Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

31 mars 2020, RJO'Brien

Bonjour,  

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Fermeture du 1er abattoir aux États-Unis à cause du COVID-19

Ce que le marché craignait depuis quelques jours commence à arriver. Après la fermeture d’Olymel à Yamachiche en raison du COVID-19, c’est l’histoire de JBS aux États-Unis. Reuters rapportait ce matin que JBS USA réduira la production de viande bovine pendant deux semaines dans une usine de Pennsylvanie après que les responsables aient manifesté des symptômes pseudo-grippaux, a annoncé lundi la société, ce qui en fera la première usine de viande aux États-Unis à interrompre ses activités en raison des inquiétudes suscitées par la pandémie de coronavirus. Les membres de l'équipe de direction de l'établissement de Souderton, en Pennsylvanie, ont été renvoyés chez eux pour surveiller leur santé par précaution, a indiqué JBS dans un communiqué. JBS n'a pas précisé par combien la production serait réduite ou si les employés étaient testés pour COVID-19. L'usine compte plus de 1 000 travailleurs et est la plus grande installation de viande bovine à l'est de Chicago, servant des clients le long de la côte est et dans le monde, selon la société, une filiale de JBS SA basée au Brésil. L'installation continuera de gérer des opérations de «fabrication et de viande hachée» et devrait revenir à la normale le 14 avril, selon le communiqué. 

Les contrats de bœuf et porcs aux États-Unis a récemment dégringolé, craignant que la pandémie de coronavirus ne ferme les abattoirs ce qui engendrait un refoulement du bétail. Le marché attribue maintenant une probabilité à ce que la chaîne de production soit chamboulée et que les prix au comptant s’écroulent aux États-Unis. Par exemple, la probabilité que le porc de juin baisse sous la barre du 40 cents/lb est de 7.5% et que le bœuf de juin chute sous 70 cents est de 11%. Il y a une semaine, ces probabilités étaient pratiquement nulles.

Porc

La valeur du porc a baissé de 15.3% en seulement cinq séances de négociation, la demande en épicerie ayant ralenti et la plupart des restaurants seront fermés pour un autre mois. Les craintes de goulots d'étranglement et de fermetures d'usines contribuent à faire baisser fortement les contrat. De plus en plus, la fermeture d’Olymel à Yamachiche est médiatisée aux États-Unis et alimente cette crainte. Les commerçants craignent que ces types de goulots d'étranglement ne ralentissent la production, mais sans la demande de porc frais, les porcs pourraient refouler dans le pays et forcer une production encore plus élevée durant les semaines suivantes. Les porcs d'avril ont ouvert légèrement plus haut ce matin, mais le rebond reste faible face à la correction des derniers jours. Les traders restent très préoccupés par la quantité excessive de viande fraîche qui frappera le marché américain au cours du mois d'avril. 

Le poids des porcs et des bovins étant plus élevé que la normale, c’est considérée comme une force baissière potentielle. Il faudra un énorme bond sur le marché d'exportation pour absorber suffisamment de porc pour éviter une nouvelle faiblesse. L'abattage de porc estimé par l'USDA a atteint 491 000 têtes hier. Ce chiffre était en baisse par rapport à 497 000 la semaine dernière, mais en hausse par rapport à 475 000 il y a un an à cette époque. La découpe de porc USDA, publiée après la clôture d'hier, s'est établie à 70,00 $, contre 72,72 $ vendredi et 82,68 $ la semaine précédente. La coupure a diminué de 12,68 $ en cinq séances. Le prix moyen du porc au comptant en Chine est en baisse de 7,07% pour le mois et en hausse de 1,83% depuis le début de l'année et en hausse de 123,29% par rapport à il y a un an 

Prix des découpes de porc - $US/100lbs

Prix du contrat de juin

Bœuf

Malgré la forte baisse du marché au comptant, les vendeurs restent actifs dans le bétail à terme car les commerçants craignent qu'un ralentissement de la production des abattoirs ne déclenche une importante sauvegarde d'animaux vivants dans le pays. Les poids sont déjà élevés et les commerçants craignent que la forte demande que nous avons constatée à la mi-mars ait disparu, car les épiceries ont fait le plein de boeuf. Les restaurants étant fermés pour un autre mois, il sera difficile pour le marché d'absorber un énorme approvisionnement en bœuf ainsi que des approvisionnements records pour le porc et la volaille. Les bovins d'avril ont clôturé modérément en baisse sur la session après un commerce saccadé et bilatéral. La forte vente précoce des contrats à terme n'a pas réussi à trouver de nouveaux vendeurs actifs. Avec la grande remise des futures sur le marché au comptant, les vendeurs hésitent un peu. Cependant, le marché devra absorber une énorme quantité de production de viande fraîche au cours du mois d'avril, ce qui inquiète les commerçants d'un grand changement dans la tendance des bovins de rente à la mi-avril. 

L'abattage de bétail par l'USDA a estimé à 120 000 têtes hier. Ce chiffre était de 116 000 la semaine dernière et de 118 000 il y a un an à cette époque. La découpe de boeuf en boîte de l'USDA était en baisse de 1,71 $ à la mi-session hier et a clôturé en baisse de 1,87 $ à 250,97 $. La coupure a diminué de 6,35 $ en cinq séances. Aucun bétail vivant en espèces n'a été signalé lundi. La semaine dernière, le prix moyen du bouvillon dans 5 zones était de 119,31, contre 109,89 la semaine précédente, mais une baisse par rapport à 126,34 il y a un an. Le poids moyen estimé du bœuf habillé la semaine dernière était de 832 livres, stable par rapport à la semaine précédente, mais en hausse par rapport à 805 il y a un an. La production estimée de boeuf la semaine dernière était de 561,0 millions de livres, en hausse par rapport à 541,6 millions la semaine précédente et en hausse de 11,4% par rapport à l'année dernière.

Prix des découpes de bœufs - $US/100lbs

Prix du contrat de juin

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article