Formation Grainwiz
Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 23 juin 20

23 juin 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session dans le rouge de 3 ¼ à 5 cents.

  • Certains analystes ont été confus quant aux prévisions pour la prochaine récolte de maïs brésilien (108 millions de tonnes) alors qu’ils l’estimaient entre 98 et 101 millions de tonnes. La récolte de maïs safrinha est actuellement en cours. Safras & Mercado a estimé la seconde récolte de maïs brésilien à 75 millions de tonnes.
  • Dans son rapport sur la progression des cultures de la semaine du 21 juin dernier, le NASS mentionnait que 2 % du maïs se trouvait au stade de la soie, ce qui était au même niveau que la moyenne des 5 dernières années. 72 % des plants se trouvaient dans les catégories «bon à excellent», soit à une augmentation de 1 % par rapport à la semaine précédente.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la session en baisse de 1 ¼ à 5 ¼ cents, mais ceux aux échéances les plus rapprochées ont perdu 10 cents. Les contrats de tourteaux de soya ont clôturé en recul de 20 à 60 cents la tonne. Ceux d’huile de soya US ont terminé la journée en baisse de 18 points.

  • Le NASS a rapporté que les ensemencements de soya US étaient terminé à 96 % le 21 juin dernier. 89 % des semis avaient également émergé et 5 % d’entre eux étaient en floraison. 70 % des plants étaient dans les catégories «bon à excellent», ce qui correspondait à une baisse hebdomadaire de 2 %.
  • Sur une base annuelle, l’Argentine a trituré 1,2 % de soya de plus en mai dernier. Cette augmentation était due à une baisse des exportations, ce qui a poussé l’offre domestique pour la trituration à la hausse.

Blé

Les contrats de blé dur rouge d’hiver ont terminé la journée avec des gains de 3 à 3 ¾ cents. À Chicago, les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont fermée en hausse d’une fraction à 1 ½ cent. À Minneapolis, ceux de blé dur rouge de printemps ont fini la session en baisse de 4 à 4 ¾ cents.

  • Hier, le NASS a annoncé que le 21 juin dernier, la récolte de blé d’hiver US était terminée à 29 %. 96 % des plants étaient en épiaison. 52 % d’entre eux étaient dans les catégories «bon à excellent», ce qui représentait une amélioration de 2 % par rapport à la semaine précédente.
  • Le NASS a également noté que 12 % des plants de blé de printemps US étaient en épiaison, ce qui était une baisse de 10 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années. 75 % du blé de printemps US se trouvait dans les catégories «bon à excellent», ce qui était une détérioration de 6 % par rapport à la semaine précédente.
  • Agritel (France) a estimé que la production de blé russe était de 77,5 millions de tonnes. IKAR l’estime à 79,5 millions de tonnes. Le ministère russe de l’Agriculture l’a plutôt évalué à 75 millions de tonnes et l’USDA à 77 millions de tonnes.

Bœuf

À la fermeture du marché, les contrats de bœuf US étaient en hausse de 60 cents à 2,07 $. Par contre, celui juin 20 a clôturé en baisse de 87 cents. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont fini en hausse par 3 chiffres. Celui août 20 a progressé le plus avec un gain de 1,45 $.

  • Le 22 juin dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 41 cents à 128,71 $.
  • L’USDA a rapporté quelques ventes durant la journée, mais pas assez pour tracer une tendance hebdomadaire. Globalement, elles ont été entre 97 et 98 cents pour le vivant et à 155 $ pour la carcasse.
  • Demain, le FCE a présenter à son encan en ligne 1,221 têtes.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé était en baisse avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 8,24 $. La découpe «Choice» a perdu 2,25 $ à 211,81 $. Celle «Select» a reculé de 73 cents à 203,57 $.
  • Dans son rapport Cold Storage, l’USDA a estimé que les inventaires de surgelé de bœuf US ont été de 415,221 millions de lb vers la fin de mai dernier, ce qui correspondait à une réduction de 15,26 % par rapport au mois précédent. Par contre, le résultat était une augmentation de 10,69 millions de lb comparativement à la même période l’an dernier.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous IF à 239,000 têtes, soit à une réduction de 5,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US ont clôturé en hausse de 75 cents à 1,40 $.

  • Le 19 juin dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 55 cents à 45,06 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en recul de 11 cents à 28,36 $.
  • Pour le rapport trimestriel Hog & Pig, qui sera rendu public le 25 juin prochain, les analystes anticipent des inventaires de porc US à 78,502 millions de têtes. Si cela se réalise, ce sera une hausse annuelle de 3,7 %. Cette augmentation possible est due à celle des porcs US de 180 lb et plus (+17,9 % de plus que l’an dernier). Par contre, le marché prévoit une baisse des stocks de porcs US de moins de 50 lb de 2,7 % par rapport à 2019 en raison des abattages qui ont eu lieu lors de la fermeture des abattoirs et des usines de transformation.
  • La valeur moyenne des découpes a reculé de 1,66 $ cents à 63,18 $.
  • Dans son rapport Cold Storage, l’USDA mentionne que vers la fin mai, les stocks de surgelé de porc US avaient chuté à 466,951 millions de lb. Les inventaires de flanc congelé ont été de 59,182 millions de lb, ce qui était une baisse mensuelle de 17 % et une réduction annuelle de 8 %.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous IF à 917,000 têtes, ce qui est une baisse de 5,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

   


Partager cet article