Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 23 décembre 19

23 décembre 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la session en hausse de 1 à 1 ¾ cents.

Ce matin, le USDA a présenté son rapport sur les inspections à l’exportation. Dans le cas du maïs US, il estime qu’elles ont été de 387,188 tonnes durant la semaine du 19 décembre dernier, ce qui représentait une baisse hebdomadaire de 44,66 %. Pour l’année commerciale en cours, le cumulatif des expéditions sont actuellement évalués à 7,627 millions de tonnes.

Le Buenos Aires Grains Exchange (BAGE) estime que les ensemencements de maïs argentin sont terminés à 62,8 %. Il s’attend également à une superficie de 15,56 millions d’acres, ce qui serait une hausse de 8,621 % par rapport à l’an passé. Mais le BAGE a réduit son évaluation de la production de maïs argentin de 48,3 millions de tonnes à 46,6 millions de tonnes. Dans son rapport WASDE de décembre, le USDA l’estimait à 50,0 millions de tonnes.

Soya

Les contrats de soya US ont fini la journée en hausse de 4 à 5 ¾ cents. Les contrats de tourteau ont également bien terminé en progression de 3,50 $/tonne. Par contre, l’huile a perdu 1 point.

Durant l’avant-midi, le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 126,000 tonnes de soya US pour des livraisons en 2019/2020. La destination est la Chine. Par ailleurs, le USDA a aussi annoncé des changements dans les ventes privées à l’exportation de 220,500 tonnes de soya vers des destinations inconnues. 154,500 tonnes sont maintenant destinées aux Pays-Bas et 66,000 tonnes à l’Arabie Saoudite. Dans les deux cas, les livraisons sont prévues dans l’année 2019/2020.

Dans son rapport sur les inspections à l’exportation de la semaine du 19 décembre dernier, le USDA estime que 1,084 million de tonnes de soya US ont été exportées, ce qui correspond à une baisse de 35,07 % par rapport à la semaine précédente, mais aussi à une augmentation annuelle de 54,92 %. Le cumulatif annuel est de 19,794 millions de tonnes, comparativement à 15,871 millions de tonnes au même point l’an passé.

Le BAGE estime la récolte de soya argentin en baisse de 52,6 millions de tonnes à 51,1 millions de tonnes. Il mentionne également que les ensemencements de soya argentin sont terminés à 70 % alors qu’ils l’étaient à 61 % la semaine précédente.

Blé

En cette semaine écourtée, les contrats de blé US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée sur une note partagée. À Chicago, les contrats de blé étaient en baisse de 1 ¾ à 2 ¾ cents. À Kansas, ceux de blé dur rouge d’hier étaient aussi en recul de 3 ¼ à 3 ¾ cents. À Minneapolis, les contrats de blé dur rouge de printemps ont fini en hausse de 1 ¼ cents.

Pour la semaine du 19 décembre dernier, le USDA estimait que les inspections à l’exportation de blé US ont été de 578,458 tonnes, ce qui représente le même résultat que l’an passé à la même période. Le USDA évalue le cumulatif annuel des inspections de blé US à 14,158 millions de tonnes, un résultat supérieur aux 12,929 millions de tonnes de l’an passé.

En date du 19 décembre dernier, le BAGE a laissé inchangé son estimé de la production de blé argentin 2019/2020 à 18,5 millions de tonnes, avec une récolte terminée à 77,5 %.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont terminé la session en baisse de 7 à 12 cents. Par contre, le contrat décembre 19 a clôturé en hausse de 17 cents. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée dans le rouge, avec des pertes de 55 à 75 cents.

Le 20 décembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 31 cents à 145,98 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci. La découpe «Choice» a gagné 1,87 $ à 211,57 $. Celle «Select» a pris 3,61 $ à 204,64 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 113,000 têtes. Demain, en raison de la fête de Noël, le rapport ne sera pas publié.

Le rapport Cattle-on-Feed présenté vendredi dernier a indiqué qu’en novembre dernier, les placements avaient augmenté de 4,86 % par rapport à la même période l’an dernier. Il a également montré qu’au 1er décembre dernier, la commercialisation avait baissé de 3 % comparativement à 2018. Les inventaires des parcs d’engraissement ont été évalués en hausse de 2,5 % par rapport à la même période en 2018 à 12,03 millions de têtes.

Le rapport mensuel Cold Storage a été présenté cet après-midi. Il a révélé que les surgelés de bœuf US étaient à 480,382 millions de lbs durant le mois de novembre dernier. Il s’agissait du résultat le plus bas des 5 dernières années. C’était aussi une baisse de 6,67 % comparativement à l’an dernier à la même période. Tous les types de viande congelée (bœuf, porc, dinde et poulet) ont été en hausse record pour le mois de novembre à 2,273 milliards delbs.

Porc

Même si les contrats de porc US ont récupéré des pertes de ce matin, ils ont clôturé sur une note partagée. La plupart d’entre eux ont gagné 20 cents, mais le contrat février 2020 a terminé en baisse de 20 cents.

Cette semaine, le CME Fresh Bacon Index était en baisse à 126,96 $. Le 19 décembre dernier, le CME Lean Hog Index avait reculé de 36 cents à 59,87 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes était en hausse de 29 cents à 76,83 $. Le jambon a été la seule découpe en baisse. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en hausse de 47 cents à 48,31 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 497,000 têtes. Le rapport ne sera pas publié demain en raison de la fête de Noël.

Le rapport Hogs & Pigs du 4ème trimestre a été rendu public cet après-midi. Les données indiquent que les portées de porcs ont augmenté de 1,1 % par rapport à il y a un an à 11,7 porcelets. Le cheptel reproducteur a également progressé de 2,1 % comparativement à l’an passé à 6,461 millions de têtes. Les porcs commercialisables ont augmenté de 3,1 % à 70,877 millions de têtes.

Le rapport Cold Storage a également été présenté cet après-midi. Il a indiqué que vers la fin novembre, les inventaires de porc congelé étaient de 574,860 millions de lbs, ce qui représentait une baisse de 6,06 % par rapport au mois précédent, mais aussi une augmentation de 13,24 % comparativement à l’an passé à la même période. Les stocks de flanc étaient de 51,602 millions de lbs, soit au résultat le plus élevé depuis novembre 1989.

La Chine planifie de réduire ses tarifs à l’importation sur plusieurs produits dont le porc congelé. Cette mesure entrerait en vigueur le 1er janvier prochain.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article