Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO

24 mars 2020, RJO'Brien

Aujourd’hui le 23 mars (presque le  quand je check l’heure)

Un peu de perspective.

Des fois, quand on a le nez trop collé dessus on n’arrive pas à voir clair. Chaque petit détail est important, mais si on les prend individuellement ça ne fait pas vraiment de sens. On ne voit pas vraiment de quoi il s’agit. Il faut prendre un pas de recul pour mieux voir.  

Faisons le test, si vous regardez ça : êtes-vous capable de savoir quoi il s’agit? 

J’ai voulu faire un quiz mais ça serait dure à gérer alors la réponse est « Starry Night » de Vincent VanGogh. Une piece d’art qui vaut plus de 100 millions ! Mon point c’est que l’image d’en haut fait parti d’un tout mais c’est extrêmement difficile de savoir ce que l’image complète représente.

C’est la que j’en suis. C’est quoi la perspective dans le marché en ce moment? Le big picture? 

Dans les matières premières :

Voici le SP Goldman Sach Commodity Index. Un indice de valeur de matières premières. Comme pas mal tous les index de commo, c’est fortement composé de pétrole. Actuellement à 270, c’est le niveau le plus faible en près de 20 ans. Ça veut tu dire que ça ne peut plus baisser? Non. Par contre je trouve que cela met en perspective les probabilités de baisses additionnelles et l’ampleur de la baisse qu’il pourrait y avoir.

Si je reprend mon VanGogh, cela serait mon premier ti-boutte. C'est difficile d'analyser ca je trouve. M'enfin.

A propos des matières premières agricoles

Les inventaires sont adéquats, les productions sont « abondantes » et actuellement le marché réagit très fortement à la demande. Le maïs est le plus durement touché à cause de la chute des cours du pétrole/éthanol, mais sinon le complexe du soja et le blé ont bondi fortement dans les dernières séances.

La raison est simple. La demande. L’approvisionnement les achats massifs pour remplir le garde-manger et faire face à la quarantaine. On l’a vu dans nos épiceries ce qui se passe quand la peur d’en manquer s'installe… C’est de la psychologie. C’est normal. C’est normal d’être pas normal. Y’a rien de normal en ce moment anyways. 

Les marchés financiers agricoles via les contrats à termes agissent comme une grosse épicerie. En même temps que tout le monde en veut, l’offre est réduite pour satisfaire tout le monde (genre de maximum 2 par client) et le prix augmente aussi. Il y a surenchère. Il y a file d'attente. Le meme principe s'applique.

Le blé : La Russie coupe les exportations. Les utilisateurs se précipitent avant que la frontière se ferme. Meme si on nous rappelle que la frontière ne fermera pas (comme les épiceries ici) certains ne veulent pas prendre de chance et en commande le plus possible. Résultat le prix monte. 

Soja : En fait fève soja, ou tourteau disons. Même principe. L’Argentine est le plus grand exportateur de tourteau, mais les ports et les frontières sont au ralenti. Offre réduite, le prix monte.

Bref, le COVID qui affecte beaucoup les économies poussent le marché et la population mondiale à sécuriser le plus rapidement possible en quantité plus grande qu’à l’habitudes les achats de denrées alimentaire.

On revient à la base. Et que de plus basic que l'alimentation? Comme grand-père disait: La santé par la bouche, le plaisir par la fourche. 

J’ai bâti un indice de grain en prenant les cours de corn, soybeans, wheat et tourteau. On voit bien que les cours cumulés sont très différents de la courbe du SP500 par exemple. Les gens ne vont pas manger plus, ou manger moins nécessairement, donc les bilans offre demande ne devraient pas changer tant que ça, mais c’est une question de timing et de logistique qui pourrait causer les prix de monter. 

C’est un peu ça ma perspective en ce moment.

Il est rendu tard, bonne nuit si tu lis, bon matin si tu te leves

SIMON BRIERE

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: (514) 218-6888
Courriel : sbriere@rjobrien.com  

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article