Formation Grainwiz
Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Rapport Hogs & Pigs

24 septembre 2020, RJO'Brien

Bonjour à tous, 

Rapport Hogs & Pigs au 1er septembre 2020

 

Après une lecture du rapport Hogs and Pigs, on constate qu’il y a plus de porcs aux États-Unis que prévus, mais ça ne devrait pas s’avérer négatif pour les prix puisque c’est spécifiquement les porcs de 180 lbs et plus qui étaient abondants au 1er septembre. Même que le rapport devrait s’avérer positif pour les prix des contrats de décembre, février et avril puisque les données confirment un recul de la future production de ces périodes.

Au 1er septembre, le cheptel américain était de 79.1 millions de porcs, en hausse de +0.7%, légèrement plus que prévu. Il y avait 14.17 M porcs de 180 lbs et plus, en hausse de +9.8% versus 2019, correspondant aux abattages de septembre… oui c’est plus que prévu, mais en théorie, c’est derrière nous. Pour je dis « en théorie »? C’est parce que depuis le début du mois de septembre, les abattages sont pratiquement les mêmes que l’an dernier… c’est donc dur à dire où est passé le +10% de porcs de 180 lbs et plus? Quand je regarde la force du prix cashet du cutout, je le présentiment que les chiffres d’abattages sont plus cohérent que les chiffres du Hogs and Pigs d’aujourd’hui. 

Pour les porcs de 120 à 179 lbs, il y en avait 15.55 millions, en hausse de +6.1% ce qui est beaucoup plus qu’attendu et devrait mettre de la pression sur le contrat d’octobre. Pour les porcs de moins de 120 lbs ainsi que pour les porcelets le 50lbs et moins, il y en avait 3.5% de moins que l’an dernier ce qui est nettement moins qu’anticipé et devrait supporter les prix pour l’hiver. Il ne faut pas oublier que ces porcs reflètent les inséminations du printemps, pendant la crise de la COVID, démotivant possiblement les éleveurs alors qu’il ne parvenait pas à livrer aux abattoirs et que les bâtissent étaient pleines à craquer. 

Concernant les maternités, le cheptel reproducteur a diminué moins que prévu à 6.33 millions de truies, en baisse de -1.5% versus l’an dernier, versus des attentes à -2.6%. On pourrait donc s’attendre à une diminution de production moins prononcée en 2021 étant donné que le cheptel reproducteur s’est stabilisé depuis quelques mois. Bref, les pertes financières entre avril et août des maternités ne semblent pas avoir engendré une liquidation du cheptel. Dans la même ordre d’idée, plus de truies signifient plus de mises-bas et c’est le cas. Les analystes s’attendaient à un recul de -4.4% des mises-bas et ce fût de -2.9%, à 3.18 millions de mises-bas. La surprise était plutôt au niveau du nombre de porcelets sevrés par portée, à seulement 11.04. Historiquement, la productivité des maternités tant à s’améliorer avec les années et c’est la première fois depuis la DEP en 2014 que la productivité recule versus l’an dernier. Est-ce que les naisseurs ont été plus sélectifs dans les porcelets à sevrer en raison des places peu disponible dans les bâtisses?  

Les intentions de mises-bas pour l’automne sont très faibles, à 3.12 millions, ce qui représenterait une baisse de -4.5% versus l’an dernier. Par contre, il y a -1.5% moins de truies et les intentions de mises-bas sont de -4.5%... l’écart est tout de même large! De plus, on devrait voir un retour à la normale dès cette hiver avec 3.11 millions de mises-bas, avec une baisse de -1.5% ce qui est dans le haut de la fourchette des estimés. On va se le dire, souvent on prévoit des intentions de mises-bas en baisse et au final, la production est rarement baissière.

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article