Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Cheptel canadien

06 mars 2017, RJO'Brien

Bonjour,

· Au 1er janvier, le cheptel canadien de porc était de 13.7 M têtes, soit 1.6% de plus qu’en 2016
· Au 1er janvier, le cheptel québécois de porc était de 4.34 M têtes, soit 1.9% de plus qu’en 2016
· Au 1er janvier, le cheptel canadien de bœuf était de 12.07 M têtes, soit 0.2% de plus qu’en 2016
· Au 1er janvier, le cheptel québécois de bœuf était de 1.16 M têtes, soit 0.9% de plus qu’en 2016
Rédigé par Gabriel Joubert-Séguin, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

 

Les producteurs porcins ont rapporté 13.7 millions de porcs au 1er janvier ce qui représente une augmentation de 1.6 % depuis janvier 2016 et c’est la quatrième augmentation annuelle consécutive. Le cheptel de porcs a augmenté de 8.8 % depuis le 1er janvier 2013. Au 1er janvier, il y avait 7 220 fermes porcines au Canada ce qui démontre la santé de l’industrie puisque c’est en hausse de 0.8 % par rapport à l'an dernier. Ces fermes ont déclaré 1.2 million de truies et de cochettes, en hausse de 1.2 % comparativement au cheptel reproducteur de l’an dernier. En 2016, le Canada a exporté 5.7 millions de porcs ce qui représente une baisse de 1.8 % par rapport à 2015 et de 43 % par rapport au sommet atteint en 2007. En 2016, l'abattage de porcs au Canada a augmenté de 0.3 % par rapport à 2015 pour se chiffrer à 21.4 millions de têtes. De juillet à décembre 2016, la production de porcs (nombre de porcelets nés) a atteint 14.3 millions de têtes, en baisse de 2.3 % par rapport à la même période en 2015 et ce malgré un cheptel reproducteur en croissance.

Au niveau provincial, le cheptel porcin est rendu à 4.34 millions de porcs représentant près du tiers de la filiale porcine canadienne. La croissance du cheptel québécois s’élève à 1.9% ce qui est la deuxième plus importante après l’Alberta. La deuxième province productrice de porc en importance, l’Ontario, avait un cheptel de 3.38 millions têtes au 1er janvier 2017. En troisième place, le Manitoba avait un cheptel de 3.13 millions de porcs.

Les agriculteurs canadiens avaient 12.1 millions de bovins dans leurs fermes au 1er janvier ce qui représente une maigre augmentation de 0.2 % par rapport au 1er janvier 2016. Le troupeau canadien a diminué de 19.2 % depuis son sommet atteint en janvier 2005. Le nombre de génisses de boucherie destinées à la reproduction dans les fermes canadiennes a reculé de 1.8 % à 536 600 têtes. Le nombre de veaux au 1er janvier ont crû de 0.4 % pour s'établir à 4 millions de têtes. La quantité de génisses destinées à l'engraissement a augmenté de 1.3 % et le nombre de bouvillons a aussi augmenté de 0.9 % comparativement à janvier 2016. Les agriculteurs canadiens avaient 1.4 million de vaches laitières et de génisses dans leurs fermes, en baisse de 0.4 % par rapport au 1er janvier 2016. L'écoulement total de bovins et de veaux s'est accru de 0.3 % en 2016 par rapport à 2015, sous l'effet des niveaux d'abattage plus élevés. Le nombre total d'abattages a augmenté de 5.3 % versus 2015, pour s'établir à 3.1 millions de têtes en 2016. Les exportations ont toutefois fléchi de 6.9 % en 2016 pour s’établir à 765 200 têtes, principalement en raison de la réduction du nombre de veaux exportés. La demande de bovins canadiens a peut-être été freinée par la croissance du troupeau de bovins américain, l’USDA a déclaré que le cheptel bovin a augmenté de 2 % en 2016. Les prix des bovins canadiens ont continué de fléchir en 2016 par rapport aux sommets observés en 2015 mais les prix sont toutefois demeurés supérieurs à la moyenne quinquennale précédente.

Au Québec, il y avait 1.16 million de bovins au 1er janvier, soit 10 000 têtes de plus que l’an dernier (+0.9%). C’est toujours l’Alberta qui domine l’industrie avec 40% des animaux à 4.85 millions, mais ce nombre est en diminution comparativement au cheptel de 2016. La deuxième province en importance est la Saskatchewan avec 2.37 millions de bovins et a connu une forte progression de 3.1% l’an dernier.

Pour voir le rapport de Statistiques Canada : http://www.statcan.gc.ca/daily-quotidien/170303/dq170303b-fra.pdf 

Bonne soirée,

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article