Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 30 décembre 19

30 décembre 2019,

Maïs

Les contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée en baisse d’une fraction à 1 ¾ cents.

Ce matin, le USDA mentionnait dans son rapport hebdomadaire sur les inspections à l’exportation que la semaine passée, celles de maïs US avaient été à la hausse de 7,000 tonnes à 408,946 tonnes. Par contre, elles étaient seulement à 42,92 % par rapport à celles de l’an dernier à la même période. Pour l’année commerciale en cours, le cumulatif des exportations de maïs US est de 8,051 millions de tonnes, un résultat qui n’est que 44,80 % comparativement à la même période l’an passé. Le Mexique a été la principale destination avec 37,12 % des expéditions. Le Japon est venu ensuite avec 24,24 % du total.

Le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) a été publié cet après-midi. Il indique que le 24 décembre dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient réduit leurs positions nettes vendeuses par 9,931 contrats.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la séance en hausse de deux chiffres. Après avoir récupéré des pertes de ce midi, les contrats de tourteau ont terminé dans le vert de 2,10 $/tonnes. L’huile a gagné 44 points.

Un journal non-officiel mentionne qu’une délégation chinoise menée par Liu He devrait aller à Washington ce week-end pour signer l’accord «Phase 1».

Le USDA a publié son rapport sur les inspections à l’exportation pour la semaine du 26 décembre dernier au cours de l’avant-midi. Il indique que dans le cas du soya US, elles ont été de 911,000 tonnes alors qu’elles avaient été supérieures au million de tonnes la semaine précédente. Par contre, il s’agissait d’une augmentation de 20,54 % par rapport à l’an dernier à la même période. Du total des expéditions, la Chine a représenté 30,12 %. Le Bangladesh venait ensuite avec 12,32 % des parts. Le cumulatif annuel des inspections à l’exportation de soya US est évalué à 20,719 millions de tonnes, ce qui est de 24,6 % de plus que celui de l’an passé.

Le rapport de la CFTC a indiqué que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le soya US avaient des positions nettes vendeuses pour une 5ème semaine consécutive, dont 3 avec des baisses de positions nettes vendeuses. Dans le cas du tourteau de soya US, les gestionnaires ont aussi réduit leurs positions nettes vendeuses, mais ils ont conservé la plupart d’entre-elles pour une 27ème semaine consécutive. Pour l’huile, les gestionnaires ont augmenté leurs positions nettes acheteuses de 13,47 %.

Le 2 janvier prochain paraîtra le rapport mensuel Fat & Oils pour le mois de novembre dernier. Un sondage de Reuters montre que les analystes s’attendent à une trituration de soya US à 175,9 millions de boisseaux, avec des inventaires d’huile entre 1,802 et 1,839 milliard de lbs. Le NOPA estimait que 164,9 millions de boisseaux de soya US ont été triturés en novembre. Il estimait également que les stocks d’huile étaient de 1,448 milliard de lbs.

Blé

Les contrats de blé à Chicago ont terminé en hausse sauf celui de mars 20. À Kansas, les contrats de blé dur rouge d’hiver ont clôturé dans le vert de ¾ à 1 ¾ cents. À Minneapolis, le blé a fini la séance en hausse de 3 ½ à 5 ½ cents.

Le rapport sur les inspections à l’exportation montre que la semaine dernière, celles de blé US ont été de 312,017 tonnes, ce qui correspondait à une baisse hebdomadaire de 51,5 %. Il s’agissait également d’une réduction de 17,98 % par rapport à la même période en 2018. Le cumulatif pour l’année commerciale en cours est de 14,498 millions de tonnes, soit une hausse de 14,36 % comparativement à 2018. L’Indonésie a été la plus grosse destination avec 74,103 tonnes. Venait ensuite le Japon avec 55,638 tonnes.

La CFTC a publié son rapport cet après-midi. Il indique que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé à Chicago avaient augmenté leurs positions nettes acheteuses pour une 5ème semaine consécutive. À Kansas, ils avaient abaissé leurs positions nettes vendeuses, mais les 5,138 contrats restants ont été les plus longuement détenus. Une chose presque similaire s’est produite à Minneapolis où la majorité des positions nettes vendeuses ont été détenues depuis le 9 novembre 2018. Les gestionnaires ont tout de même réduit leurs positions nettes vendeuses de 29,37 % par rapport à la semaine précédente.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont terminé la session sur une note partagée, avec des contrats 2020 en baisse de 10 à 27 cents. Le contrat décembre 19, qui expirera demain, a gagné 60 cents. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en recul de 12 à 32 cents.

Le 27 décembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 5,47 $ à 139,14 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé était en hausse avec un «spread» qui s’est rétréci à 4,25 $. La découpe «Choice» a gagné 70 cents et celle «Select», 84 cents.

En ce début de semaine, le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 116,000 têtes.

Le rapport de la CFTC indique que le 24 décembre dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le bœuf US avaient abaissé leurs positions nettes vendeuses et acheteuses pour ne conserver que 454 contrats en positions nettes acheteuses. Le même rapport montre en effet que les intérêts d’ouverture était moins élevés pour les gestionnaires optimistes («bullish») de sorte que les positions nettes acheteuses ont été réduites de 3,081 contrats.

Porc

Les contrats de porc US ont terminé en hausse. Le contrat février 20 a progressé de 3 chiffres.

Cette semaine, le CME Fresh Bacon Index est en baisse de 4,27 $ comparativement à la semaine passée à 122,69 $.

Le 26 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en recul de 6 cents à 59,03 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de 29 cents. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en hausse de 70 cents à 49,71 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 486,000 têtes.

Le rapport de la CFTC montre que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le porc US avaient réduit leurs positions nettes vendeuses de 13,45 % pour augmenter leurs positions nettes acheteuses.

Dollar canadien

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article