Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 4 septembre 19

04 septembre 2019,

Maïs 

Les contrats de maïs à Chicago ont terminé la session en baisse de 2 à 4 cents et cette situation a formé de nouveaux bas. La demande récente pour le maïs US jugée comme léthargique et les prévisions météo des 8 à 14 jours qui indiquent des probabilités de températures supérieures à la normale n’ont pas aidé le marché.

Aujourd’hui, FC Stone a renouvelé ses prévisions de rendement du maïs US à 168,4 bo./acre. De son côté Brugler, qui a fait une tournée virtuelle, estime que le rendement de maïs US est de 167,2 bo./acre.  

Ce matin, le Census Bureau a présenté ses nouvelles données. Il estime que 2,882 millions de tonnes de maïs US ont été exportées durant le mois de juillet dernier. Pour juillet, il s’agit du mois le plus faible depuis 2013. C’est aussi moins de la moitié du résultat de l’an passé et une baisse de 6,08 % par rapport à juin dernier. Le Census mentionne également que les expéditions de drèche US ont été de 834,515 tonnes, ce qui représente une diminution de 24,33 % comparativement à juillet 2018. La trituration a été en recul et l’usage domestique en hausse, alors que les prix du maïs US étaient en hausse. Par ailleurs, les exportations d’éthanol ont été un second record pour un mois de juillet avec 120,13 millions de gallons. 

Hier, le USDA a indiqué que les conditions de culture du maïs US se sont améliorées de 1 % à 58 % dans les catégories «bon à excellent». L’instance américaine a également signalé que 41 % des plants de maïs US étaient au stade denté alors que la moyenne quinquennale est de 63 %. Seulement 6 % des plants sont matures et exempts de dommage possible dû au gel. La moyenne des 5 dernières années est de 13 %. Le rapport du USDA sur la trituration des grains indique que 450,78 millions de boisseaux de maïs ont été utilisés dans la fabrication de l’éthanol US au cours du mois de juillet dernier.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée avec des gains de 6 à 7 cents. Le tourteau a également clôturé dans le vert par 4,20 $/tonne. Par contre, l’huile a reculé de 8 points. 

Ce matin, le USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation de 451,766 tonnes de soya US 2019/2020. La destination est le Mexique.

Durant l’avant-midi, le Census Bureau a signalé qu’un record de 3,68 millions de tonnes de soya US a été exporté durant le mois de juillet dernier. C’était une augmentation de 7,45 % par rapport à l’an dernier à la même période. Le résultat est également le plus élevé depuis mars 2018. Du total, 1,94 millions de tonnes ont été expédiées en Chine, ce qui constitue un record mensuel.

FC Stone a renouvelé son estimation du rendement de soya US 2019 à 48,3 bo./acre. De son côté, Allendale estime le rendement de soya à 46,1 bo./acre. 

Un correspondant du USDA en Chine prévoit des importations chinoises de soya 2019/2020 à la baisse de 5 millions de tonnes à 80 millions de tonnes.    

Hier, le USDA a indiqué que dimanche dernier, les conditions de culture de soya US sont demeurées inchangées comparativement à la semaine précédente. Le NASS (USDA) a signalé que 86 % des plants de soya US étaient au stade denté, contre 96 % pour la moyenne quinquennale. 

Rendu public hier, le rapport Fats & Oils a indiqué qu’un record de 179,5 millions de boisseaux de soya US a été triturés au cours du mois de juillet dernier, ce qui correspond à une légère hausse par rapport à l’an passé et une autre de 13,88 % comparativement à juin. Au total, les inventaires d’huile ont augmenté à 2,039 milliards de lbs. Le résultat dépasse les anticipations du marché.

Blé 

Dans une journée mouvementée, les contrats de blé US ont terminé la session en hausse de 3 à 12 cents.

Le rapport mensuel du Census Bureau montre que les expéditions de blé US ont été de 1,94 million de tonnes en juillet dernier, ce qui est une baisse de 10 % par rapport à juin, mais également une hausse de 9,29 % comparativement à l’an passé.

Hier, le rapport sur les conditions de culture a indiqué que celles du blé US étaient en baisse d’une coche par rapport à la semaine précédente à 67 % dans les catégories «bon à excellent». La récolte de blé de printemps US est maintenant complétée à 55 %, soit à un retard comparativement à la moyenne des 5 dernières années de 78 %.

Dans un appel d’offres récent, la Turquie a acheté 250,000 tonnes de blé d’origine optionnelle.

En raison de la semaine écourtée, les résultats des ventes à l’exportation seront présentés vendredi.

Le ministère argentin de l’Agriculture prévoit une production de blé argentin de 2019/2020 à 21 millions de tonnes. Au mois dernier, le USDA l’estimait à 20,5 millions de tonnes.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse de 25 à 75 cents. Les contrats différés ont, quant à eux, clôturé en hausse. Les contrats de veau ont fini la session avec des gains de 1,05 $ à 1,40 $. Il y avait un support en provenance des prix du maïs US qui ont terminé en baisse.

Le 2 septembre dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 25 cents à 138,84 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été dans le rouge. La découpe «Choice» a perdu un cent à 230,65 $. Celle «Select» a fait reculé de 2,67 $ à 208,95 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 233,000 têtes, ce qui représente une diminution de 5,000 têtes comparativement à l’an passé.

Quelques offres au comptant à 107 $ ont circulé dans le Nebraska.

Aujourd’hui, le Feeder Cattle Exchange a enregistré des ventes de 335 têtes sur les 847 têtes offertes aux enchères. Le prix de vente était de 103 $.

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont terminé la séance sur une note partagée. Le contrat octobre 19 était en hausse de 60 cents.

Le 30 août dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 1,48 $ à 67,97 $. Cet après-midi, la valeur moyenne FOB des découpes a été en recul de 1,75 $. La découpe du «picnic» était la seule à la hausse. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a baissé de 63 cents à 54,63 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 960,000 têtes, ce qui est une augmentation de 26,000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article