Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

15 juin 2020, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

 

Un vent de panique gagne les marchés après plusieurs nouveaux cas de COVID à travers le monde, signe que la pandémie est loin d’être terminée. La Chine a connu sa plus forte augmentation quotidienne de cas depuis la mi-avril et Pékin a déjà imposé un confinement à certains quartiers de la ville. Aux États-Unis, près de la moitié des états américains voient le nombre de cas s’accélérer, même que certains états atteignent un taux de contamination quotidien record. La peur de voir une deuxième vague de confinement si jamais la pandémie devient hors de contrôle fait reculer le prix du bœuf à l’ouverture, alors que le prix du porc est inchangé. 

Pour une deuxième semaine consécutive, les abattages de porc étaient supérieurs à ceux de l’an dernier, bien que les abattages du samedi étaient un peu décevantes à 230,000 têtes. Au total, les abattages de la semaine étaient 2.46 millions porcs, en hausse de +0.7% versus l’an dernier. Ce qui démontre bien que le pire est derrière nous, c’est le poids des bêtes qui commence à diminuer à 218.8 lbs, en baisse de -0.4 lbs/carcasse. La production hebdomadaire s’élève donc à 537.5 M livres de porc, soit 3.2% de plus que l’an dernier. Dans le bœuf, les abattages réaugmentent également, mais demeure légèrement sous les niveaux de l’an dernier par -1.6% à 658,000 têtes. De son côté, le poids des bovins n’a pas encore cessé d’augmenter, à 1372 lbs/vivant ou 826 lbs/carcassse. La production de viande de bœuf est 542.2 M livres, en hausse de +2.1% versus la même semaine en 2019.

Toutefois, les problèmes dans les abattoirs sont loin d’être terminés. Certaines usines de découpage ont dû fermer même après le décret de Trump, en raison d’un taux absentéisme très élevé. Selon Mark Lauritsen, Vice-Président du syndicat United Food and Commercial Workers International Union (UFCW), au moins 30% des travailleurs de l’industrie étaient toujours absent la semaine dernière, par peur de tomber malade du COVID ou par manque de confiance envers les nouvelles mesures protectrices. Toujours selon UFCW, les principaux abattoirs américains doivent opérer avec seulement 75% de leur capacité. Ce syndicat représente 80% des travailleurs de la production américaine de porc et bœuf.

Jusqu'à présent, un vaccin chinois contre la peste porcine africaine semble fonctionner dans les essais cliniques en cours, a annoncé mercredi l'agence de presse officielle Xinhua, ce qui rapproche le pays de contrôler l'une des maladies animales les plus dévastatrices au monde. Dans un article publié en mars, des chercheurs chinois de l'Institut de recherche vétérinaire de Harbin, qui font partie de l'Académie chinoise des sciences agricoles (CAAS), ont déclaré qu'un vaccin vivant atténué, qu'ils avaient développé, était sûr et efficace contre la peste porcine africaine lors de tests de laboratoire. Des essais cliniques ont été approuvés en mars et sont en cours depuis sur 3 000 porcs répartis dans 3 endroit. Les trois fermes de la province nord-est du Heilongjiang ont commencé à tester le vaccin par étapes depuis le mois d’avril. Jusqu'à présent, les porcs vaccinés se sont révélés sains, a indiqué Xinhua, sans fausses couches chez les truies ni de différence de taille des portées par rapport au groupe témoin. Les porcs vaccinés ne transmettent pas le virus, a-t-il ajouté.

Prix du porc d’août – US$/lb

Prix du bœuf d’août – US$/lb

 

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article