Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Les conditions météo de fin de saison aident la culture de soya brésilien 2018/2019

06 mars 2019, Soybean and Corn Advisor

La semaine dernière, la météo était restée humide au Brésil, en particulier dans le centre et le sud-est du pays. Selon les prévisions, il pleuvra davantage cette semaine. La météo de la semaine dernière a été bénéfique pour les deux régions où le soya est encore disponible, à savoir le Rio Grande do Sul et le nord-est du Brésil.

La récolte de soya brésilien est achevée à environ 55 % comparativement à environ 35 % l’an passé et à 37 % pour la moyenne des 5 dernières années.

 

Mato Gosso – Selon l’Institut d’économie agricole du Mato Grosso (IMEA), la récolte de soya de cet État a été achevée à 87,7 % vers la fin de semaine dernière, comparativement à 70 % pour l’an passé et pour la moyenne des 5 dernières années. Concernant la semaine, cette situation représente une avance de 7 %. La récolte la plus rapide se situe dans le centre-nord, où elle a été réalisée à 96 %. La récolte la plus lente est celle du nord-est, où 69 % du travail a été finalisé.

Dans la municipalité de Lucas do Rio Verde, située dans le centre du Mato Grosso, les agriculteurs ont achevé la récolte de soya et observent des rendements de 56 et 57 sacs par hectare (49,7 à 50,6 bo./acre), ce qui n’est que +2,3% par rapport à l’an passé. Les conditions météo dans la municipalité étaient humide en novembre, mais elles sont devenues sèches en décembre. Les précipitations sont revenues à des niveaux plus normaux en janvier dernier. Les prix du soya sont inférieurs d’environ 15 % à ceux de l’année passée et les agriculteurs attendent de meilleurs prix pour vendre une grande partie de leur soya 2018/2019.

 

Nord-est du Brésil – Le soya du nord-est du Brésil est toujours ensemencé plus tard que dans le reste du Brésil, car les pluies d’été débutent plus tard. De ce fait, le soya su nord-est du Brésil est également le dernier à être récolté.

Les agriculteurs de l’État du Maranhao ont récolté 30 % de leur soya et les rendements sont en moyenne d’environ 45 sacs par hectare (40 bo./acre) comparativement à l’an passé où ils étaient en moyenne de 52 sacs par hectare (46 bo./acre). Les producteurs espèrent une meilleure récolte de maïs safrinha pour les aider à compenser leur récolte de soya décevante.

Les agriculteurs de l’État de Piaui ont récolté environ 10 % de leur soya et les premiers rendements obtenus se situent dans la fourchette de 48 à 50 sacs par hectare (42,6 à 44,4 bo./acre), ce qui est à peu près moyen pour l’État, mais il reste qu’il s’agit de 15 % de moins. Le rendement record de l’an dernier était de 59,5 sacs par hectare (52,8 bo./acre). Le président de l’Association des producteurs de soya et de maïs de l’État de Piaui  (Aprosoja-PI) attribue les rendements plus faibles aux averses irrégulières de décembre et de janvier. Les prix du soya ne sont pas aussi bons que ce que les agriculteurs avaient espéré et, en conséquence, les producteurs qui ont les rendements les plus faibles pourraient avoir du mal à couvrir leurs frais. 


Partager cet article