Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 23 juillet 19

23 juillet 2019,

Maïs

La plupart des contrats de maïs US ont terminé la session en hausse de 3 à 4 ¾ cents. La baisse moins forte que prévue dans les conditions de cultures du maïs US ont encouragé quelques achats de contrats.

La baisse dans les conditions de culture de maïs US au cours de la semaine dernière suggère des pertes de rendement potentiel. Par contre, on peut voir que le changement est statistiquement peu significatif. Dans son rapport sur la progression des cultures présenté hier, le USDA indique qu’en date de dimanche dernier, 35 % du maïs US se trouvait au stade de la soie alors que la moyenne des 5 dernières années est de 66 %. Aussi, 5 % du maïs US se situait au stade pâteux comparativement à 10 % pour la moyenne des années passées. Les conditions de culture ont baissé de 1 % à 57 % dans les catégories «bon à excellent». En raison de la chaleur, qui a occasionné un stress durant cette période, en Indiana et au Dakota du Sud, les conditions ont baissé de 5 points. Au Minnesota et en Ohio, le recul a été de 6 points. Par contre, les conditions se sont améliorées en Iowa (+ 4), au Nebraska (+3), au Missouri (+3), et en Illinois (+1).

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé avec des pertes de 2 à 2 ½ cents. Le contrat de tourteau août 19 a reculé de 2 $/tonne. Cependant, l’huile a gagné 28 points.

Le Quantitative Precipitation Forecasts des 5 prochains jours montre un temps sec pour la majeure partie du Midwest. Les prévisions des 6 à 10 prochains jours indiquent toutefois des chances de précipitations au-delà de la normale pour la plupart des régions du Corn Belt.

Présenté hier après-midi, le rapport du USDA sur la progression des cultures a indiqué que dimanche dernier, 40 % des plants de soya US se trouvaient en floraison alors que la moyenne des années passées est de 66 %. 7 % du soya était également au remplissage des gousses alors que la moyenne des dernières années est de 28 %. Aucun des 18 États n’a dépassé la normale pour l’un ou l’autre stade. Comme prévu, les conditions de culture du soya US sont demeurées inchangées à 54 % dans les catégories «bon à excellent». Il y a eu des améliorations en Illinois (+10), en Iowa (+1) et au Nebraska (+4). Par contre, des baisses ont été observées en Indiana (-4), au Dakota du Nord (-7), en Ohio (-7) et au Dakota du Sud (-6).

Blé

La plupart des contrats de blé US ont fini en hausse de 3 cents. À Minneapolis, le contrat septembre 19 a terminé la session en baisse.

Les premiers rapports du Spring Wheat Quality Tour (Tournée du blé de printemps US) montrent que les rendements pourraient être supérieurs à la normale, mais les premiers résultats ne seront disponibles que plus tard dans la soirée.

Hier, le USDA a annoncé que dimanche dernier, 76 % du blé de printemps US se trouvait dans les catégories «bon à excellent». Il n’y avait donc pas de changement par rapport à la semaine précédente. Seul l’Idaho (+11) et le Dakota du Nord (+3) ont connu des améliorations de leurs conditions de culture du blé de printemps US. Par ailleurs, la récolte de blé d’hiver US a progressé de 12 % par rapport à la semaine précédente à 69 %. Par contre, il y avait un retard comparativement à la moyenne des 5 dernières années qui est de 79 %.

Dans un appel d’offres Taïwan a acheté 90,650 tonnes de blé US. Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture recherche 114,242 tonnes de blé US. Le résultat est attendu jeudi. Dans un appel d’offres, le GASC (Égypte) acheté 300,000 tonnes de blé ukrainien (120,000 tonnes), roumain (120,000 tonnes) et russe (60,000 tonnes).

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en hausse de 45 à 72,5 cents. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont également clôturé légèrement en progression.

Le rapport Cold Storage indique qu’au 30 juin dernier, il y a eu une baisse des inventaires de surgelé de bœuf à 394,525 millions de lbs. Il s’agit d’une baisse de 2,62 % comparativement à mai dernier et de 12,05 % comparativement à l’an dernier. Le résultat est également le plus faible des 5 dernières années. C’est la première fois depuis octobre 2014 que les inventaires de surgelé de bœuf sont inférieurs à 400 millions de lbs.

Le 22 juillet dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 1,24 $ à 136,94 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en hausse. La découpe «Choice» a pris 46 cents à 213,78 $. Celle «Select» a gagné 12 cents à 189,71 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 236,000 têtes, ce qui est un recul de 2,000 têtes comparativement à la semaine précédente, mais également une augmentation de 7,000 têtes par rapport à la même semaine l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en hausse de trois chiffres. Le contrat août 19 a clôturé à 5 cents à sa limite à la hausse.

Le 19 juillet dernier, le CME Lean Hog Index était en progression de 87 cents par rapport au jour précédent à 73,27 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en baisse de seulement un centime à 80,60 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a progressé de 2,71 $ à 78,80 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 948,000 têtes, ce qui est une hausse de 63,000 têtes comparativement à la semaine précédente et une augmentation de 64,000 têtes par rapport à l’an passé à la même période.

Vers la fin de juin dernier, les stocks de surgelé de porc étaient de 622,367 millions de lbs, ce qui correspond à une augmentation de 10,77 % par rapport à l’an dernier, mais aussi à une baisse de 1,05 % comparativement à mai. Les inventaires de flanc ont progressé de 5,98 % par rapport à l’an passé à 56,563 millions de lbs. Mais il s’agit aussi d’une baisse de 11,95 % comparativement à mai dernier. Les importations chinoises de porc en juin ont augmenté de 62,8 % par rapport à la même période en 2018.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article