Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

24 janvier 2020, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Le marché du porc termine la semaine sur un ton de panique. Les contrats sont à la baisse de 2 cents/lb sur l’ensemble des échéances. Il n’y a pas de coupable précis pour expliquer cette baisse, mais d’une part, on réalise que la Chine a très peu acheté de porc la semaine dernière et d’autre part, le Coronavirus crée un mouvement de panique sur les marchés financiers en général.

Ce matin, l’USDA publiait des ventes à l’exportation de 30,300 tonnes entre le 10 et 16 janvier. Les principaux acheteurs sont le Mexique (10,400 tonnes), le Japon (4,900 tonnes), le Canada (3,400 tonnes) et la Chine (3,000 tonnes). Les livraisons étaient de 44,400 tonnes avec plus du tiers de ce volume qui est allé en Chine.

Par ailleurs, la Chine a annoncé une baisse des taxes sur le plusieurs produits afin d’augmenter les importations et tempérer les augmentations de prix dans une économie fragilisée par la guerre commerciale. La taxe à l’importation passera de 12% à 8%, notamment sur le porc congelé. Cela devrait inciter la Chine à acheter un peu plus de viande de l’étranger, mais cette nouvelle ne favorise pas les États-Unis face à l’Europe ou le Brésil. Tous les pays bénéficient de cette baisse de taxe. Cependant, le porc américain est toujours surtaxé comparativement au reste du monde puisque la Chine et les États-Unis n’ont pas retiré les taxes imposées durant la guerre commerciale.

Mercredi soir, l’USDA publiait les inventaires surgelées au 31 décembre. Les stocks demeuraient anormalement élevés à 581 millions livres, c’est pratiquement 25 millions livres de plus que les records précédents pour cette période. Cela représente 15% de plus que la moyenne quinquennale et que l’an dernier, démontrant le surplus de viande produit en décembre. Ce sont les inventaires de longe et de bacon qui crée le surplus de viande. On voit que les chaines de restauration ont remis le bacon en primeur sur leur menu afin de profiter des bas prix, dont McDonald avec le Big Mac Bacon… je pense que je viens de trouver mon lunch de ce midi!

Bœuf

Le marché du bœuf a entamé une correction hier, laquelle se poursuit aujourd’hui alors que le prix du bœuf atteint son plus faible prix depuis la fin octobre. Le marché semble nerveux face au rapport Cattle-on-Feed de cet après-midi. Il ne faut pas oublier que la quantité de bœuf en parc est à des niveaux quasi-record. Les estimés pour le rapport Cattle-on-Feed sont de +2.1% pour le nombre de tête en parc au 1erjanvier, +3.3% pour les placements de décembre et +5.3% pour la commercialisation.

Mercredi après-midi, l’USDA publiait les inventaires surgelés au 31 décembre. Les inventaires n’ont presque pas varié à 481 millions de livres ce qui représente une baisse des réserves par -2.9% et -4.1% comparativement à 2018 et la moyenne quinquennale. Toutefois, les inventaires surgelés de viandes rouges est 5% supérieur à l’an dernier en raison des stocks de porc. 

Ce matin, l’USDA déclarait des ventes à l’exportation de 27,800 tonnes pour la période du 10 au 16 janvier, principalement vers la Corée du Sud (9,700 tonnes), le Japon (8,200 tonnes) le Mexique (3,000 tonnes) et la Chine (2,000 tonnes pour Taiwan et 1,800 tonnes pour Hong-Kong).  

Prix du bœuf d’avril

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article