Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 17 avril 20

17 avril 2020,

Maïs

Les contrats de maïs ont terminé la journée dans le vert. Le contrat mai 20 a clôturé en hausse de 2 ½ cents. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont fini en progression de 2 ½ à 3 cents.

La CFTC a présenté son rapport hebdomadaire (Commitment of Traders) dans le courant de l’après-midi. Le rapport montre que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient augmenté leurs positions nettes vendeuses par 27,169 contrats à 137,571 contrats.

En date du 16 avril dernier, les ensemencements de maïs ukrainien ont atteint 1 million d’hectares. Le pays a semé 32 % de son grain de printemps.

Sur la semaine en Argentine, la récolte a progressé de 6 points de pourcentage à 33 %.

INTL FC Stone a abaissé sa prévision de la récolte de maïs safrinha, au Brésil, de 400,000 tonnes à 73,9 millions de tonnes. Les conditions météo difficiles ont motivé cette réduction. Par contre, il faudra une baisse plus marquée pour influencer le marché.

Soya

Le contrat de soya US mai 20 a clôturé en baisse de 4 ¼ cents. Sur la semaine, il a reculé de 31 cents. Le tourteau de soya US a également fini la séance en baisse de 3,60 $/tonne. Sur la base hebdomadaire, il a perdu 4,30 $/tonne. Le contrat d’huile de soya US mai 20 a terminé la journée avec une perte d’un point alors que sur la semaine, il a régressé de 112 points.

Le USDA a rapporté que des exportateurs privés ont vendu 120,000 tonnes de soya US 2019/2020. Les destinations sont inconnues et les livraisons devraient se faire dans le courant de la même année.

Le rapport de la CFTC a indiqué cet après-midi qu’au 14 avril dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le soya US avaient réduit leurs positions nettes acheteuses de 4,639 contrats à 12,522 contrats. Dans le même rapport, la CFTC montre que les spéculateurs actifs dans le tourteau de soya US avaient des positions nettes acheteuses de 5,752 contrats, ce qui était une réduction de 25,795 contrats. Les gestionnaires sont aussi passés aux positions nettes vendeuses en ce qui concerne l’huile de soya US.

Le Buenos Aires Grain Exchange a indiqué que la récolte de soya argentin est terminée à 38 %, ce qui est légèrement plus rapide que l’an passé.

Blé

Les contrats de blé US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée avec des gains. À Kansas, le blé dur rouge d’hiver a clôturé dans le vert par 8 ¾ cents. Par contre, sur la semaine, le contrat mais 20 a reculé de 12 ¼ cents. Toujours sur la semaine, le contrat de blé tendre rouge d’hiver mai 20 a perdu 23 cents. À Minneapolis, le contrat de blé mai 20 a fini en hausse de ½ cent. Toutefois, sur la semaine, il a reculé de 25 ½ cents.

Le rapport de la CFTC montre que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé tendre rouge d’hiver avaient des positions nettes acheteuses sur 25,381 contrats. À Kansas, les spéculateurs sur le blé avaient des positions nettes acheteuses sur 5,298 contrats, ce qui était un accroissement hebdomadaire de 3,196 contrats. À Minneapolis, ils avaient réduit leurs positions nettes vendeuses à 12,495 contrats.

En Ukraine, les semis de blé de printemps ont atteint 115,500 hectares. Pour ce pays, les ensemencements de grain de printemps sont complétés à 32 $.

Des analystes prévoient que la Russie atteindra son quota d’exportation de 7 millions de tonnes vers la mi-mai dans le courant de cette année.

Le Japon a acheté 132,277 tonnes de blé canadien, australien et américain.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées avril 20 et juin 20 ont clôturé en baisse de respectivement 85 cents et 17 cents. Par contre, les contrats 2021 ont fini la session en hausse par 3 chiffres. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées avril 20 et mai 20 ont terminé avec des gains de 1,27 $ et 80 cents. Cependant, celui août 20 a clôturé en baisse de 22 cents.

Le 16 avril dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 1,19 cents à 115,75 $.

Aujourd’hui, le Feeder Cattle Exchange a vendu 898 têtes sur les 5,778 têtes présentées à son encan en ligne. Les prix de vente ont été de 105 $.

Des ventes au comptant à 105 $ ont été rapporté dans le Sud US.

Le rapport Commitment of Traders indique que mardi dernier, les spéculateurs actifs dans le bœuf US étaient retournés aux positions nettes acheteuses avec 2,364 contrats. Dans le cas du veau US, ils sont également revenus aux positions nettes acheteuses.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en hausse avec un «spread» Ch/Se à 11,47 $. Les prix du bœuf US sont soutenus par la baisse du nombre d’abattages. La découpe «Choice» a augmenté de 3,12 $ à 238,99 $ et celle «Select» de 1,22 $ à 227,20 $.

Jusqu’à demain, le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 502,000 têtes. Le cumulatif annuel des abattages a été estimé à 9,697 millions de têtes, ce qui est une baisse comparativement à l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en hausse de 55 cents à 85 cents. Dans le cas du contrat mai 20, le gain de 60 cents réalisé aujourd’hui a été insuffisant pour surmonter la perte hebdomadaire de 5,50 $.

Le 15 avril dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 81 cents à 45,72 $.

Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en recul de 50 cents à 32,24 $.

Dans son rapport hebdomadaire, la CFTC montre que le 14 avril dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le porc US avaient augmenté leurs positions nettes acheteuses de 3,889 contrats à 18,627 contrats.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 3,29 $ à 59,15 $.

La Chine a rapporté que sa production de porc au premier trimestre 2020 avait baissé de 29,1 % par rapport aux niveaux déjà dépréciés de l’an dernier. En sol chinois, le prix du porc a augmenté de 16 % depuis un an.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,236 millions de têtes, ce qui porte le cumulatif annuel des abattages à 40,538 millions de têtes.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article