Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 20 novembre 19

20 novembre 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse de 3 ¾ cents. Pour la première fois en 2 mois, les contrats de maïs se sont transigés à leurs plus bas niveaux. 

Le dernier rapport de l’EIA est meilleur que celui de la semaine précédente. En effet, durant la semaine du 15 novembre dernier, la production d’éthanol US a été en hausse de 3,000 barils par jour à 1,033 bpj. À noter que depuis les 2 dernières semaines, la production est en progression et les inventaires en baisse, ce qui signifie que la demande pour l’éthanol US demeure en hausse. Sur la semaine, les stocks ont diminué de 471,000 barils à 20,51 millions de barils, ce qui représente le niveau le plus faible depuis 2016.

Avec un appel privé, la Corée du Sud a acheté 65,000 tonnes de maïs par l’intermédiaire de Glencore, une firme de courtage de matières premières. Les origines étaient optionnelles et les livraisons devraient se faire en décembre.

Dans un appel d’offres, l’Inde voudrait acheter plus de 100,000 tonnes de maïs. Il est possible que l’Ukraine en sera l’origine.

La grève du CN occasionne des inquiétudes concernant le transport du grain dans le Haut-Midwest. 

Soya 

Les contrats de soya US ont fini la session en baisse de 6 ½ cents. Le tourteau a également reculé de 2,20 $/tonne. Par contre, l’huile a progressé de 24 points.

Demain, le USDA devrait présenter son rapport sur les ventes à l’exportation, dans le cas du soya US, le marché s’attend à un résultat entre 800,000 et 1,4 million de tonnes. Celles de tourteau sont anticipées entre 1,000 et 45,000 tonnes et celles de l’huile, entre 5,000 et 25,000 tonnes. 

Les prix FOB pour le soya US sont moins élevés que ceux du Brésil, mais restent supérieurs à ceux de l’Argentine à 359,00$/tonne.

Blé

Les contrats de blé US ont terminé la journée sur une note partagée. À Chicago, ceux aux échéances les plus rapprochées ont gagné de 2 à 3 ½ cents. À Kansas, au son de la cloche, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées étaient aussi en progression de ¼ à 1 ¼ cents. À Minneapolis, les contrats de blé dur rouge de printemps aux échéances les plus rapprochées ont fini en baisse de 3 cents.  

Pour le rapport de demain concernant les ventes à l’exportations, les marchés prévoient des ventes de blé US entre 200,000 et 500,000 tonnes. La semaine précédente, elles avaient été de 238,620 tonnes. L’an dernier à la même période, le résultat était de 330,394 tonnes.

En Australie, ABARES estime la production de blé australien à 16,7 millions de tonnes, ce qui en fait la moins grosse des 10 dernières années. Les conditions sèches seraient responsables de cette baisse.

Dans un appel d’offres, la Jordanie recherche 60,000 tonnes de blé dur d’origine optionnelle.

La Syrie a acheté 150,000 tonnes de blé russe.

Dans un appel d’offres, le Japon voudrait acheter 119,998 tonnes de blé.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé avec des gains entre 7 et 52 cents. Les contrats de veau US ont fini la session sur une note partagée. Le contrats novembre 19, qui devrait expirer bientôt, est demeuré inchangé.

Le 19 novembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 8 cents à 146,62 $. 

Vendredi, paraîtra le rapport mensuel Cattle-on-Feed et la moyenne des analystes indique une prévision de placements pour le mois d’octobre à la hausse comparativement à l’an passé à 11,700 millions de têtes. Toujours pour le mois d’octobre, ce serait une augmentation annuelle de 12,2 %. Les analystes s’attendent aussi à ce qu’au 1er novembre dernier, les inventaires des parcs d’engraissement aient été en progression de 1,3 % comparativement à la même période l’an passé.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse. La découpe «Choice» a perdu 80 cents à 238,21 $. Celle «Select» a baissé de 70 cents à 214,77 $.

Des ventes au comptant ont eu lieu au Texas et au Kansas à 116 $. 

Les ventes aux enchères en ligne du Feeder Cattle Exchange ont été bonnes. Des 1,398 têtes offertes, 1,229 têtes ont trouvé preneurs. Les lots du Texas sont passés à 114 $. Ceux du Kansas ont été vendus à 114 $. Pour le Nebraska, la demande était entre 115 et 116 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 353,000 têtes, ce qui est une baisse de 10,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Porc

Encore une fois, les contrats de porc ont terminé la session en baisse par trois chiffres. 

Le 18 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 5 cents à 59,29 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 1,91 $ à 86,58 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 6 cents 42,39 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,480 millions de têtes.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article