Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 24 mars 20

24 mars 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la session avec des gains de 1 à 3 ¾ cents.

Les États US qui imposent des ordonnances de séjour obligatoire à domicile, réduisent considérablement la demande en carburant (et donc d’éthanol), ce qui pousse les usines à fermer. Aujourd’hui les contrats d’éthanol US ont fini la séance à 93,0 cents/gallon après un bas historique établi hier à 88,5 cents le gallon. Demain, l’EIA va présenter son rapport sur l’éthanol US pour la semaine du 20 mars dernier. Les analystes s’attendent à une augmentation des inventaires et à une réduction de la production quotidienne.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la journée en hausse de 1 ¾ à 3 cents. Le contrat de tourteau de soya US mai 20 a clôturé en baisse de 1,50 $/tonne. Par contre, celui juillet 20 a gagné 60 cents. Le contrat d’huile de soya US mai 20 a terminé dans le vert par 41 points.

En Malaisie, dans l’État de Sabah, les plantations d’huile de palme ont reçu l’ordre de fermeture après que 3 employés aient été déclarés positifs au COVID-19.

AgRural a rapporté que la récolte de soya brésilien est terminée à 66 %.

En Argentine, les producteurs doivent obtenir en ligne des laissez-passer spéciaux pour faire circuler des produits pendant les fermetures obligatoires imposées pour limiter la propagation du COVID-19. Les gouvernements locaux n’ont pas été sur la même longueur d’onde que le gouvernement national et accusent des retards dans l’expédition des produits alimentaires.

Blé

Les contrats de blé US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée sur une note partagée. À Chicago, les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont terminé quelque part entre une baisse de 1 cent et une hausse de ¾ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont clôturé en progression de 1 ¼ à 2 ¾ cents. À Minneapolis, les contrats de blé tendre rouge de printemps aux échéances les plus rapprochées ont terminé dans le vert de 4 ¾ cents.

Dans un appel d’offres, Taïwan recherche 99,450 tonnes de blé US. L’appel d’offres prendra fin le 27 mars prochain.

Bœuf

Pour une seconde journée consécutive, les contrats de bœuf US, comme ceux de veau US, ont fini la session à leurs limites à la hausse.

Le 23 mars dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 2,08 $ à 118,23 $.

Demain, le Feeder Cattle Exchange va présenter 5,886 têtes à son encan en ligne.

Au cours du mois de février dernier, les inventaires de surgelé de bœuf US étaient de 490,98 millions de lbs, ce qui était une hausse de 0,6 % par rapport au mois précédent et de 3,6 % comparativement à la même période l’an dernier.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en progression partagée avec un «spread» Ch/Se à 10,83 $. La découpe «Choice» a perdu 1,01 $ à 256,31 $. Hier, cette découpe s’échangeait à son niveau le plus élevé depuis mai 2015. Celle «Select» a progressé de 34 cents à 245,48 $.

Le USDA a estimé les abattages quotidiens sous inspections fédérales à 123,000 têtes. Le cumulatif hebdomadaire montre une augmentation de 2,000 par rapport à la semaine dernière et une hausse annuelle de 1,000 têtes.

 

Porc

Les contrats de porc US ont fini la journée avec des gains de 1,85 à 2,05 $.

Le rapport Cold Storage, présenté hier, montrait qu’au dernier jour de février, les inventaires de porc congelé US étaient de 661,7 millions de lbs, ce qui correspondait à une augmentation mensuelle de 5,8 % et à une autre, annuelle, de 7,5 %. Le rapport indiquait aussi que les inventaires de flanc de porc US ont été de 74,4 millions de lbs, soit au plus haut niveau depusi février 2014.

Les autorités polonaises ont déclaré des premiers cas de peste porcine africaine dans l’ouest du pays. L’est de la Pologne avait déjà été touchée par la maladie, mais c’est la première fois que des cas sont observés à l’ouest.

Les douanes chinoises estiment que la Chine a importé 560,000 tonnes de porc entre janvier et février derniers (soit avant le congé de la nouvelle année lunaire et les fermetures causées par le COVID-19), ce qui est une hausse de 158 % par rapport à la même période l’an passé.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 1,46 $ à 82,05 $. Le flac a reculé de 10,90 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a augmenté de 1,56 $ à 59,06 $.

Le USDA a estimé les abattages quotidiens sous inspections fédérales à 498,000 têtes, ce qui a poussé le cumulatif hebdomadaire à 995,000 têtes, soit au même niveau que la semaine passée.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  

 


Partager cet article