Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 14 juillet 20

14 juillet 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en baisse de 2 à 3 cents.

  • Un correspondant de l’USDA au brésil laisse son estimation de la production de maïs brésilien 2019/2020 à 100 millions de tonnes, ce qui correspond à une baisse de 1 million de tonnes par rapport au chiffre officiel de l’USDA. Il estime que les conditions sèches affectent les rendements. Le correspondant prévoit donc une moyenne de rendement à 5,42 tonnes/ha (80,6 bo./acre). L’USDA l’estime plutôt à 5,49 tonnes/ha (81,6 bo./acre). Pour 2020/2021, le correspondant voit la production de maïs brésilien à 4 millions de tonnes de moins que le chiffre officiel de l’USDA qui est de 103 millions de tonnes.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la journée en hausse de 2 à 4 cents. Ceux de tourteau de soya US ont également clôturé dans le vert par 60 cents/tonne. Les contrats d’huile de soya US ont terminé la session en hausse de 38 points.

  • Un correspondant de l’USDA au Brésil a abaissé son estimation de la production de soya brésilien 2019/2020 par 500,000 tonnes à 123 millions de tonnes. La récolte a terminé en juin dernier. Il a mentionné aussi qu’il estimait la production de soya brésilien 2020/2021 à 130 millions de tonnes alors que le chiffre officiel de l’USDA est de 131 millions de tonnes.
  • La Chine a importé 11,2 millions de tonnes de soya en juin dernier, ce qui était une augmentation mensuelle de 1,8 million de tonnes et une hausse annuelle de 4,7 millions de tonnes.

Blé

Les contrats de blé tendre rouge d’hiver US ont terminé la session avec des gains de 1 ½ à 2 cents. Ceux de blé dur rouge d’hiver US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en baisse de 6 ½ à 6 ¾ cents. Les contrats de blé dur rouge de printemps US ont terminé la journée au neutre ou dans le rouge par 1 ¼ cent.

  • L’European Drought Observatory signale un déficit d’averses pour le nord-est de la France et pour la plupart des régions de l’Allemagne. Dans les zones affectées, il y a des déficits hydriques et un stress pour les cultures.
  • En citant les mêmes conditions sèches, un correspondant de l’USDA en Autriche  estime que la production de blé tendre autrichien est en baisse de 2 % par rapport à l’an dernier. Il mentionne également que c’est une réduction de 8,5 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années, alors que les superficies ensemencées n’ont reculé que de seulement 0,9 % comparativement à l’an passé. Le rendement est évalué à 5,35 tonnes/ha (79,5 bo./acre).

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse de plus de 1,22 $. Ceux de veau US aux échéances les plus rapprochées ont également clôturé avec des pertes allant de 32 à 82 cents.

  • Le 13 juillet dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 45 cents à 135,62 $.
  • L’USDA a rapporté des ventes au comptant à 95 $ pour le Texas et le Kansas, mais les ventes de carcasse ont plutôt été limitées.
  • Demain, le FCE va présenter 1,224 têtes à son encan en ligne.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé était en baisse avec un «spread» Ch/Se à 10,07 $. La découpe «Choice» a reculé de 2,34 $ à 200,92 $ alors que celle «Select» a perdu 1,03 $ à 190,85 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 234,000 têtes, ce qui est le même résultat que la semaine dernière, mais aussi une baisse de 8,000 têtes comparativement à l’an passé.

  

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en baisse de 42 cents à 1,35 $.

  • Le 10 juillet dernier, le CME Lean Hog Index était en progression de 29 cents à 45,62 $.
  • Cet après-midi, sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en hausse de 63 cents à 31,08 $.
  • Les données des douanes chinoises montrent que les importations chinoises de porc 2020 ont été de 2,12 millions de tonnes en juin dernier, ce qui a représenté une augmentation de 140 % comparativement à l’an dernier. Il s’agissait aussi de 44 % de toutes les importations de viande. L’an passé, le porc a représenté 32 % des importations de viande et de carcasses.
  • La valeur moyenne des découpes a été en baisse de 1,28 $ à 66,24 $.
  •  L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 923,000 têtes, soit à une augmentation de 2,000 têtes par rapport à la semaine passée et à une hausse de 39,000 têtes comparativement à l’an dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article