Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 6 décembre 19

06 décembre 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la semaine en recul de 4 ½ cents après avoir fini la journée au neutre à haussier.

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 245,872 tonnes de maïs US. La destination est le Mexique.

Pour la semaine du 28 novembre dernier, les ventes à l’exportation de maïs US ont été de 546,115 tonnes. Le cumulatif des exportations a atteint 6,344 millions de tonnes au premier trimestre.

Le Census Bureau a indiqué hier que les expéditions de maïs US au cours du mois d’octobre dernier ont été de 90,7 millions de boisseaux, soit une baisse de 59,27 % par rapport à la même période en 2018. Il s’agissait par contre d’une augmentation de 13,59 % comparativement à septembre.

Le 10 décembre prochain paraîtra le rapport mensuel d’offre et de demande. Le marché s’attend à des inventaires de maïs US de fin d’année entre 1,190 et 1,960 milliards de boisseaux. La moyenne des prévisions est de 1,902 milliards de boisseaux.

Le rapport hebdomadaire de la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué cet après-midi que le 3 décembre dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient des positions nettes vendeuses sur 85,137 contrats, ce qui représentait une augmentation de 26,65 %.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session avec des gains de 4 ¾ à 5 ¼ cents. Pour la semaine, ces contrats ont progressé de 12 ¾ cents. Le tourteau a fini la journée en baisse de 2,10 $/tonne, mais il a gagné 6,20 $/tonne sur la semaine. L’huile a clôturé en hausse de 72 points pour terminer la semaine avec des gains de 64 points.

Concernant le rapport mensuel d’offre et de demande, le marché anticipe des inventaires de fin d’année de soya US entre 392 et 522 millions de boisseaux. La moyenne des prévisions est de 474 millions de boisseaux.

Statistique Canada estime que la production de canola canadien est de 18,649 millions de tonnes, soit une baisse de 8,3 % par rapport à la même période en 2018.

La Chine a mis en place des exemptions de tarifs sur le soya US. Auparavant, les importateurs chinois devaient payer les tarifs avant de faire une demande de remboursement. La nouvelle politique aura pour effet de supprimer cette étape. Par contre, cette annonce n’a pas avancé de chiffres concrets et a provoqué une certaine confusion sur le marché. Mais, il y a tout de même un consensus à savoir qu’il y a une bonne volonté d’ouverture de la part des Chinois avant l’imposition des nouveaux tarifs américains attendu le 15 décembre prochain.

Le Census Bureau a indiqué hier que les exportations de soya US durant le mois d’octobre dernier ont été de 218,43 millions de boisseaux. Celles de tourteau US ont été un record pour le mois à 1,033 million de tonnes.

Les ventes à l’exportation de la semaine du 28 novembre dernier ont été de 683,783 tonnes. Les dernières données montraient que le cumulatif des expéditions vers la Chine a été de 6,581 millions de tonnes.

Le rapport de la CFTC montre que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le soya US avaient des positions nettes vendeuses pour une deuxième semaine de suite. Dans le cas du tourteau, ils avaient des positions nettes vendeuses sur 43,910 contrats pour une troisième semaine consécutive. Pour l’huile, les gestionnaires avaient toujours des positions nettes acheteuses pour une 12ème semaine de suite.

Blé

À Chicago, les contrats de blé ont terminé la journée en hausse de ½ cent. Pour la semaine, la plupart d’entre eux ont reculé de 17 à ¼ cents. À Kansas, ils ont clôturé avec des pertes de 5 ¼ cents. Sur la semaine, les contrats ont reculé de 16 ½ cents. À Minneapolis, la baisse a été de 1 cent. Pour la semaine, les contrats ont reculé de seulement 1 ¾ cents.

Concernant, le rapport d’offre et de demande mensuel, qui sera présenté le 10 décembre prochain, les marchés anticipent des inventaires de fin d’année de blé US à la baisse, avec un résultat qui pourrait se situer entre 964 millions de boisseaux et 1,05 milliard de boisseaux. Au cours du mois de novembre dernier, les stocks de fin d’année de blé US ont été de 1,014 milliard de boisseaux.

Dans un appel d’offres international, les Philippines ont acheté 165,000 tonnes de moulée de blé.

Pour 2019, le ministère russe de l’Agriculture prévoit une récolte de blé russe de 75 millions de tonnes.

Statistique Canada estime la récolte de blé canadien à 32,348 millions de tonnes.

Les autorités françaises estiment que le blé tendre français se trouve à 73 % dans les catégories «bon à excellent».
Les données du Census Bureau indiquaient hier que 2,143 millions de tonnes de blé US ont été exportées durant le mois d’octobre dernier.

Le USDA estime que pour le blé US, les ventes à l’exportation de la semaine du 28 novembre dernier ont été de 228,086 tonnes.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture a acheté 160,640 tonnes de blé. 91,220 étaient d’origine américaine.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC a indiqué que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé à Chicago avaient doublé leur positions nettes acheteuses à 20,567 contrats. À Kansas, les spéculateurs étaient encore une fois baissiers, mais ils avaient réduit leurs position nettes vendeuses à 14,252 contrats. À Minneapolis, ils ont augmenté leurs positions nettes vendeuses de 9,46 % à 22,562 contrats.

Bœuf

Sur la semaine, les contrats de bœuf US ont reculé de 1 $. Aujourd’hui, toutefois, les contrats aux échéances les plus rapprochées ont eu des gains limités de 40 cents. Quant aux contrats de veau US, ils ont fini la semaine avec des pertes de 72 ½ cents. Ces derniers ont terminé la journée en hausse de 65 cents à 1,00 $.

Le 5 décembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 4 cents à 144,49 $.

L’Union Européenne a ratifié le US-EU Beef Access Agreement, faisant passer les contingents tarifaires sur le bœuf US élevé sans hormone de 13,000 tonnes par an à 18,500 tonnes par an, pour en arriver à 35,000 tonnes par an en 2027.

Les données converties par le USDA indiquent que les expéditions de bœuf US durant le mois d’octobre dernier ont été de 284,594 millions de lbs. Le total annuel a été établi à 2,522 milliards de lbs, ce qui est un second record pour le mois. Le Japon représentait 22,03 % des destinations, ce qui était proche de la Corée du Sud (21,14 %).

Selon la CFTC, mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le bœuf US avaient des positions nettes acheteuses sur 78,214 contrats, soit une baisse de 3,443 contrats par rapport à la semaine précédente. À noter que les positions nettes acheteuses ont été au-dessus des 100,000 contrats pendant les 4 dernières semaines.

Cet après-midi, la valeur du surgelé étaient en baisse avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 17,26 $. La découpe «Choice» a reculé de 1,04 $. Celle «Select» a perdu 82 cents.

Cette semaine, le USDA a enregistré des ventes au comptant entre 117 et 119,50 $ pour le vivant et entre 187 et 189 $ pour la carcasse.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 679,000 têtes, ce qui est une hausse de 10,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier. Le cumulatif annuel a augmenté de 1,1 % par rapport à 2018 à 31,026 millions de têtes.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session sur une note partagée. Le contrat décembre 19 a reculé de 45 cents. Pour la semaine, les contrats de porc US ont baissé de 62 ½ cents.

Le 4 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 14 cents à 58,34 $.

La CFTC a indiqué cet après-midi que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le porc US avaient des positions nettes vendeuses sur 3,774 contrats. Il s’agit de la seconde semaine où les positions nettes vendeuses se sont accrues.

La Chine a fait des ajustements tarifaires pour le porc US acheté antérieurement afin de réduire les coûts de déchargement.

Pour le mois d’octobre, le Census Bureau mentionne que les exportations de porc US vers la Chine ont été de 94,190 millions de lbs. Depuis 2010, la moyenne des expéditions vers ce pays est de 37,266 millions de lbs pour le mois d’octobre. Chaque mois depuis mars dernier présente des exportations au-delà de la moyenne. Les mois de juillet et d’août ont même fracassé des records. Le total annuel des expéditions de porc US vers la Chine au mois d’octobre a été de 633,997 millions de lbs. Le record date de 2011, où 667,746 millions de lbs avaient été expédiées en Chine et jusqu’en octobre 2019, c’est le record absolu.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc US était en hausse de 72 cents Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en baisse de 8 cents à 46,59 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,799 millions de tonnes, ce qui porte le cumulatif annuel des abattages à 120,679 millions de têtes.

Des cas de peste porcine africaine ont été signalés dans l’est de la Pologne. En Europe, les autorités ont recensé 300 cas de la maladie au cours du mois de novembre dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article