Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 4 décembre 19

04 décembre 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US ont terminé la session en baisse de 2 ½ à 3 ¼ cents.

Ce matin, le rapport de l’EIA a indiqué que la production d’éthanol US au cours de la semaine du 29 novembre dernier a été de 1,060 million de barils par jour, soit une augmentation de 1,000 bpj par rapport à la semaine précédente. Pour le mois de novembre dernier, la production moyenne d’éthanol US a été de 1,039 million de bpj. Quant aux inventaires, ils ont augmenté de 362,000 barils à 20,639 millions de barils. Toutes les régions ont connu une hausse, sauf celle des Montages Rocheuses. À la côte ouest, les stocks ont augmenté de 105,000 barils. Dans le Midwest et la région du Golf, ils ont progressé respectivement de 97,000 et 95,000 barils.

Vendredi, Statistique Canada devrait présenter son rapport sur la production des cultures. Dans le cas du maïs, le marché s’attend à une baisse de la récolte 2019 de 400,000 tonnes comparativement au mois de septembre dernier.

 

Soya

À la fermeture du marché de Chicago, les contrats de soya étaient en hausse de plus de 7 cents. Le tourteau a également clôturé dans le vert de 2,10 $. L’huile a gagné 28 points.

Durant l’avant-midi, le USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation d’huile de soya US 2019/2020 de 20,000 tonnes. La destination est de le Maroc.

Pour vendredi, le marché s’attend à ce que Statistique Canada estime la production de canola canadien à la hausse comparativement à septembre dernier à 19,6 millions de tonnes.

Le marché estime en moyenne que la récolte de soya brésilien 2019/2020 est de 122,7 millions de tonnes, ce qui serait supérieur de 6,7 % à l’estimation du gouvernement brésilien.

Demain, le USDA devrait présenter son rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation. Dans le cas du soya US, le marché s’attend à un résultat entre 700,000 et 1,3 million de tonnes. Pour le tourteau, des chiffres entre 100,000 et 300,000 tonnes sont avancés. Quant à l’huile, le résultat pourrait être entre 500 et 25,000 tonnes.

Blé

Les marchés du blé US étaient en hausse aujourd’hui. À Chicago, les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont pris 1 ½ à 4 ½ cents. À Kansas, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont été en progression de 2 ¾ à 4 ½ cents. À Minneapolis, les contrats de blé dur rouge de printemps ont gagné entre 1 ½ à 2 ¼ cents.

Hier, à l’aide d’un appel d’offres international, la Thaïlande a acheté du blé d’origine optionnelle au prix de 236,5 $US/tonne. Les livraisons devraient se faire en janvier 2020.

Pour le rapport de vendredi, un sondage réalisé par Reuters montre que les marchés s’attendent à ce que Statistique Canada indique une production de blé canadien de 32,6 millions de tonnes.

Les producteurs russes ont ensemencé 18,2 millions d’hectares de blé 2020. La saison dernière, le pays avait semé 17,6 millions de tonnes.

ABARES a abaissé son anticipation de la production de blé australien 2019/2020 à 15,85 millions de tonnes, soit à une baisse de 16,8 % par rapport à son estimé précédent et à un recul de 8,4 % comparativement à l’an passé.

Bœuf

Les contrats de bœuf US ont clôturé en baisse par 3 chiffres. Les contrats décembre 19 jusqu’à février 19 ont perdu entre 1,10 et 1,47 $. Les options décembre 19 expireront vendredi. Les contrats de veau US ont aussi terminé dans le rouge par 3 chiffres. Globalement, ils ont reculé de 1,50 $.

Le 3 décembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 16 cents à 145,19 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci. La découpe «Choice» a reculé de 3,20 $ à 226,95 $. Celle «Select» a baissé de 2 $ à 210,31 $.

Ce matin, le Feeder Cattle Exchange a vendu 860 têtes sur les 1,189 têtes offertes en ligne à un prix moyen de 118,36 $.

Durant la journée, le USDA a enregistré des ventes au comptant pour la carcasse à plus de 187,00 $. Pour le vivant, des ventes entre 118 et 119,50 $ ont également été signalées.

JBS planifie d’investir 1,9 milliard de dollars US dans l’expansion de ses activités impliquant la viande brésilienne, notamment dans la croissance de la demande intérieure et l’augmentation des exportations de viande.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 361,000 têtes, soit 20,000 têtes de plus que la semaine dernière.

Porc

Les contrats de porc US ont terminé la session sur une note partagée. Le contrat décembre 19 a encore reculé. Cependant, les contrats février 20 et avril 20 ont gagné de 5 à 47 cents.

Le 2 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 3 cents à 57,35 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été au neutre à 81 $ après avoir regagné 39 cents. La plupart des découpes ont été en baisse. Le jambon et le flanc étaient toutefois en hausse. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en progression de 71 cents à 46,50 $.

Les données officielles du gouvernement brésilien indiquent que les exportations de porc brésilien ont été de 57,600 tonnes au cours du mois de novembre dernier, ce qui sur une base mensuelle, était une baisse de 7,84 %. Par contre, il s’agissait aussi d’une augmentation de 12,94 % par rapport à novembre 2018.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,486 million de têtes, une hausse de 21,000 têtes par rapport à la semaine précédente.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article