Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 15 janvier 20

15 janvier 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la session en baisse de 1 ¼ à 2 cents.

L’accord «Phase 1» entre les États-Unis et la Chine a été signé dans le courant de la journée. Il stipule notamment que la Chine devrait acheter plus de 151,883 millions de dollars US de maïs US cette année et plus de 83,266 millions de dollars US d’éthanol US au cours de la même période. En fait, au cours de 2020, la Chine s’est engagée à acheter 12,5 milliards de dollars US en produits agricoles US. En 2021, les Chinois devraient aussi acquérir des biens agricoles US à une hauteur de 19,5 milliards de dollars US.

Selon l’EIA, au cours de la semaine du 10 janvier dernier, la production d’éthanol US a été de 1,095 million de barils par jour. Il s’agissait de la plus grosse production depuis le 7 juin dernier et de la plus forte hausse hebdomadaire depuis cette période. Selon les records, la semaine du 10 janvier dernier a été la 4ème semaine la plus productive. Quant aux inventaires, ils ont progressé de 544,000 barils à 23,006 millions de barils. La semaine du 10 janvier dernière a été la deuxième semaine de suite où une augmentation des stocks a été observée. Le Midwest a connu une baisse des inventaires, mais le Golf a vu les siens en progression de 563,000 barils.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation, qui sera présenté demain, les analystes s’attendent à ce que celles de maïs US 2019/2020 soient entre 300,000 et 700,000 tonnes.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la journée en baisse de 12 ¾ à 13 ½ cents. Le contrat de tourteau mars 20 a également clôturé dans le rouge de 1,90 $/tonne. L’huile a reculé de 77 points.

Des exportateurs privés ont rapporté cet après-midi des ventes de 126,000 tonnes de soya US à la Chine. Les livraisons devraient se faire en 2019/2020.

Aujourd’hui, paraissait le rapport mensuel du NOPA. L’organisme estime que ses membres ont trituré 174,812 millions de boisseaux au cours du mois de décembre dernier, ce qui était supérieur à la moyenne des analystes établie à 171,644 millions de boisseaux. Il s’agissait d’une augmentation de 9,903 millions de boisseaux par rapport au mois précédent et d’une hausse annuelle de 3,053 millions de boisseaux. Le NOPA a également rapporté que la production de tourteau de soya US au cours de décembre a été de 4,11 millions de tonnes, ce qui était une hausse record pour le mois. Par ailleurs, la production d’huile de soya US a été de 2,012 milliards de lbs au cours de décembre dernier, ce qui a également été une hausse record pour le mois et un record pour tous les autres mois.

Concernant le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation, qui sera rendu public demain, le marché s’attend à des ventes de soya US 2019/2020 entre 400,000 et 800,000 tonnes et des ventes de la nouvelle récolte de soya US entre 0 et 50,000 tonnes.

Blé

À Chicago, les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont clôturé avec des gains de 3 à 4 ¾ cents. À Kansas, ceux de blé dur rouge d’hiver ont terminé la session en baisse de ¾ à ½ cent. À Minneapolis, à la fermeture, les contrats de blé dur rouge de printemps étaient en progression partagée.

Pour la semaine du 9 janvier dernier, les marchés anticipent des ventes à l’exportation de blé US entre 200,000 et 500,000 tonnes. Le rapport sera publié demain matin.

Dans un appel d’offres, le ministère japonais de l’Agriculture recherche 117,831 tonnes de blé canadien, australien et américain. 59,861 tonnes sont spécifiques aux États-Unis. Les résultats sont attendus demain.

Bœuf

À la fermeture du marché, les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées étaient en baisse de plus de 37 cents. Les contrats de veau US ont également été dans le rouge de 45 à 55 cents.

Le 14 janvier dernier, le CME Feeder Cattle Index avait progressé de 6 cents à 146,57 $.

Avec l’accord «Phase 1», la Chine s’est engagée à mettre un terme à certaines pratiques jugées inhibitrices du commerce et de ne pas les remettre en pratique, ce qui devrait permettre un meilleur libre-échange. La Chine devra aussi réévaluer les risques liés à la viande exposée à la ractopamine (importations actuellement interdites) et discuter des prochaines étapes à suivre à la suite des résultats de cette évaluation.

Le USDA a rapporté cet après-midi des ventes de bovins de qualité inférieure originaire du Nebraska et des Plaines du Sud à 124 $.

Le Feeder Cattle Exchange a vendu 435 têtes des 744 têtes offertes en ligne au prix de 124,50 $ pour le Texas et le Kansas. Dans le cas du Texas, des ventes de génisses ont eu lieu à 124 $.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en baisse avec un «spread» Ch/Se à 2,86 $. La découpe «Choice» a perdu 23 cents. Celle «Select» a reculé de 63 cents.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 366,000 têtes, ce qui est égal à la semaine passée.

Porc

Les contrats de porc US ont terminé la session sur une note partagée. Les contrats février 20 et mai 20 ont clôturé à la hausse de plus de 37 cents alors que celui avril 20 a reculé de 2 cents.

Le 13 janvier dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse d’un cent à 59,00 $.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 36 cents à 74,75 $. Toutes les découpes ont été à la hausse sauf le filet. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en baisse de 27 cents à 51,68 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,493 million de têtes, ce qui représente une augmentation de 1,000 têtes comparativement à la semaine dernière.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article