Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

02 mars 2020, RJO'Brien

Bon matin, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Le marché remet en question les creux de contrats et craint toujours que les porcs ne reculent aux États-Unis «si» les exportations ralentissent. Cependant, les ventes hebdomadaires à l'exportation ont atteint un sommet pour l'année à la fin de la semaine dernière avec des ventes de 38,900 tonnes. Les prix au comptant et des découpes restent instables mais sont restés inchangés au cours des deux dernières semaines, ce qui est relativement « bon » lorsqu’on compare aux indices de matières premières qui ont absorbé une baisse de 8% la semaine dernière. Les prix des porcs chinois ont baissé de 0,9% aujourd'hui, mais sont toujours en hausse de 8,6% depuis le début de l'année et de 198% par rapport à il y a un an. Si les craintes virales commencent à ralentir, le marché pourrait être en position de rebond significatif. Alors que les fondamentaux à court terme semblent s'améliorer au cours des prochains mois, les traders restent préoccupés par le fait que la propagation du coronavirus à travers le monde entraînera un ralentissement du commerce mondial et avec des exportations américaines près de 25% de la production totale, un ralentissement du commerce mondial pourrait faire mal au prix du porc américain. Les porcs d'avril ont clôturé modérément à la baisse vendredi et le marché teste dans les plus bas de février. Une nouvelle baisse des prix boursiers des bovins vers un nouveau bas de contrat a ajouté à la pression baissière.

Prix du CàT d’avril

Le marché au comptant à court terme et le marché de la valeur des découpes du porc ont évolué dans un commerce stable / latéral pendant la semaine dernière. Le marché semble avoir les fondamentaux de l'offre à court terme pour augmenter, mais les craintes d'une pandémie généralisée qui entraînerait la contraction du commerce mondial ont contribué à faire pression. L'indice de porc maigre CME au 25 février était de 56,36, en baisse par rapport à 56,41 la session précédente mais en hausse par rapport à 55,78 la semaine précédente. Les valeurs de coupure de porc de l'USDA, publiées après la clôture de vendredi, se sont établies à 63,09 $, en baisse de 5 cents par rapport à jeudi et en baisse de 63,70 $ la semaine précédente.

Indice CME du prix cash

L'USDA a estimé l'abattage de porcs à 486 000 têtes vendredi et 91 000 têtes samedi. Cela a porté le total de la semaine dernière à 2,556 millions de têtes, contre 2,622 millions la semaine précédente mais contre 2,437 millions il y a un an. La production de porc pour la semaine a augmenté de 3,4% par rapport à l'an dernier.

Le rapport du 25 février du CFTC montrait que les spéculateurs ont acheté 5 486 contrats et sont maintenant nets à long 18 506 contrats.

Bœuf

Si la demande américaine ralentit en même temps que l'offre augmente et en même temps que les exportations ralentissent et que les importations en provenance du Brésil augmentent, l'oléoduc de bœuf pourrait se boucher rapidement et le bétail pourrait refouler dans le pays. Le poids moyen des bœufs carcasse pour la semaine se terminant le 28 février s'est élevé à 830 livres, contre 820 livres la semaine précédente et 810 il y a un an. Il s'agit de la deuxième semaine consécutive avec des poids plus élevés dans un laps de temps où le poids des bovins diminue normalement fortement. Ceci est baissier car certaines livraisons de bovins peuvent être reportées ce qui ferait augmenter l’offre prochainement. Le bétail d'avril a clôturé en baisse de 2.90 cents sur la séance de vendredi, ce qui a laissé le marché en baisse de 10.67 cents (9%) pour la semaine. Un nouvel effondrement du marché boursier et la crainte persistante d'une réaction instinctive des consommateurs à se retirer de l'achat de tout sauf des produits essentiels ont contribué à faire pression.

Prix du CàT de bœuf d’avril

 

L'USDA a estimé l'abattage de bétail à 115 000 têtes vendredi et 25 000 têtes samedi. Cela a porté le total de la semaine dernière à 627 000 têtes, en baisse par rapport à 628 000 la semaine précédente mais en hausse par rapport à 609 000 il y a un an. La production de bœuf pour la semaine a augmenté de 5,6% par rapport à l'an dernier. Les valeurs de découpe du bœuf en boîte USDA étaient en baisse de 0.24 cents à la mi-session vendredi et ont clôturé en baisse de 0.24 cents à 205,30 $. C'était en hausse par rapport à 205,09 $ la semaine précédente. 

Le rapport du 25 février du CFTC a montré que les spéculateurs ont réduit leur position nette d’achat de 18 059 contrats à 14 008 contrats nets. Historiquement, c’est l’une des plus petites positions d’achat que les spéculateurs détiennent.

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article