Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 26 mars 20

26 mars 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée inchangés ou en hausse de ¾ cents.

Ce matin, le rapport sur les ventes à l’exportation indiquait que celles de maïs US ont été de 71,424 millions de boisseaux durant la semaine du 19 mars dernier. Il s’agissait d’un résultat légèrement supérieur aux attentes du marché. Du total, 756,000 tonnes concernaient la Chine. En fait, les ventes de la semaine ont touché un haut pour l’année commerciale en cours. À ceci s’ajoute des ventes de 3,265 millions de boisseaux de la nouvelle récolte, un chiffre qui se situait dans la fourchette supérieure des anticipations du marché. Au total, les ventes ont dépassé celles de l’an dernier par 91,6 %. Par ailleurs, les expéditions de maïs US au cours de la semaine du 19 mars dernier ont été de 33,31 millions de boisseaux, ce qui est une baisse comparativement à l’an dernier. Le cumulatif annuel des exportations de maïs US a été établi à 671,154 millions de boisseaux.

Un sondage de Bloomberg concernant les rapports qui seront présentés le 31 mars prochain montre que les analystes pensent que pour le maïs US, les intentions d’ensemencements seront de 94,1 millions d’acres. Si cela se vérifie, ce sera une hausse de 5 % par rapport à l’an dernier, avec moins de superficies abandonnées. En ce qui concerne les stocks de maïs au 1er mars dernier, le sondage indique que les analystes estiment qu’ils étaient de 8,134 milliards de boisseaux comparativement aux 8,613 milliards de boisseaux enregistrés l’an passé à la même période.

Soya

À l’exception de celui septembre 20, qui a gagné ¼ de cent, les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en baisse de ¾ à 2 ½ cents. Le contrat novembre 20 a clôturé en hausse. Le contrat de tourteau de soya US mai 20 a terminé la séance avec un gain de 1,30 $/tonne. Le contrat d’huile de soya US mai 20 a fini en baisse de 14 points.

Le rapport sur les ventes à l’exportation montre qu’au cours de la semaine du 19 mars dernier, celles de soya US ont été de 33,229 millions de boisseaux, ce qui correspondait à une hausse par rapport aux anticipations du marché. Du lot, la Chine a acheté 199,316 tonnes de soya US. Le chiffre est le plus élevé pour la 29ème semaine depuis celui de l’année commerciale 2009. Les exportations de soya US durant la semaine ont été de 22,31 millions de boisseaux, ce qui a poussé le cumulatif annuel des expéditions à 1,150 milliard de boisseaux. La Chine a été la destination pour 10,6 % des exportations au cours de la semaine du 19 mars dernier, ce qui veut dire que pour l’année commerciale en cours, elle a été la destination pour 39,4 % du total des exportations. Pour la même semaine, les ventes de tourteau de soya US ont été de 251,217 tonnes, ce qui représentait une augmentation de 198 % par rapport à l’an passé. Les ventes d’huile de soya US ont été de 55,926 tonnes, ce qui était à la fois un résultat supérieur aux attentes du marché et un haut pour l’année commerciale actuelle.

La moyenne des anticipations avant la publication du rapport sur les intentions d’ensemencements de soya US est de 85 millions d’acres, soit une augmentation annuelle de 12 %. Pour les stocks de soya US au 1er mars dernier, les analystes pensent qu’ils ont été de 22,228 milliards de boisseaux. L’an dernier, à la même période, c’était 2,727 milliards de boisseaux.

Blé

Les contrats de blé US ont fini la journée dans le rouge par deux chiffres. À Chicago, les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont terminé la session en baisse de 11 à 11 ½ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont clôturé dans le rouge de 12 ¼ à 13 ¾ cents. À Minneapolis, le blé dur rouge de printemps a fini en recul de 6 ¼ à 7 ½ cents.

Au cours de la semaine du 19 mars dernier, les ventes à l’exportation de blé US ont été de 740,048 tonnes, ce qui dépassait à la fois celles de l’an dernier par 56 % et les prévisions des marchés. Pour la nouvelle récolte, les ventes ont été de 366,350 tonnes, un résultat qui se situait dans la fourchette supérieure des attentes du marché. Pour l’année commerciale en cours, les exportations de blé US ont dépassé celles de l’an dernier par 9,6 %, avec un cumulatif des expéditions évalué à 19,502 millions de tonnes.

Pour le rapport sur les stocks de blé US au 1er mars dernier, les analystes s’attendent à des inventaires entre 1,4 et 1,5 milliard de boisseaux, ce qui serait une réduction par rapport aux 1,59 milliard de boisseaux de l’an dernier. En ce qui concerne, les intentions d’ensemencements de tous les types de blé US, les marchés projettent qu’ils seront entre 44 et 46 millions d’acres. S’ils se situent à 45 millions d’acres, ce sera une baisse de 0,5 % par rapport à l’an dernier. Les rapports seront présentés le 31 mars prochain.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont terminé la session à leurs limites à la baisse. À la fermeture du marché, les contrats de veau US avaient reculé de 3,50 $ à 4,15 $. Le contrat mars 20 a expiré à 130,825 $.

Le 25 mars dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 5,06 $ à 128,5 $.

Pour la semaine du 19 mars dernier, le USDA estime que les ventes à l’exportation de bœuf US ont été de 14,501 tonnes, ce qui correspondait à une augmentation de 11,53 % par rapport à la même semaine l’an dernier. Le cumulatif annuel des exportations a été estimé à 193,603 tonnes, soit à une hausse de 30,5 % comparativement à l’an passé.

Le USDA a rapporté quelques ventes au comptant entre 118 et 120 $ pour l’ouest du Corn Belt et le Nebraska, avec des ventes pour la carcasse entre 185 et 191 $.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en baisse avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 11,40 $. La découpe «Choice» a perdu 1,73 $ et celle «Select» 92 cents.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 484,000 têtes, ce qui est une augmentation de 10,000 têtes par rapport à la semaine précédente.

Porc

Les contrats de porc US ont clôturé à leurs limites à la baisse.

Le 24 mars dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 1,14 $ à 65,12 $.

Au cours de la semaine du 19 mars dernier, les ventes à l’exportation de porc US ont été de 38,583 tonnes, ce qui était un sommet pour les 5 dernières années. Il s’agissait également d’une augmentation 47,6 % par rapport à l’an passé. Sur la semaine, 24,6 % des ventes à l’exportation concernaient la Chine. Toujours sur une base hebdomadaire, les exportations de porc US ont été les plus élevées depuis novembre 2014 avec des expéditions de 48,559 tonnes. Le cumulatif annuel des expéditions a été estimé à 481,594 tonnes, ce qui correspond à une hausse de 82,9 % comparativement à la même période l’an passé. Du total, 38,3 % des exportations étaient destinées à la Chine.

Le rapport Hogs & Pigs a été publié cet après-midi. Il indique qu’au 1er mars dernier, les inventaires de porcs US étaient de 77,629 millions de têtes, ce qui représentait une augmentation de 3,98 % comparativement à l’an passé. Le marché s’attendait plutôt à une hausse de 3,4 %. Le cheptel de truies reproductrices a été évalué à 6,375 millions de têtes, soit à une augmentation de 0,41 %. La production de porcine US entre décembre et février dernier a été de 34,734 millions de têtes, ce qui correspondait à une augmentation annuelle de 4,7 %. Les analystes prévoyaient une progression de 3,5 %. Les porcelets par portée ont été estimés à 11 têtes. Or, à la même période en 2018/2019, c’était 10,7 têtes. Au dernier trimestre de septembre à novembre, la quantité de porcelets a été estimée à 11,09 têtes.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes était en baisse de 1,42 $ à 77,61 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en recul de 12 cents à 58,89 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,990 million de têtes, soit à une hausse de 3,000 têtes par rapport à la semaine précédente.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article