Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO

17 décembre 2019, RJO'Brien

Aujourd’hui le 16 décembre

  • Les spéculateurs : se faire prendre les culottes à terre ?

Sur les spéculateurs:

Ah, les fonds de spéculation, les mal aimés, les incompris de ce monde. Pauvre eux. Peut-être qu’un jour ils vont faire partie des acronyme LGBTQ+ parce qu’à chaque a année on ajoute une lettre. J’attends avec impatience le LGBTQ+Spec mais retenez pas votre souffle. Les fonds, ces incompris, ont souvent l’habitude de se faire reprocher qu’ils manipulent les marchés et que si les prix sont haut/bas bien c’est de leur faute. Je ne pense pas une seule seconde qu’ils manipulent le marché, mais leur proportion est devenu considérable qu’ils pourraient avoir une influence sur le marché – remarquez qu’avoir une influence n’est pas pareil que de contrôler à sa guise. Si vous pensez que oui alors ouvrez-vous un compte de courtage et vous me parlerai de l’influence que vous avez lors de votre premier appel de marge. Influence n’égal pas pouvoir. De toute façon un spéculateur ne contrôle pas la météo, alors il peut bien faire ce qu’il veut si les récoltes sont là, elles sont là.

Tout ça pour dire qu’ils peuvent quand même avoir un impact sur un marché en particulier tout dépendant de leur poids. Et dernièrement ils étaient modérément vendeur – c’est-à-dire qu’ils misaient de manière confiante sur une baisse des prix. Les spéculateurs quand ils sont très accotés d’un bord (acheteur) ou de l’autre (vendeur) ca crée comme un effet de spring ou de catapulte quand ça part de l’autre côté. Ca fait en sorte que quand/si ils doivent changer de direction, souvent ils le font tous en même temps et cela contribue à accentuer un mouvement de marché. Des fois cela se fait doucement, des fois c’est comme ouvrir les porte du magasin au Boxing Day.

En ce moment, puisqu’ils sont assez vendeur, un revirement fondamental ou technique ferait en sorte d’envoyer un paquet d’ordre d’achat au marché et tout d’un coup tout le monde essais de passer à travers la même porte de sortie. 

Je pense qu’on voit un peu de ca en ce moment à la Bourse avec le deal Phase 1 de la semaine passée, les fonds étant super vendeur, ils rachètent leur contrats et pousse les prix à la hausse.

Par exemple, dans les fèves, les fonds sont vendeurs de 112 milles contrats. C’est beaucoup.

Et dans le maïs c’est 114 milles contrat vendeur

Blé printemps Minneapolis record short

SIMON BRIERE

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: (514) 218-6888
Courriel : sbriere@rjobrien.com  

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article