Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 17 septembre 19

17 septembre 2019,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la session en baisse de 6 à 7 cents.

Il y a très peu de potentiel de gel pour la première semaine d’octobre. Dans les 8 à 14 prochains jours, les prévisions indiquent effectivement des températures supérieures à la normale pour la plupart des régions US, en dehors de celle du Nord-Ouest du Pacifique.

Dans son rapport d’hier concernant la progression des cultures, le USDA a indiqué que dimanche dernier, 68 % des plants de maïs US étaient au stade denté. 18 % du maïs US a été considéré comme mature (moyenne des 5 dernières années de 39 %). La récolte était terminée à 4 % (moyenne 7 %). Les conditions de culture de maïs US sont demeurées stables à 55 % dans les catégories «bon à excellent».

Des rapports suggèrent que le mandat de l’éthanol chinois 2020 pourrait être réduit en raison de la baisse des stocks de maïs chinois. Pour ces derniers, les réserves gouvernementales ont baissé à 56 millions de tonnes.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée avec des pertes de 6 ¼ à 6 ½ cents. Les contrats de tourteau ont également fini la séance en baisse de 1,10 $/tonnes. L’huile a reculé de 29 points.

Ce matin, le USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 260,000 tonnes de soya US. La destination est la Chine. Dans le cas de cette dernière, il s’agit d’achats qui s’échelonnent sur les 3 derniers jours pour un total 720,000 tonnes. Le US Soybean Export Council (USSEC) mentionne que la Chine pourrait être sur le marché pour encore 1 à 3 millions de tonnes, pas seulement pour 600,000 tonnes. Avant le début du conflit commercial US/Chine, les Chinois achetaient 30 millions de tonnes ou plus de soya.

Le NASS (USDA) a rapporté hier que dimanche dernier, 95 % des plants de soya étaient au stade du remplissage des gousses. Il estimait également que 15 % ont perdu leurs feuilles alors que la moyenne quinquennale est de 38 %. Les conditions de culture du soya US ont baissé de 1 % à 54 % dans les catégories «bon à excellent».

Blé

La plupart des contrats de blé ont clôturé en baisse de 2 à 7 cents.

Hier, alors que le USDA indiquait que la récolte de blé de printemps US était terminée à 93 %, il mentionnait aussi que 76 % de celle-ci est encore restée dans les champs. Par ailleurs, les ensemencements de blé d’hiver US sont complétés à 8 % comparativement à 12 % pour la moyenne des 5 dernières années. Les faibles perspectives d’assurances récoltes pour le blé US n’encouragent pas les semis de blé US. Les retards dans la récolte de soya limitent également les ensemencements de celui-ci.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture recherche 127,893 tonnes de blé canadien, US et australien. 68,270 tonnes sont spécifiques aux États-Unis.

Au Maroc, le 1er octobre prochain, les tarifs aux importations de blé vont baisser de 135 % à 35 %.

Dans un appel d’offres, l’Éthiopie recherche 400,000 tonnes de blé d’origine optionnelle. L’appel prendra fin le 23 octobre prochain.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session avec des gains de 1,275 $ à 1,35 $. Aidés par la baisse des contrats de maïs US, les contrats de veau US ont suivi la même direction en prenant 1,875 $ à 3,10 $.

Le 16 septembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 1,03 $ à 137,12 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en recul. La découpe «Choice» a baissé de 85 cents à 219,77 $. Celle «Select» a perdu 2,66 $ à 193,91 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 235,000 têtes, ce qui est une hausse de 3,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier et une autre de 4,000 têtes par rapport à la semaine passée.

Demain, un total de 1,229 têtes sera offert à l’encan en ligne du Feeder Cattle Exchange.

Vendredi, le NASS devrait présenter son rapport mensuel Cattle-on-Feed et les analystes anticipent qu’en septembre, les inventaires des parcs d’engraissement sont en baisse de 0,7 % par rapport à l’an dernier avec 11,05 millions de têtes.

Porc

Les contrats de porc US ont fini la journée en nette baisse.

Le 13 septembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 1,23 $ à 58,48 $. Cet après-midi, la valeur moyenne FOB des découpes a reculé de 45 cents à 68,21 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en baisse d’un centime cent à 45,08 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 975,000 têtes, soit à une augmentation de 131,000 têtes par rapport à la même période en 2018 et à une autre de 5,000 têtes comparativement à la semaine passée.

En Corée du Sud, un premier cas de peste porcine africaine a été signalé.

La Chine prévoit de vendre 10,000 tonnes de porc, initialement importées d’Europe et des États-Unis, qui sont issues de ses réserves gouvernementales.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article