Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 23 août 19

23 août 2019,

Maïs

À la fermeture du marché, les contrats de maïs US étaient en baisse de 2 ¼ à 3 ½ cents.

La tournée du Midwest effectuée par Pro Farmer a permis à la firme de prévoir un rendement de maïs US de 163,3 bo./acre, avec une production de 13,358 milliards de boisseaux sur une superficie récoltée de 81,8 millions d’acres.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué que le 20 août dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient des positions nettes acheteuses sur 100,954 contrats et des positions nettes vendeuses sur 56,441 contrats.

La Chine a annoncé qu’elle va imposer des tarifs additionnels de 10 % sur le maïs et le sorgo US. Cette mesure entrera en vigueur le 15 décembre prochain. Récemment, la Chine n’a pas été un gros importateur de maïs US, mais le potentiel de perte pour l’éthanol, la drèche et le sorgo commence à se faire sentir. Ce matin, les autorités chinoises ont menacé d’augmenter les tarifs d’un autre 10 % sur les importations de blé de maïs et de sorgo US. Cette mesure devrait être effective le 15 décembre prochain.

Reuters a rapporté que les usines d’éthanol US ont présenté des offres au comptant stables ou à la hausse pour le maïs US.

Soya

Les contrats de soya Us ont terminé la session en baisse de 10 ¼ à 12 ¾ cents. Les contrats de tourteau ont également fini dans le rouge de 3,80 $/tonnes. L’huile a reculé de 20 points.

La Chine a annoncé une augmentation de 5 % des tarifs sur les importations de soya US, ce qui devrait les pousser à un total de 30 % le 1er septembre prochain. Cette mesure ne devrait pas faire de différence pour les compagnies privées chinoises qui ont déjà arrêté d’acheter du soya US. Par contre, les acheteurs gouvernementaux (exemptes de tarifs) devraient continuer d’effectuer quelques achats du soya US. En réaction à ce changement de la part des Chinois, le Président Trump a annoncé cet après-midi qu’il allait augmenter les tarifs sur les importations de produits chinois de 5 % à un total de 30 %. Cette mesure entrera en vigueur le 1er octobre prochain et touchera l’équivalant de 250 milliards de dollars US en produits chinois déjà frappés par des tarifs à l'importation. D’autres tarifs sur 300 milliards de dollars US en produits chinois seront mis en place le 1er septembre et ils devraient varier entre 10 et 15 %.

La tournée de Pro Farmer a présenté aujourd’hui sa conclusion. Elle estime que la production de soya US devrait être de 3,497 milliards de boisseaux, avec un rendement de 46,1 bo./acre.
Selon la CFTC, mardi dernier, les spéculateurs et les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le soya US avaient augmenté leurs positions nettes vendeuses de 5,982 contrats à 72,432 contrats.

Blé

Au 3 places de marché, les contrats de blé US ont terminé la journée sur une note partagée. À Minneapolis, la hausse a été de ¼ de cent et à Chicago, elle a été de 8 cents. Par contre, à Kansas, les contrats ont fini en baisse de 1 ¾ cents.

Selon la CFTC, le 20 août dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le blé à Chicago avaient réduit leurs positions nettes vendeuses de 1,249 contrats à 5,337 contrats. À Kansas, ils avaient des positions nettes vendeuses sur 36,956 contrats. À Minneapolis, les spéculateurs avaient des positions nettes vendeuses record sur 20,338 contrats.

Hier, le rapport sur les ventes à l’exportation a indiqué un cumulatif annuel des engagements à l’exportation de blé US de 20 % par rapport aux projections du USDA. La moyenne des 5 dernières années est de 21 % et l’an passé, à la même période, c’était 17 %. Par contre, les ventes non expédiées sont inférieures à la moyenne, alors que le total des engagements est à 39 % des projections. La moyenne quinquennale est de 45 % et l’an passé, à la même période, c’était 35 %.

La Chine a annoncé qu’elle augmentait les tarifs sur les importations de blé US de 10 %. Cette mesure sera effective le 15 décembre prochain.

Bœuf

Le contrat de bœuf US août 19 a clôturé en baisse de 35 cents. Celui octobre 19 a reculé de 1,70 $. La plupart des contrats de veau ont également terminé en recul de 1,05 $ à 3,175 $.

Le 22 août dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 1,83 $ à 139,72 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en recul. La découpe «Choice» a perdu 1,76 $ à 237,52 $. Celle «Select» a fait de même en baissant de 3,20 $ à 212,71 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 654,000 têtes, ce qui est 3,000 têtes de plus que la semaine passée et une hausse de 12,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Présenté aujourd’hui, le rapport Cold Storage concernant la fin du mois de juillet dernier indique que les inventaires de surgelé de bœuf étaient de 455,102 millions de lbs, ce qui correspond à une hausse de 12,19 % par rapport à juin, mais également à une baisse de 6,02 % comparativement à la même période en 2018.

Cet après-midi, le rapport Cattle-on-Feed montrait que les inventaires des parcs d’engraissement au 1er août dernier étaient en hausse de 0,17 % par rapport à la même période l’an dernier à 11,112 millions de têtes. Toutefois, le résultat est inférieur à la plupart des anticipations du marché. Durant le mois de juillet, les placements ont été en baisse de 2,12 % comparativement à 2018 à 1,705 million de têtes. Par contre, la commercialisation a progressé de 6,89 % par rapport à l’an dernier à 2,002 millions de têtes alors qu’il y avait une journée de plus en juillet dernier.

Quelques ventes au comptant entre 105 $ et 106 $ ont été rapportées dans le sud des États-Unis. D’autres, entre 108 $ et 110 $, pour le vivant ont été enregistrées dans le nord.

Porc

Le contrat de porc US octobre 19 a terminé la journée à sa limite à la baisse. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont également fini dans le rouge de 2,225 $ à 2,775 $.

Le 21 août dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 36 cents à 77,04 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en recul de 0,29 $ à 79,65 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant pour la carcasse était en baisse de 1,39 $ à 66,15 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,528 millions de têtes, ce qui est une hausse de 36,000 têtes par rapport à la semaine passée et de 7,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

En Chine, selon le ministère chinois de l’Agriculture, depuis le début de l’année, les prix au détail du porc ont augmenté de 46 %. Le cheptel porcin chinois a baissé en raison de la peste porcine africaine mais, selon Reuters, les importations chinoises de porc ont doublé depuis le mois de juillet dernier.

Le rapport Cold Storage indique que vers la fin de juillet, les inventaires de surgelé de porc ont baissé à 601,790 millions de lbs., ce qui correspond à une réduction de 19 millions de lbs par rapport à juin. La baisse est typique pour un mois de juillet et laisse les inventaires à un niveau similaire à celui de 2016 tout en étant un second record depuis 2015.

La Chine va imposer une hausse des tarifs de 10 % sur l’importation de porc US. Cette mesure sera effective le 1er septembre prochain. Le total des tarifs sur le porc US devrait donc atteindre 72 %.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article