Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

03 janvier 2020, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Le porc a ouvert légèrement à la baisse, mais la chute s’est accélérée en matinée pour toucher limit down un peu après 10h00. L’ensemble des prix des matières première est à la baisse, ainsi que les indices boursiers, en raison des attaques aériennes des américains en Iran qui ont tué le général de l’armée iranienne. Le tourteau et la fève est -5$ et -16c à la baisse, le maïs est -4 c/boisseau et le blé -6c. 

De plus, l’écart entre les prix des contrats et le prix cash demeurait énorme. Hier encore, le prix cash stagnait autour de 58 c/lb alors que le prix de février (prix dans 6 semaines) était 13.5 c/lb plus haut. Le mandat est costaud pour les prochaines semaines afin que le prixcash explose à plus de 71 c/lb et c’est possiblement ce qui accentue la baisse du prix du porc aujourd’hui. Ces 5 dernières années, l’écart entre le cash et février au début de l’année était entre 3.0 et 8.5 c/lb, alors que nous sommes toujours à 10c d’écart après le limit down.

Bien que le marché s’attend de voir la Chine acheté massivement du porc américain, les prix plafonnaient depuis quelques séances déjà. Gardons en tête que la Chine a importé en novembre un volume record de 230,000 tonnes en prévision des fêtes, mais le porc américain représentait que 14% de ce volume. Si la Chine importe 3 à 4 millions tonnes pour 2020, ce serait l’équivalent de 250,000 à 300,000 tonnes mensuellement. À titre de comparaison, la production américaine est d’environ 1 million de tonnes par mois et si la part des américains double après l’abolition des tarifs, les exportations vers la Chine passeraient d’environ 3% présentement à 7% de l’élevage. Ce n’est pas rien, mais ce n’est pas assez pour faire exploser les prix alors que l’offre de porc est très abondante.

Concernant les ventes à l’exportation publié ce matin, les ventes nettes de 3300 MT ont été déclarées pour 2019 - un creux de la campagne de commercialisation – mais c’est une donnée qui est un peu biaisé par la fin de l’année. Les augmentations principalement pour le Mexique (9 600 tonnes), le Japon (1 800 tonnes), la Corée du Sud (1 500 tonnes), le Nicaragua (1 000 tonnes) et le Chili (700 tonnes) ont été plus que compensées par des réductions principalement pour la Chine (13 300 tonnes) et la Colombie (200 MT). Pour 2020, les ventes nettes de 24,100 tonnes étaient principalement destinées au Mexique (10 400 tonnes), à la Chine (9 700 tonnes), à l'Australie (2 700 tonnes), au Japon (2 400 tonnes) et au Canada (600 tonnes), compensées par des réductions principalement pour la Corée du Sud (2 100 MT) et au Chili (100 MT). Les livraisons de 30 600 tonnes ont diminué de 24% par rapport à la semaine précédente et de 19% par rapport à la moyenne des 4 semaines précédentes. Les principales destinations étaient la Chine (10 400 tonnes), le Mexique (9 200 tonnes), le Japon (3 500 tonnes), la Corée du Sud (2 800 tonnes) et le Canada (1 300 tonnes). 

Prix du porc d’avril

Bœuf

Les ventes nettes déclarées pour 2019 étaient de 3700 MT une diminution de 42% par rapport à la semaine précédente et de 45% par rapport à la moyenne des 4 semaines précédentes. Augmentations principalement est au Japon (1600 MT, y compris des baisses de 200 MT), au Mexique (500 MT, y compris des baisses de 100 MT), au Canada (300 MT), à Taïwan (200 MT, y compris des baisses de 100 MT) et à Hong Kong (200 MT, y compris des baisses de 100 MT), lesquelles ont été compensées par des réductions principalement pour la Corée du Sud (200 MT). Pour 2020, les ventes nettes de 5700 tonnes étaient principalement destinées à Taïwan (2100 tonnes), au Japon (1800 tonnes), à la Corée du Sud (600 tonnes), au Mexique (400 tonnes) et à Hong Kong (300 tonnes). Les exportations étaient de 12 600 tonnes, représentant une diminution de 21% par rapport à la semaine précédente et de 23% par rapport à la moyenne des quatre semaines précédentes. Les destinations étaient principalement le Japon (3 900 MT), la Corée du Sud (3 200 MT), le Mexique (1 500 MT), Taïwan (1 100 MT) et Hong Kong (1 000 MT).

Prix du bœuf d’avril

 

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article