98,5 % récolté. Je pense aussi que leur rendement en soya de 48,5 bo./acre est trop élevé et je continue à utiliser un rendement en soya de 45,0 bo./acre.

La récolte américaine de soya 2019 est en floraison à 82 %, contre 95 % l’an dernier et 93 % pour la moyenne quinquennale. Le soya est au stade du remplissage des gousses à 54 %, contre 83 % l’année dernière et 76 % pour la moyenne quinquennale. Le développement du soya le plus tardif se situe dans l’est du Corn Belt, où les conditions sont également les plus sèches. En Ohio, 31 % du soya n’a pas commencé sa floraison. En Indiana, c’est 30 %, au Michigan 29 % et en Illinois 20 %.

L’une des questions pour le marché est de savoir combien de temps le soya dispose pour commencer à mûrir. La maturité du soya dépend en grande partie de la lumière du jour, mais la maturité peut être également influencée par le moment des semences du soya. Généralement, le soya mûrit un jour plus tard chaque semaine pendant laquelle les semis sont retardés. Ainsi, si le soya est planté cinq semaines plus tard que la normale, il arrivera à maturité 5 jours plus tard que la normale.

Un autre facteur pouvant influer sur la maturité du soya est le stress hydrique. Si le soya est soumis à une stress hydrique important, il peut être arrêté prématurément. Si les zones les plus sèches de l’est du Corn Belt ne reçoivent pas beaucoup de pluie, le soya semé tardivement sera de très petite taille et continuera de croître lentement et peut même arriver à maturité prématurément.     


Partager cet article