Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Rebond et hésitation dans le marché des grains

02 février 2017,

Après avoir démarré la semaine du mauvais pied, les prix des grains ont bondi hier sous l’impulsion de nouvelles ventes intéressantes de soya américain et d’un nouveau record de production hebdomadaire d’éthanol aux États-Unis la semaine dernière. Les quelques averses attendues dans le centre de l’Argentine dans les 7 prochains jours, ainsi que des conditions plus sèches à l’horizon pour la fin février/début mars au Brésil auront ajouté une légère touche de nervosité supplémentaire. Comme quoi les récoltes sont encore loin d’être terminées en Amérique du Sud. 

Le rapport mensuel de transformation de grains américains publié hier aura été de son côté positif pour le maïs. Pour le mois de décembre dernier, 477 millions de boisseaux de maïs ont été utilisés pour la fabrication d’éthanol, en hausse de près de 6% par rapport au mois de novembre. Au rythme actuel d’utilisation de maïs pour la fabrication d’éthanol, tout indique que le USDA pourrait à nouveau revoir à la hausse sa prévision d’utilisation pour 2016-17 déjà prévue à un record de 5,325 milliards de boisseaux (135 millions de tonnes). L’an dernier, l’utilisation de maïs pour la fabrication d’éthanol a été de 5,206 milliards de boisseaux (132,2 millions de tonnes).

Le rapport mensuel de trituration de soya aux États-Unis aura été plus décevant, avec 169,33 millions de boisseaux de soya de triturés en décembre versus 170,70 millions de boisseaux en novembre dernier. Les anticipations des marchés étaient aussi plus élevées à en moyenne 170,60 millions de boisseaux dans une fourchette de 170-172,5 millions de boisseaux.

Aujourd’hui, le rapport hebdomadaire des exportations et ventes à l’exportation de grains américains aura été dans l’ensemble neutre à légèrement positif : 

Maïs – Ventes de 1,14 million de tonnes, un peu plus que les anticipations de 800 000 à 1 100 000 tonnes.

Soya – Ventes de 624 000 tonnes, dans les attentes des marchés de 500 000 à 800 000 tonnes. On note cependant que des ventes de plus de 351 000 tonnes pour la prochaine année commerciale (2017-18) ont été enregistrées, ajoutant une légère touche positive aux résultats de cette semaine.

Blé – Ventes de 451 000 tonnes, un résultat dans le haut des attentes des marchés de 250 000 à 450 000 tonnes.

Dans les autres dernières nouvelles, la firme d’analyse des marchés FCStone a réajusté à la hausse sa prévision de récolte de soya pour le Brésil cet hiver de 102,8 à 104,1 millions de tonnes. Le USDA se situe actuellement à 104 millions de tonnes. L’organisation prévoit aussi une récolte plus importante de maïs brésilien à 91,5 millions de tonnes (total 1re et 2e récolte). La prévision du USDA est de 86,5 millions de tonnes.

En Inde, on prévoit que le pays devra importer cette année 4,5 millions de tonnes de blé. Traditionnellement, le pays n’est pas un important importateur de la céréale, mais les mauvaises récoltes des dernières années auront forcé le pays à assurer son approvisionnement domestique par des importations. Pour la prochaine année (2017-18), des bonnes récoltes devraient assurer un retour à la normale. 

Techniquement, le comportement du marché du maïs à Chicago se veut positif. Un passage au-dessus de la résistance autour de 3,70-3,71 $US/boisseau (CàT Mars 17) est à surveiller, avec par la suite une ouverture vers une résistance intéressante à 4,00 $US/boisseau.

Les signaux se veulent également positifs pour le marché du soya à Chicago, bien que fondamentalement il reste difficile de justifier un retour à la hausse définitif. Dans l’immédiat, le support de 10,18-10,20 $US/boisseau (CàT Mars 17) aura fait ses preuves, suggérant qu’un 1er creux puisse avoir freiné un recul plus marqué des prix. On note cependant toujours la présence d’un canal baissier à court terme avec une 1re résistance à surveiller à 10,43-10,44 $US/boisseau.

Après avoir écarté sa tendance haussière intéressante amorcée en décembre dernier, le marché du blé à Chicago sera parvenu rapidement à trouver un 1er appui au support autour de 4,10 $US/boisseau (CàT Mars 17). À la hausse, le 1er objectif est maintenant une résistance importante à l’approche de 4,40 $US/boisseau.

 


Partager cet article