Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 20 mars 20

20 mars 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse de 1 ¼ à 2 ¾ cents. Le contrat mai 20 a clôturé dans le rouge de 22 cents

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 756,000 tonnes de maïs US à la Chine. Les livraisons sont prévues pour l’année commerciale 2019/2020. Jusqu’à présent, la Chine a été la destination pour 60,871 tonnes de maïs US. Le rapport WASDE de mars indiquait que la Chine pourrait importer 7 millions de tonnes de maïs.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) indiquait que le 17 mars dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient augmenté leurs positions nettes vendeuses par 31,476 contrats.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la séance en baisse de 14 ¾ à 20 cents. Par contre, sur la semaine, le contrat mai 20 a gagné 13 ¾ cents. Le tourteau de soya US a terminé la journée en hausse de 8 $/tonne. Pour la semaine, il s’est accru de 25,70 $/tonne. À la fermeture du marché, l’huile de soya US était en progression de 16 points. Par contre, sur la semaine, elle a reculé de 73 points.

En Chine, les contrats à terme de tourteau de soya ont touché leur sommet des 5 derniers mois en raison des arrêts de trituration et des inquiétudes face au COVID-19 qui pourrait stopper les importations en provenance de l’Amérique du Sud.

Des exportateurs privés ont rapporté des ventes de 110,000 tonnes de soya US pour des destinations inconnues. Les livraisons sont prévues pour 2019/2020.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC a indiqué que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le soya US avaient augmenté leurs positions nettes vendeuses par 4,172 contrats. Dans le cas du tourteau de soya US, ils ont inversé leurs positions en positions nettes acheteuses sur 16,100 contrats. Pour l’huile de soya US, les gestionnaires avaient des positions nettes acheteuses sur 1,712 contrats. Globalement sur la semaine, la forte liquidation a réduit les positions sur 9,748 contrats.

Blé

À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont progressé le plus. Le contrat mai 20 a terminé la session dans le vert de 5 ¾ cents pour une progression hebdomadaire de 39 ¾ cents. Les contrats de blé tendre rouge d’hiver US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse de 5 cents. Sur la semaine, le contrat mai 20 a progressé de 33 ¼ cents. Le contrat de blé dur rouge de printemps mai 20 a fini avec 4 cents de gain. Sur la semaine, il a pris 13 ¾ cents.

Le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 340,000 tonnes de blé dur rouge d’hiver. La destination est la Chine et les livraisons sont prévues en 2020/2021.

Le rapport de la CFTC a indiqué cet après-midi que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé US avaient inversé leurs positions en positions nettes vendeuses sur le blé tendre rouge d’hiver. À Kansas, ils avaient des positions nettes acheteuses sur 47,850 contrats de blé. À Minneapolis, les spéculateurs ont réduit leurs positions nettes vendeuses de 904 contrats à 19,925 contrats de blé.

En Russie, SovEcon projette une récolte de blé russe 2020 à 84,4 millions de tonnes.

La Turquie a lancé un appel d’offres pour avoir 200,000 tonnes de blé. L’appel d’offre prendra fin le 27 mars prochain.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont terminé la journée en hausse. La progression a été plus forte pour le contrat avril 20 qui a gagné 4,40 $. Sur la semaine, ce dernier a progressé de 3,92 $. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont également fini la séance en hausse de 3,67 à 5,37 $. Sur la semaine, le contrat mars 20 a gagné 3,77 $.

Le 19 mars dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 37 cents à 121,38 $.

Cette semaine des ventes au comptant ont été enregistrées autour de 113 $

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée avec un «spread» Ch/Se à 13,58 $. La découpe «Choice» a progressé de 3,88 $ à 253,75 $. Celle «Select» a baissé de 89 cents à 240,17 $.

Le rapport mensuel Cattle on Feed a été présenté cet après-midi. Il montre qu’au 1er mars dernier, les inventaires des parcs d’engraissement étaient en hausse de 0,18 % par rapport à l’an dernier à 11,806 millions de têtes. Les placements au cours du mois de février dernier ont baissé de 7,91 % comparativement à la même période en 2019 à 1,711 million de têtes. Les analystes s’attendaient à une réduction de 7,6 %. La commercialisation a augmenté de 5,47 % en février dernier à 1,775 million de têtes alors que les analystes anticipaient une hausse de 5,9 %.

Le dernier rapport de la CFTC indique que le 17 mars dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le bœuf US avaient des positions nettes acheteuses sur 1,363 contrats. Quant au veau US, les spéculateurs avaient des positions nettes vendeuses sur 2,720 contrats.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 653,000 têtes, soit à une bonne augmentation hebdomadaire. Le cumulatif annuel des abattages est estimé à 7,328 millions de têtes, ce qui est une hausse de 1,9 % par rapport à l’an passé.

Porc

Les contrats de porc US ont terminé la séance sur une note partagée. Le contrat mai 20 a progressé le plus. Il a gagné 1,65 $. Le contrat juin 20 a reculé de 55 cents. Sur la semaine, le contrat avril 20 a pris 5,20 $.

Le 18 mars dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 75 cents à 61,33 $.

Le rapport Commitment of Traders montre que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs avaient moins de positions nettes acheteuses.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 1,11 $ à 80,04 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a gagné 5 cents à 56,12 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,790 millions de têtes, ce qui correspond à une augmentation de 287,000 têtes par rapport à la semaine dernière. Le cumulatif annuel des abattages a été évalué à 30,545 millions de têtes, ce qui est une hausse de 4,7 % par rapport à l’an passé.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article