Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

23 avril 2020, RJO'Brien

Bonjour à tous,

Le marché du porc tout comme certains politiciens ne sont pas à une contradiction près! Comme j’aime le faire, passons en revue tous les points qui me semblent d’importance dans ce marché pour se faire une tête sur le futur. Bien que je vous prévienne, la boule de cristal est pas mal embuée ces temps-ci. Par conséquent, c’est un bon moment pour faire le point, pour reprendre son souffle, demeurer calme et sur les lignes de touche afin de regarder la parade. Pour mieux s’y lancer plus tard!

Le prix du porc remonte alors que tout milite, en terme de nouvelles, pour le faire baisser. C’est parfois un très bon signe pour une remontée encore plus forte que ce que tout le monde anticipe. Nous verrons bien dans quelques semaines. 

 

Exposons les points négatifs dans la situation présente :

  • La capacité d’abattage depuis 2 semaine a été réduite de plus de 15%. Il y a 3 semaines, le marché craignait un tel événement en baissant limite pendant 3 jours. Maintenant que la réalité a rattrapé nos peurs, le marché remonte! JBS, Smithfield et Tyson sont touchés par des fermetures. Des employés sont malades, mas certains aussi craignent de retourner au travail par peur de contacter la maladie et sont tous simplement absents de leur poste de travail. 
  • Ces fermetures d’usines entrainent deux conséquences : (1) un nombre réduit de porcs abattus. Pour la semaine, le USDA dénombre un abattage de 1 082 000 porcs versus 1 284 000 l’an dernier. C’est 200 000 porcs de moins! Il ne faut pas oublier que le rythme en 2020 était d’au moins 3 à 4% supérieur à 2019 pendant les premiers mois de l’année. Donc il reste un nombre élevé de porcs dans les bâtiments américains.
  • La 2ieme conséquence est l’augmentation des poids des animaux vivants. En 1 semaine, le poids moyen a augmenté de 1 livre passant de 284.9 à 285.8 livres.
  • Plusieurs états centraux des États-Unis qui se croyaient immunisés (et oui les États que Dieu protège!) contre la progression de la maladie du coronavirus sont en train de subir de plein fouet son arrivée. Il faut rappeler qu’ils étaient contre le confinement et pour la liberté individuelle, mais la réalité de la maladie est une autre chose. Les manifestations ne feront que repousser davantage la reprise graduelle des activités économiques en raison de la progression de la Covid-19. 
  • La reprise des classes et des certaines activités économiques n’est pas pour demain, même si on parle de plus en plus pour une reprise vers la mi-mai. Plusieurs écoles des États américains constituent souvent des gros acheteurs de viandes puisque pour des milliers d’écoliers américains pauvres le repas servi, gratuit, à l’école est le seul qu’ils prendront pendant la journée. Dans certaines écoles secondaires c’est plus de 60% de la clientèle qui a droit à ce repas gratuit! Imaginez ce qu’ils mangent à la maison ou plutôt à ce qu’ils ne mangent PAS en ces temps de confinement.
  • En Chine, la perception demeure quant à un lent rétablissement de la production porcine. En mars, les autorités ont mentionné que le nombre de truies avaient augmenté de 2.8% par rapport au mois précédent alors que le nombre de porcelets avaient augmentent de 7.3%. Pourtant, le nombre de porc abattus pour la période continue de montrer une baisse de 29% par rapport à la même période l’an dernier.

Le revers positif de la médaille seraient les points suivants :

  • Le National Pork Producers Council estimait que les producteurs perdaient plus de 37 USD / tête. De plus, certains producteurs pourraient devoir euthanasier des animaux à la ferme et ainsi perdre des milliers de dollars. Le gouvernement a annoncé des achats de biens agricoles de 3 milliards de dollars (viandes et grains, etc), en plus d’offrir un aide directe de 1.6 milliards aux producteurs. Plusieurs analystes croient cependant que certains producteurs voudront réduire leur croissance future et même croient que certains seront en faillite suite au printemps catastrophique.
  • Si ceci s’avère la réalité, il est bien possible que le nombre de porcs prévus pour le dernier trimestre de 2020 seront à surveiller puisque le dernier Hog & Pig prévoyait une hausse de production de plus 4%. 
  • La Chine continue d’acheter des viandes sur les marchés mondiaux. Aux Etats-Unis, les ventes à l’exportation se situaient à 39 800 tonnes métriques. Les quantités ayant quitté les ports américains se situaient à 40 900 tonnes métriques. Pour le mois de mars, la Chine a acheté 390 000 tonnes. Quand on regarde le premier trimestre de 2020, les achats se situent à 950 000 tonnes. Si la tendance se maintient ainsi, la Chine pourrait importer 3.8 millions de tonne cette année! (l’an dernier, le pays avait importé 2.1).  Ce rythme d’importations serait presque 1 million de tonnes de plus que les anticipations des analystes.

Prix du porc en Chine

 

  • Le nombre de cas de peste porcine africaine en Chine a grandement diminué au tournant de la nouvelle année. Par contre, en mars on rapporte plus de 13 nouveaux foyers d’infection. La majorité des cas, ce sont des cas trouvés dans des déplacement de porcelets entre les différentes provinces chinoises.
  • J’en parle depuis plusieurs semaines maintenant, mais le nombre de truies abattues continuent d’alimenter des rumeurs quant à la santé financière de certains élevages aux Etats-Unis. Le USDA a rapporté que les producteurs avaient liquidé plus de 67 000 truies versus une moyenne de 57 500 en 2019. Il ne reste qu’à savoir combien de cochettes sont remises dans les bâtiments, mais on peut suggérer que le cheptel est en train de diminuer rapidement aux Etats-Unis. 
  • Le rapport Cold Storage publié hier peut être considéré comme positif puisque la demande durant le mois de mars a fait diminuer grandement les inventaires abondants que le marché trainait depuis le début de l’année 2020. Les inventaires se situent à 621.9 millions de livres en hausse de 2.2% par rapport 3 2019 et en hausse de 1.9% par apport à la moyenne 5 ans. La grande demande domestique durant le mois de confinement contribue beaucoup à cette situation. Nous verrons en avril si la tendance se poursuit.

FREDERIC HAMEL, CFA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 567-8555
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article