Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 11 décembre 19

11 décembre 2019,

Maïs

Les contrats de maïs à Chicago ont clôturé dans le rouge de 4 ¾ à 6 ¼ cents.

Le rapport hebdomadaire de l’EIA a indiqué aujourd’hui que durant la semaine du 6 décembre dernier, la production d’éthanol US a été à la hausse de 12,000 barils à 1,072 million de barils par jour. Quant aux stocks, ils ont augmenté de 1,176 million de barils à 21,815 millions de barils. Il s’agit d’une deuxième semaine consécutive où une augmentation des inventaires a été constatée.

Dans son rapport d’offre et de demande présenté hier, le USDA mentionnait que les inventaires de fin d’année de maïs US sont demeurés inchangés par rapport au mois de novembre dernier à 1,91 milliards de boisseaux ce mois-ci.

Le USDA estime par ailleurs que la production de maïs argentin est restée stable comparativement à novembre à 50 millions de tonnes.

Selon CONAB, la production mensuelle de maïs brésilien est en hausse de 50,000 tonnes à 98,41 millions de tonnes. Par contre, le USDA l’évalue à 101 millions de tonnes.

D’après le USDA, la production mondiale de maïs est de 1,108 milliards de tonnes. La consommation mondiale de maïs est évaluée à la baisse à 300 millions de tonnes. Le ratio mondial stocks/usage est de 26,42 %.

Le FSA (USDA) estime dans son rapport de décembre que sur une superficie totale de 87,117 millions d’acres alloués à la culture du maïs US, 10 millions d’acres sont à l’abandon.

Demain, le USDA devrait présenter son rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation de la semaine du 5 décembre dernier. Le marché s’attend à un résultat entre 400,000 et 800,000 tonnes.

Soya

Les contrats de soya US ont terminé la journée en baisse de 8 ¼ à 9 ¾ cents. Le tourteau a également reculé de 2,30 $/tonne et l’huile de 23 points.

Le USDA a annoncé ce matin que la Chine a acheté 585,000 tonnes de soya pour des livraisons en 2019/2020. Sur une base quotidienne, c’est la plus grosse commande chinoise depuis avril dernier. D’autres ventes privées de 140,000 tonnes de soya pour des destinations inconnues ont aussi été rapportées cet avant-midi. Les livraisons devraient se faire en 2019/2020.

Dans son rapport WASDE d’hier, le USDA laisse les inventaires de soya US de fin d’année inchangés à 475 millions de boisseaux. Mondialement, il estime que la production de soya brésilien est ferme à 123 millions de tonnes. L’instance gouvernementale américaine a aussi indiqué que les stocks mondiaux de soya 2019/2020 sont de 96,4 millions de tonnes, ce qui est une hausse par rapport au mois précédent. Celle-ci aurait été engendrée par une augmentation de la production chinoise de 18,1 millions de tonnes. Les autorités chinoises ont d’ailleurs signalé de leur côté une hausse de la superficie ensemencée de soya chinois de 11 % comparativement à 2018. Le USDA s’attend à ce que les inventaires chinois de soya soient en hausse de 1 million de tonnes.

Pour la semaine du 5 décembre dernier, le marché s’attend à des ventes à l’exportation de soya US entre 500,000 et 1,1 million de tonnes. Quant au tourteau, des exportations entre 125,000 et 300,000 tonnes sont anticipées. Dans le cas de l’huile de soya US, un résultat entre 8,000 et 30,000 tonnes est prévu.

Dans son rapport sur les abandons de décembre, USDA estime que ceux de soya US touchent 4,461 millions d’acres.

Blé

La majorité des contrats de blé US ont terminé la session en baisse. À Chicago, la plupart de ceux de blé tendre rouge d’hiver, aux échéances les plus rapprochées, ont fini avec des pertes de 3 ¾ à 4 ¾ cents. À Kansas, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées étaient également en recul de ½ à 3 cents. Dans les faits, les baisses se sont poursuivies jusqu’au contrat décembre 2020. À Minneapolis, les contrats de blé ont terminé la session sur une note partagée.

Pour le rapport de demain sur les ventes à l’exportation de blé US, les marchés s’attendent à un résultat entre 200,000 et 400,000 tonnes.

Le rapport d’offre et de demande du 10 décembre dernier a montré une baisse des inventaires de fin d’année de blé US de 40 millions de boisseaux. Cet ajustement vient de la réduction des importations de 15 millions de boisseaux et d’une augmentation des exportations de 25 millions de boisseaux. Les inventaires de fin d’année de blé US sont moins élevés que les 974 millions de boisseaux prévus par les marchés. En fait, il s’agit du plus bas niveau des 4 dernières années. Le ratio stocks/usage de blé US s’est rétréci à 45,7 %. La moyenne des 5 dernières années pour ce ratio est de 49,8 %.

Mondialement, le USDA prévoit des inventaires en hausse de 1 million de tonnes par rapport à novembre dernier à 289,5 millions de tonnes.

Dans un rapport mensuel concernant le blé français 2019/2020, FranceAgriMer estime la production en hausse de 200,000 tonnes à 12,2 millions de tonnes.
Coceral prévoit une production de blé UE en hausse de 1,7 millions de tonnes. Si celle-ci se matérialise, ce sera une augmentation annuelle de 14,26 %.

La Syrie avait lancé un appel d’offres international pour acheter 200,000 tonnes de blé transformé. La Russie devrait remplir la commande. De son côté, et toujours à l’aide d’un appel d’offres, Taïwan recherche 104,600 tonnes de blé US.

Bœuf

À la fermeture du marché, les contrats de bœuf US étaient en hausse de plus de 90 cents. Le contrat décembre 19 a pris 72 cents. Les contrats de veau US ont également bien terminé avec des augmentations à trois chiffres. Pour ceux aux échéances les plus rapprochées, la hausse a été de 1,27 $.

Le 10 décembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 41 cents à 143,00 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été dans le rouge avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 14,93 $. La découpe «Choice» a reculé de 2,63 $. Celle «Select» a également baissé de 1,63 $.

Ce matin, le Feeder Cattle Exchange n’a pas écoulé les lots prévus pour ses ventes en ligne. Les acheteurs proposaient des prix entre 119 et 119,50 $.

Les ventes au comptant sont passées de 120 $ la semaine passée à 118-119 $ cette semaine.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 365,000 têtes.

Porc

Les contrats de porc US ont terminé la journée sur une note partagée avec des gains de 20 cents ou des pertes de 17 cents. Le contrat décembre 19, qui expirera vendredi, a clôturé en hausse de 17 cents.

Le 9 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 35 cents à 58,47 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en hausse de 7 cents, mais celles-ci ont eu une progression partagée. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 21 cents à 47,79 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,474 millions de têtes, ce qui est une baisse de 12,000 têtes comparativement à la semaine passée.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article