Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

10 septembre 2019, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

 

***R.J. O’Brien cumule plus d’un siècle d’expertise en options et contrats à terme***

Porc

Une autre semaine de déception dans le marché du porc qui s’ajoute aux autres des dernières semaines. Pourtant, objectivement le prix mondial continue à progresser. Faut-il rappeler que le prix chinois est plus de 3 fois supérieur au prix américain présentement, soit l’équivalent de 500 $CA/100kg. Encore une fois tous les analystes chantent toujours la même chanson au sujet de l’augmentation de la production porcine prévue pour le restant de l’année 2019 aux États-Unis comme raison de la faiblesse des prix. Pour l’instant, la production n’est trop élevée avec seulement 2.2M porcs abattus la semaine dernière, en baisse de -0.8% versus l’an dernier. Aussi, le poids est inférieur à l’an dernier, à 208 lbs/carcasse, une première depuis le mois d’avril. En somme, la production de la semaine dernière était -1.2% celle de l’an dernier.

Les journées sont hautement volatiles et soumises à toute sorte de vents contraires. Ce mardi sera une journée marquante dans la négociation du porc puisque le prix a presque touché la limite à la baisse pour revenir presque à la limite à la hausse durant l’heure du midi. Les raisons invoquées pour ce retournement de tendance? La publication du South China Morning Post qui rapporte que la Chine s’attend à acheter plus de commodités agricoles américaines avec l’espoir de voir le conflit commercial se résoudre. De plus, il y avait la hausse du prix de la découpe publiée ce midi (+1.25 USD / 100 livres) ou encore la mise au rancart du conseiller John Bolton aux États-Unis. Il faut rappeler que le personnage de John Bolton reste un membre de la garde rapprochée de Trump qui est plutôt porté sur le retrait systématique des États-Unis de tous les conflits mondiaux (conflits guerriers ou commerciaux). Dans le meilleur (ou le pire des cas) il justifie la présence des États-Unis dans un conflit en frappant fort et vite et est un partisan de l’utilisation des armes nucléaires pour mettent fin à des conflits armés. Bref un personnage empreint de douceur, meilleur ami de Passe-Montagne surement! Trump fait-il le ménage dans ses conseillers les plus réfractaires aux ententes internationales?

Pourtant, sur la planète porc, il y a des choses intéressantes présentement. La semaine dernière, la Chine avouait vouloir libérer des stocks congelés des inventaires nationaux ce qui a jeté une douche froide sur le marché au comptant en Chine ralentissant la progression des prix. La publication du chiffre d’inflation en Chine la nuit dernière a donné des munitions aux partisans de ventes plus agressives (des inventaires nationaux) puisque la hausse des prix généraux tient en grande partie de l’inflation alimentaire. Des mesures sont prises dans les différentes provinces. Ces mesures varient entre la distribution de subventions à l’achat de viande porcine (famille à faible revenu), aux quotas d’achat (dans la ville de Nanning, le consommateurs ne peut qu’acheter 1 kg de viande / jour). La province de Guandong vient aussi de libérer 3150 tonnes métriques de porc congelés. Plusieurs provinces pourraient emboiter le pas dans les prochaines semaines. Guangzhou vient faire de même sortant ainsi 1600 tonnes. Le prix de vente se situe à 10% sous le niveau des prix présentement. Wenzhou, ou le prix du porc a augmenté de 46% en août seulement, les réserves ne sont que de 400 tonnes. Le transport de porcs et de viande de porc sur les voies publiques seront exemptes de péage. Bref, plusieurs mesures d’atténuation, mais il demeure un fait que le pays devrait importer. Encore une fois, la question demeure, on attend?

Un dernier point au passage, la Chine vient d’interdire l’importation de volaille provenant du Vietnam. La grippe aviaire vient de faire son apparition soudainement. Le marché des protéines devient encore une fois des plus problématique en Asie….  

Prix du CàT de porc sur décembre

Bœuf

Un peu toujours les mêmes choses à dire sur le bœuf. Le prix au comptant continue de semer le trouble chez les éleveurs américains. Les régions de l’Iowa/Minnesota et Nebraska témoignaient de prix oscillant autour de $97 / 100 livres. Il faut rappeler qu’il y a peine 3 semaines, les prix se situaient près de $109 USD / 100 livres. Les abattoirs semblent profiter de la largesse du marché et augmentent ainsi leurs marges bénéficiaires. Pourtant, il sera intéressant de constater les ventes à l’exportations alors que la demande pour les viandes américains pourraient constituer une surprise de taille avant la fin de l’année 2019.

Les fonds d’investissement et spéculateurs ont peut-être commencé à sonder des ventes nettes de contrats à terme dans ce marché alors qu’on note une augmentation de l’intérêt en cours (open interest).

Tyson n’a pas révélé tout son plan de match, mais certains commencent à spéculer sur la réouverture de l’usine en fin d’année 2019 et janvier 2020. Évidemment, le plus vite cela se réalisera, le mieux ce sera pour les éleveurs nord-américains.

Prix du CàT de boeuf sur décembre

 

Bonne journée

FRÉDÉRIC HAMEL, CFA 
Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 567-8555
Fax: 514-932-7340 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article