Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 8 avril 20

08 avril 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la journée dans le rouge. Ceux aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en baisse de 1 ½ à 1 ¾ cents.

Ce matin, l’EIA a présenté son rapport hebdomadaire. Elle estime que durant la semaine du 3 avril dernier, la production d’éthanol US a baissé de 168,000 barils par jour à 672,000 bpj. Il s’agissait de la production quotidienne la plus basse enregistrée à ce jour. Même avec une réduction draconienne de la production, les inventaires ont augmenté de 1,374 million de barils à un record de 27,091 millions de barils. La hausse a surtout été observée dans la Côte Est.

En ce qui concerne, les ventes à l’exportation de la semaine du 2 avril dernier, qui seront présentées demain, les analystes s’attendent à un résultat entre 0,7 et 1 million de tonnes pour l’ancienne récolte de maïs US. Ils prévoient aussi des ventes de la nouvelle récolte entre 500,000 et 700,000 tonnes.

Pour le rapport WASDE, qui sera publié demain, les analystes anticipent une augmentation des inventaires de fin d’année de maïs US de 118,2 millions de boisseaux à 2,01 milliards de boisseaux. Cette situation s’expliquerait par une prévision d’un recul de la demande pour les exportations à 1,694 milliard de boisseaux. Les traders projettent également une réduction de la production de maïs brésilien.

Soya

Le contrat de soya US mai 20 a terminé la session en baisse de ¼ cent alors que les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse d’une fraction de cent. Le contrat de tourteau de soya US mai 20 a fini dans le rouge d’un dollar/tonne. Le contrat d’huile de soya US mai 20 a terminé la journée en recul de 30 points.

Concernant le rapport d’offre et de demande du mois d’avril, qui sera présenté demain à midi, les analystes anticipent des inventaires mondiaux de fin d’année de soya à 101, 5 millions de tonnes, soit à une baisse de 900,000 tonnes comparativement au mois précédent. Par contre, ils prévoient également une augmentation de ceux de soya US de 21 millions de boisseaux à 446 millions de boisseaux.

Par ailleurs, des nouvelles indiquent que le gouvernement chinois devrait fournir 500,000 tonnes de soya issues des réserves étatiques à la société d’État COFCO (Chine), afin qu’elle poursuive la trituration alors qu’il y a des retards dans les importations de soya sud-américain. Entre septembre et mars dernier, les importations chinoises de soya avaient augmenté de 41,4 millions de tonnes à 47,6 millions de tonnes comparativement à l’an passé.

Blé

Les contrats de blé US ont terminé la session sur une note partagée, mais la plupart des contrats aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse. À Chicago, le contrat de blé mai 20 a fini en recul d’un cent alors que les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont terminée en progression de 1 à 2 cents. Les contrats de blé dur rouge d’hiver ont fermé dans le vert par 4 ½ à 5 ¼ cents. Les contrats de blé dur rouge de printemps ont également fini la journée en hausse de 5 à 5 ½ cents.

En ce qui concerne, le rapport d’offre et de demande d’avril qui sera rendu public demain, les analystes s’attendent à des inventaires mondiaux en légère baisse comparativement à mars dernier à 287 millions de tonnes. Les marchés prévoient aussi une hausse des inventaires de fin d’année de blé US de 7,4 millions de boisseaux à 947,4 millions de boisseaux.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 2 avril, qui sera disponible demain, les analystes s’attendent à un résultat entre 50,000 et 200,000 tonnes pour le blé de l’ancienne récolte. Dans le cas de la nouvelle, ils anticipent des ventes entre 150,000 et 350,000 tonnes.

Dans un appel d’offres, la Turquie recherche 250,000 tonnes de blé. L’appel d’offres se terminera le 30 avril prochain. Dans son appel d’offres hebdomadaire, le Ministère japonais de l’agriculture recherche 128,760 tonnes de blé US et australien.

Les estimés de superficies de blé français 2020 sont anticipés en baisse comme ceux de la production.

Bœuf

Le contrat de bœuf US avril a terminé la journée à son extension sa limite à la hausse. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en progression de 1,87 $ à 2,87 $. Les contrats de veau US ont également clôturé dans le vert entre 4,95 $ et 6,55 $.

Le 7 avril dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 26 cents à 116,79 $.

Ce matin, le Feeder Cattle Exchange a vendu 1,443 têtes des 7,561 têtes offertes à ses enchères en ligne. Toutes les ventes ont été effectuées à 105 $.

Le USDA a rapporté aujourd’hui des ventes au comptant à 105 $ pour le vivant et à 168 $ pour la carcasse.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse. La découpe «Choice» a reculé de 5,54 $ à 222,34 $. Celle «Select» a suivi en perdant 5,98 $ à 211,77 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 318,000 têtes, soit à une réduction de 34,000 têtes comparativement à la semaine passée et à 45,000 têtes de moins que l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US ont clôturé avec des pertes de plus de 2,47 $ et le contrat avril 20 va expirer dans 7 jours.

Le 6 avril dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 2,13 $ à 55,52 $.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en recul de 3,32 $ à 51,41 $. Toutes les découpes étaient en deçà des 100 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a baissé de 30 cents à 40,32 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,437 million de têtes, ce qui correspond à une réduction de 23,000 têtes comparativement à la semaine précédente et à une augmentation de seulement 3,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article