Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 29 janvier 20

29 janvier 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la journée avec des pertes de 2 ¼ à 2 ¾ cents.

Au Brésil, la première récolte est terminée à 11 % alors que la moyenne des 5 dernières années est de 5 %. Par contre, les ensemencements de maïs safrinha ne sont complétés qu’à 3 % alors que la moyenne quinquennale est de 8 %.

En Argentine, les agriculteurs continuent d’ensemencer les 5 % de maïs restant. Certains analystes estiment la récolte de maïs argentin à 50 millions de tonnes, une évaluation qui est la même que celle du USDA. À noter toutefois, que le chiffre est inférieur à celui de l’an passé. D’autres spécialistes évaluent la production argentine de maïs à la baisse à 46 millions de tonnes.

Une décision d’une cour américaine est allée à l’encontre des dérogations de l’EPA sur les biocarburants qui ont été élaborées à partir de 2017.

Les données de l’EIA montrent que la production d’éthanol US au cours de la semaine du 24 janvier dernier a baissé de 20,000 barils par jour à 1,029 bpj. Les inventaires ont augmenté de 213,000 barils. Ils ont progressé dans le Midwest et à la Côte Est. Par contre, ils ont baissé de 669,000 barils dans le Golf.

Des firmes privées sud-coréennes ont acheté 133,000 tonnes de maïs d’origine optionnelles.

Demain, le USDA devrait présenter son rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation. Pour l’ancienne récolte de maïs US, le marché anticipe un résultat entre 600,000 et 1,2 million de tonnes. Pour la nouvelle, un chiffre entre 30,000 et 100,000 tonnes est attendu.

Soya

À la fermeture du marché, les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées étaient en baisse de1 ¾ à 2 cents. Le tourteau était également dans le rouge de 1,50 $/tonne, mais l’huile de soya US gagnait 6 points.

AgRural estime que la récolte de soya brésilien est toujours en retard comparativement à l’an dernier. L’organisme brésilien mentionne qu’elle est terminée à 4,2 % alors qu’elle l’était à 13 % l’an passé à la même période.

Par ailleurs en Argentine, la récolte de soya est prévue à 55 millions de tonnes alors que le USDA l’évalue à 53 millions de tonnes. Si c’est exact, ce sera une progression annuelle de 7,3 %.

Dans un appel d’offres, l’Algérie recherche 35,000 tonnes de tourteau de soya.

Le transport ferroviaire de soya US dans la région du Nord-ouest du Pacifique a augmenté. Le CP a attribué cette hausse à l’accord phase 1.

Pour demain, le marché s’attend à des ventes à l’exportation de soya US entre 400,000 et 1 million de tonnes. Pour la semaine du 23 janvier dernier, les analystes anticipent aussi des ventes de tourteau de soya US entre 200,000 et 500,000 tonnes. Pour l’huile, un résultat entre 8,000 et 40,000 tonnes est prévu.

Blé

À Kansas, les contrats de blé étaient en baisse de plus de 10 cents. Les contrats de blé tendre rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont aussi reculé de 6 ¼ à 7 ½ cents. À Minneapolis, les contrats de blé dur rouge de printemps ont été en baisse de 4 à 6 ½ cents.

Une grève des dockers français a poussé les importateurs tunisiens de blé à trouver des origines alternatives.

Depuis le début de l’année commerciale, les Ukrainiens ont exporté 15,6 millions de tonnes de blé.

Dans un appel d’offres international, la Jordanie recherche 120,000 tonnes de blé. L’appel d’offres prendra fin le 4 février prochain. Hier, le pays a acheté 60,000 tonnes de blé d’origine optionnelle pour une livraison en août prochain.

De son côté, l’Égypte recherche entre 55,000 et 60,000 tonnes de blé tendre pour des livraisons en mars prochain.

Pour demain, les marchés prévoient des ventes à l’exportation de blé US entre 300,000 et 700,000 tonnes. Les analystes croient également que les ventes de la nouvelle récolte seront de plus de 50,000 tonnes.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont terminé la journée en baisse de 40 à 47 cents. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont aussi reculé de plus de 70 cents. Le contrat janvier 20 a tout de même gagné 5 cents. Il devrait expirer demain.

Le 28 janvier dernier, le CME Feeder Cattle Index a reculé de 17 cents à 143,59 $.

Aujourd’hui, le Feeder Cattle Exchange n’a pas vendu les 477 têtes à son encan en ligne. Les demandes étaient à 123 $.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée avec un «spread» qui a progressé à 1,56 $. La découpe «Choice» a gagné 67 cents, mais celle «Select» a reculé de 23 cents.

Le USDA a mentionné quelques ventes au comptant dans l’ouest du Corn Belt.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 362,000 têtes, ce qui est une baisse de 6,000 têtes par rapport à la semaine dernière, mais aussi une hausse de 14,000 têtes comparativement à l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la séance avec des pertes de plus de 2,47 $. À noter que le contrat février 20 a été plus ferme.

Le 27 janvier dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 10 cents à 61,74 $.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes était en baisse de 4,49 $. Toutes les découpes ont reculé.

Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en hausse de 56 cents à 55,36 $.

La Société Américaine de Microbiologie a informé le public qu’un vaccin contre la peste porcine africaine est prometteur, mais il faudra des tests de sécurité avant de l’employer massivement. L’accord phase 1 devrait permettre aux Américains de le partager avec les Chinois.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,493 million de têtes, ce qui est une augmentation de 96,000 têtes comparativement à la semaine passée.

Le Président Trump a signé l’accord USMCA aujourd’hui. Il avait été ratifié par le Sénat le mois dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  

 


Partager cet article