Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Rapport du USDA négatif

09 mars 2017,

Le USDA a publié aujourd’hui son rapport mensuel d’offre et demande pour le mois de mars 2017. Dans l’ensemble, les nouveaux chiffres proposés se veulent négatifs, spécialement du côté de l’Amérique du Sud.

États-Unis

Maïs

  • Moins de consommation animale pour plus d’utilisation du côté de l’éthanol. Au net, les inventaires de fin d’année s’en trouvent ainsi inchangé à 2,3 milliards de boisseaux, ce qui était prévu par les marchés.
  • À la ferme, la prévision du USDA demeure ainsi dans une fourchette de 3,20 à 3,60 $US/boisseau (168 à 190 $CAN/tonne).

Soya

  • Plus de trituration, mais moins d’exportations, ce qui est contraire à ce que plusieurs envisageaient du côté des exportations. Résultat, les inventaires américains de soya se voient de nouveau gonflé, cette fois-ci à 435 millions de boisseaux versus, plus du double du niveau de l’an dernier.
  • Malgré ces inventaires de fin d’année plus confortable, le USDA entrevoit une fourchette un peu plus serrée à la hausse du prix moyen à la ferme aux États-Unis qui passe de 9,10-9,90 à 9,30-9,90 $US/boisseau (448 à 488 $CAN/tonne)

Blé

  • Le USDA prévoit moins d’importations de blé aux États-Unis pour 2016-17 qui passent de 125 à 115 millions de boisseaux. Les inventaires de fin d’année passent ainsi de 1,139 à 1,129 milliard de boisseaux, un ajustement à la baisse un peu plus important que prévu.
  • En dépit des inventaires américains un peu plus serrés, le USDA prévoit toujours un niveau de prix à la ferme inchangé à 3,80-3,90 $US/boisseau (187 à 192 $CAN/tonne)

Dans le monde

Maïs

  • Le USDA se montre beaucoup plus optimiste pour les récoltes sud-américaines qui passent de 36,5 à 37,5 millions de tonnes pour l’Argentine, et de 86,5 à 91,5 millions de tonnes pour le Brésil. On note aussi que le USDA entrevoit une meilleure récolte pour l’Afrique du Sud qui passe de 13 à 14,6 millions de tonnes.
  • Heureusement, le USDA prévoit aussi une meilleure consommation dans plusieurs pays, de sorte que la consommation mondiale fait un bond de 1 033,03 à 1 039,43 millions de tonnes. Par contre, au net, les inventaires de fin d’année s’en trouvent gonflés un peu plus de prévus de 217,56 à 220,68 millions de tonnes. Les marchés anticipaient une hausse un peu plus modeste à en moyenne 218,60 millions de tonnes.

Soya

  • À l’image des anticipations de plusieurs autres organisations dans les dernières semaines, le USDA prévoit lui aussi une très bonne récolte pour le Brésil qui passe de 104 à 108 millions de tonnes. Il laisse cependant celle de l’Argentine inchangée à 55,5 millions de tonnes après l’avoir abaissé le mois dernier en raison des mauvaises conditions météo de la mi-janvier.
  • La révision à la hausse de la consommation étant relativement modeste de 330,75 à 331,70 millions de tonnes, dont +0,30 à 101,10 millions de tonnes du côté de la Chine, les inventaires de fin d’année grimpent plus que prévu de 80,38 à 82,82 millions de tonnes, un record.

Blé

  • Selon le USDA, les récoltes de l’Argentine et de l’Australie seront plus importantes à respectivement +1 à 16 millions de tonnes et +2 à 35 millions de tonnes. La production mondiale passe donc pour 2016-17 de 748,24 à 751,07 millions de tonnes.
  • De meilleures consommations sont prévues pour l’Argentine (8,90 à 10,10 MTM) et l’Australie (24,5 à 25,5 MTM), mais celle au Canada est abaissée de 21 à 20,50 millions de tonnes.
  • Au net, les inventaires mondiaux de fin d’année sont ainsi révisés à la hausse un peu plus que prévue de 248,61 à 249,94 millions de tonnes.

 

Pour accéder au rapport complet du USDA (en anglais) : WASDE Mars 2017

 


Partager cet article