Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 23 septembre 19

23 septembre 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en hausse de 2 ½ cents. La progression généralisée des commodités agricoles a aidé le secteur du maïs.

Ce matin, le rapport sur les inspections à l’exportation a montré de fortes baisses pour le maïs US. Les 233,993 tonnes sont les inspections les plus basses des dernières années. Il s’agit en fait d’une baisse de 44,7 % par rapport à la semaine précédente. Les inspections sont aussi 5 fois moins élevées que l’an passé à la même période.

Cet après-midi, le NASS (USDA) a signalé que dimanche dernier, la culture de maïs US était au stade denté à la hauteur de 79 % (moyenne des dernières années de 94 %). 29 % des plants ont été considérés comme mature (moyenne 57 %.). La récolte est terminée à 7 %, soit à 4 % sous la normale. Les conditions de culture se sont améliorées de 2 % à 57 % dans les catégories «bon à excellent».

 

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé avec des gains de 7 à 9 ¾ cents. Le tourteau de soya a progressé de 3,40 $/tonne. Toutefois, l’huile a perdu 9 points.

Des sources chinoises ont indiqué que le retrait brutal de la semaine dernière n’était pas lié à l’état des négociations commerciales. Un rapport présenté cet avant-midi montre d’ailleurs que des importateurs chinois ont acheté 600,000 tonnes de soya US en provenance de la région du Nord-Ouest du Pacifique.

Le NASS a rapporté que dimanche dernier, 34 % des plants de soya US avaient perdu leurs feuilles alors que la normale est de 59 %. Comme prévu, les conditions de culture sont demeurées inchangées à 54 % dans les catégories «bon à excellent». 

Le rapport sur les inspections à l’exportation indique que 922,550 tonnes de soya US ont été exportées durant la semaine du 19 septembre dernier, ce qui correspond à une augmentation de 38 % comparativement à la semaine précédente et de 28,25 % par rapport à la même période l’an passé.

Blé

La plupart des contrats de blé d’hiver US ont fini la session en baisse de 1 à 4 cents. Toutefois, à Minneapolis, ils ont progressé de 9 à 13 cents.

Les prévisions des 7 prochains jours montrent que des averses en provenance du Montana et du Minnesota ont déjà retardé la récolte de blé de printemps. Des problèmes de vomitoxine ont aussi été observés dans le Dakota du Nord.

Cet après-midi, le NASS a rapporté que dimanche dernier, les ensemencements de blé d’hiver US étaient terminées à 22 %, soit à un retard de 2 % par rapport à la normale. Par ailleurs, le USDA estime que la récolte de blé de printemps US est complétée à 87 %, ou à 10 % de moins que la normale.

Ce matin, le USDA a annoncé des inspections à l’exportation de blé US de 476,173 tonnes pour la semaine du 19 septembre dernier, ce qui correspond à un recul de 8 % par rapport à la semaine précédente, mais aussi à une augmentation de 10,95 % par rapport à la même période l’an dernier.

Bœuf 

Suite à la parution du rapport Cattle-On-Feed de vendredi dernier, les contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée en hausse de 2 $ à 2,625 $ Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont également fini dans le vert de 1,275 $ à 2,70 $.

Le 20 septembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 1,15 $ à 139,68 $. 

Vendredi dernier, le rapport Cattle-On-Feed signalait qu’au mois d’août dernier, les placements avaient été en baisse de 8,99 % comparativement à la même période l’an passé à 1,884 million de têtes. La commercialisation a été en recul de 1,51 % par rapport à 2018 avec 1,953 million de têtes. Par ailleurs, au 1er septembre dernier, les inventaires des parcs d’engraissement étaient à leurs plus bas niveau depuis les 23 derniers mois à 10,982 millions de têtes, ce qui représente un recul de 1,29 % comparativement à la même période l’an passé.

Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse. La découpe «Choice» a reculé de 52 cents à 216,45 $. Celle «Select» a suivi la même direction en perdant 88 cents à 190,82 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 116,000 têtes, soit à une baisse de 1,000 têtes comparativement à la semaine passée et de 2,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier. 

Le rapport Cold Storage, présenté durant la journée, indique qu’au 31 août dernier, les inventaires de surgelé de bœuf US étaient de 469,38 millions de lbs., ce qui, pour le mois, correspond au niveau le plus faible des 5 dernières années. Le résultat représente toutefois une hausse de 3,86 % par rapport à juillet, mais aussi une baisse de 6,37 % comparativement à l’an passé. 

Porc 

Les contrats de porc à Chicago ont fini la journée avec des gains de 60 cents à 2,125 $.

Le 19 septembre dernier, le CME Lean Hog Index a reculé de 52 cents à 55,80 $. Cet après-midi, la valeur moyenne FOB des découpes a progressé de 1,03 $ à 70,18 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en hausse de 46 cents à 44,72 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 454,000 têtes, ce qui est une baisse de 33,000 têtes comparativement à la semaine précédente et de 15,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Certaines rumeurs circulent à l’effet que les Chinois pourraient permettre des importations sans tarif douanier pour le soya et le porc.  

Présenté dans la journée, le rapport mensuel Cold Storage montre que vers la fin du mois d’août, les inventaires de surgelé de porc étaient de 606,024 millions de lbs. Le NASS a également revu les stocks au 31 juillet à 10 millions de lbs. Au 31 août, les inventaires étaient en hausse de 4,22 % comparativement à l’an dernier, mais aussi en baisse de 0,93 % par rapport à juillet.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article