Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 3 janvier 20

03 janvier 2020,

Maïs

Les contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée en baisse de 4 ¾ à 5 cents. Les mouvements négatifs observés dans les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées étaient assez importants pour forcer la baisse hebdomadaire des contrats de maïs. Sur la semaine, ils ont reculé de 3 ½ cents.

Durant la semaine du 27 décembre dernier, la production d’éthanol US a baissé de 17,000 barils par jour à 1,066 million de bpj. Quant aux inventaires, ils ont également reculé de 435,000 barils à 21,034 millions de barils.

Dans son rapport mensuel sur la trituration des grains présenté hier, le USDA estimait que l’usage de maïs pour la fabrication de l’éthanol US avait augmenté à 456,66 millions de boisseaux au cours du mois de novembre dernier. Il s’agissait d’une hausse annuelle de 0,47 % et d’une autre de 5,44 % par rapport au mois précédent.

Au cours de la semaine du 26 décembre dernier, les ventes à l’exportation de maïs US ont été de 531,393 tonnes, soit une baisse de 14,9 % par rapport à la semaine précédente, mais aussi une hausse de 5,6 % comparativement à la même période l’an passé. Les ventes de maïs US pour 2020/2021 ont été de 8,598 tonnes. Dans le même rapport, le USDA mentionne également que les expéditions de maïs US ont été de 447,466 tonnes, ce qui a poussé le cumulatif annuel des exportations à 8,375 millions de tonnes, une baisse de 55 % par rapport à la même période l’an passé.

En décembre dernier, les exportations de maïs brésilien ont été de 4,369 millions de tonnes, ce qui était une augmentation de 20,11 % par rapport à la même période l’an passé. Le pays a également exporté 146,6 millions de litres d’éthanol durant le même mois. Il s’agissait d’une baisse par rapport à novembre, mais aussi d’une hausse de 356,5 % comparativement à décembre 2018.

Le Buenos Aires Grain Exchange (BAGE) estime que les ensemencements de maïs argentin sont complétés à 83,5 %. Ils sont prévus sur 6,3 millions d’hectares.

Soya

Les contrats de soya US ont récupéré partiellement des baisses de la mi-session sans être en mesure de terminer la session en hausse. Ils ont clôturé en recul par 2 chiffres. Par contre, les liquidations de la journée n’ont pas suffi pour effacer la progression hebdomadaire des contrats de soya US. Sur la semaine, ils ont gagné 1 cent. Par ailleurs, les contrats de tourteau de soya US ont eu une progression hebdomadaire de 70 cents et ce, malgré la baisse de 4,50 $/tonne enregistrée aujourd’hui. Quant aux contrats d’huile de soya US, ils ont supprimé partie des pertes de la mi-session avant de finir la journée à la baisse de 16 points. Pour la semaine, la progression a été de 8 points.

Durant la semaine du 26 décembre dernier, les ventes à l’exportation de soya US ont été inférieures aux attentes du marché avec seulement 330,344 tonnes, ce qui représentait une baisse de 68,6 % par rapport à la même semaine l’an dernier. La Chine comptait pour 48,51 % (160,241 tonnes) des exportations. Pour la semaine, les expéditions ont été de 1,076 million de tonnes, dont 38,92 % pour la Chine. En fait, depuis le 1er septembre dernier, sur un total 20,921 millions de tonnes, 9,072 millions de tonnes de soya US ont été exportées vers la Chine. Les ventes de tourteau de soya US ont été dans la fourchette inférieure des anticipations du marché à 94,686 tonnes. Celles de l’huile de soya US ont été une réduction nette de 1,934 tonnes.

Dans son rapport mensuel Fat & Oils présenté hier, le USDA a indiqué que 174,63 millions de boisseaux de soya US avaient été triturés durant le mois de novembre dernier, ce qui correspondait à une baisse de 6,6 % par rapport à octobre et à un recul 1,93 % comparativement à la même période l’an passé. Les inventaires d’huile ont dépassé les anticipations de marché à 1,880 milliard de lbs. Cependant, il s’agissait également d’une réduction annuelle de 1,05 %.

Au cours du mois de décembre dernier, les exportations de soya brésilien ont été de 3,44 millions de tonnes, soit 1,72 million de tonnes de moins que le mois précédent et de 15,48 % comparativement à décembre 2018. Dans le cas du tourteau de soya, le Brésil a exporté plus qu’au mois précédent comme à la même période en 2018 avec 1,67 million de tonnes.

Blé

Les contrats de blé ont terminé la session en baisse par 2 chiffres. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver aux échéances les plus rapprochées ont clôturé dans le rouge de 10 ¼ à 11 cents. Pour la semaine, le contrat mars 20 a reculé de 4 ½ cents. À Minneapolis, les contrats de blé dur rouge de printemps ont également terminé en baisse par 2 chiffres, ce qui a poussé le contrat mars 20 en recul hebdomadaire de 6 ¼ cents. À Chicago, les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont reculé de 1 ¾ cents sur une base hebdomadaire, après avoir terminé la journée en baisse de 4 ½ à 5 ¾ cents.

Ce matin, le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation de la semaine du 26 décembre dernier indiquait que celles de blé US ont été de 312,900 tonnes alors que les marchés s’attendaient à un résultat entre 250,000 et 800,000 tonnes. Il y a eu des ventes additionnelles de 20,350 tonnes pour l’année commerciale 2020/2021. En fait, les ventes ont baissé de 47,63 % par rapport à la même semaine en 2018. Les exportations hebdomadaires ont également été inférieures à celles de l’an passé avec seulement 339,293 tonnes expédiées. Le cumulatif annuel des expéditions reste tout de même supérieur à celui de l’an passé avec 14,149 millions de tonnes pour 2019/2020, ce qui correspond à une augmentation de 16,41 % par rapport à 2018/2019.

Le BAGE estime que la récolte de blé argentin est terminée à 92 %.

Le Maroc a acheté 354,000 tonnes de blé durum US dans le cadre de tarifs préférentiels aux importations.

Dans un appel d’offres, la Turquie recherche 650,000 tonnes de blé d’origine optionnelle. L’appel d’offres prendra fin le 14 janvier prochain.

Bœuf

Sur la semaine, le contrat de bœuf US février 20 a reculé de 1,97 ½ $. Aujourd’hui, il a terminé en baisse de 1,05 $, alors que les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont fini dans le rouge par 80 cents à 1,02 $. Le contrat de veau US janvier 20 a reculé de 2,20 $ sur la semaine. La baisse de 1,30 $ enregistrée à la fermeture du marché a contribué au résultat.

Le 1 janvier dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 1,12 $ à 143,60 $.

Dans le sud des États-Unis, des ventes au comptant ont été enregistrées à 124 $ ou au plus haut à 127 $. D’autres, pour la carcasse, l’ont été dans le nord entre 198 et 200 $.

Pour la semaine du 26 décembre dernier, le USDA a estimé les ventes à l’exportation de bœuf US à 9,388 tonnes, ce qui était une baisse de 51,72 % par rapport à la semaine précédente, mais aussi une augmentation de 25,76 % par rapport à la même période l’an dernier. Dans le même rapport, le USDA précise que les expéditions de bœuf US ont été de 12,633 tonnes, ce qui représentait une baisse hebdomadaire et une hausse annuelle de 11,35 %. Le cumulatif des exportations de bœuf US pour l’année commerciale en cours a été évalué à 815,705 tonnes, ce qui est une baisse annuelle de 4,52 %. À noter qu’il s’agit d’une hausse de 11,17 % par rapport à la moyenne des 10 dernières années.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en hausse avec un «spread» qui s’est rétréci à 3,10 $. La découpe «Choice» a gagné 24 cents à 208,49 $. Celle «Select» a pris 2,76 $ à 205,39 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 546,000 têtes.

Porc

Les limites à la baisse pour le contrat de porc US février 20 ont forcé le repli hebdomadaire des autres contrats de porc US. Sur la semaine, le contrat février 20 a perdu 2,02 ½ $. Les autres contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont baissé aux alentours des 3,00 $.

Le 31 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 20 cents à 57,73 $.

Durant la semaine du 26 décembre dernier, les ventes à l’exportation de porc US ont été de 27,361 tonnes, soit une baisse hebdomadaire de 20 % et de 17,4 % par rapport à la même période l’an dernier. Le rapport indique également que pour la même semaine, les expéditions ont été de 30,597 tonnes. Le cumulatif annuel est donc de 1,597 million de tonnes. Du total, 358,125 tonnes, ou 22,43 %, étaient destinées à la Chine. Ce cumulatif pour la Chine est supérieur à la normale.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes était en hausse de 37 cents. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en progression de 2 cents à 50,50 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,293 millions de têtes.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article