Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

12 octobre 2020, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Après une forte progression la semaine dernière, le prix du porc commence à montrer des signes de stabilisation en commençant la semaine avec une légère baisse. Bien que le prix du CàT de décembre se soit apprécié par 5 cents/lb, on note que le prix des découpes en boîte a oscillé autour de 95 cents toute la semaine, sans augmentation. Même le prix cash a affiché deux publications négatives sur cinq, pour un gain net de +1 cent ce qui est bien mince à côté des gains moyens en septembre de +4 cents par semaine. 

Par le fait même, les spéculateurs semblent voir de moins en moins de potentiel haussier sur ce marché. Entre le 30 septembre et 6 octobre, ils ont liquidé le 1/8 de leur position d’achat, réduisant leur position nette par 5,133 contrats pour un total de 35,674 contrats. Pendant ce temps, les éleveurs maintiennent leur position nette tout juste sous la barre des 100,000 CàT, un record depuis l’été 2019, lorsque les prix se soient envolés en raison des cas de PPA en Chine.

Dans le rapport WASDE de vendredi midi, l’USDA a modifié ses précisions pour le marché des viandes. Pour le 4èmetrimestre, la production de porc a légèrement été revue à la baisse sous prétexte que le poids observé est plus faible qu’anticipé antérieurement. Aussi, l’USDA a revu à la hausse la production du premier trimestre, mais à réduit ses prévisions pour le 2ème trimestre ce qui vient à s’annuler. Pour le première fois, l’USDA publie ses prévisions pour le 3ème trimestre de 2021 et prévoit une production similaire à cet été, laquelle était artificiellement gonflée par les porcs en attente. Cela représente une augmentation de 5% par rapport à l’été 2019 qui pourrait s’avérer une référence plus significative. Aussi, l’USDA a réduit ses prévisions pour la demande à l’exportation en 2021 malgré de bonnes données à court terme.

Dans le rapport WASDE de vendredi midi, l’USDA a modifié ses précisions pour le marché des viandes. Pour le 4èmetrimestre, la production de porc a légèrement été revue à la baisse sous prétexte que le poids observé est plus faible qu’anticipé antérieurement. Aussi, l’USDA a revu à la hausse la production du premier trimestre, mais à réduit ses prévisions pour le 2ème trimestre ce qui vient à s’annuler. Pour le première fois, l’USDA publie ses prévisions pour le 3ème trimestre de 2021 et prévoit une production similaire à cet été, laquelle était artificiellement gonflée par les porcs en attente. Cela représente une augmentation de 5% par rapport à l’été 2019 qui pourrait s’avérer une référence plus significative. Aussi, l’USDA a réduit ses prévisions pour la demande à l’exportation en 2021 malgré de bonnes données à court terme.

Joyeuse Action de Grâce!

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article